RECRUTEMENT Ville Baie-St-Paul

Le CPS de Charlevoix réclame une réelle reconnaissance de sa mission

17 janv. 2022 4 minutes 148 vues

Le CPS de Charlevoix réclame une réelle reconnaissance de sa mission

Dans le but de faire reconnaître concrètement sa mission de prévention du suicide, le CPS de Charlevoix réclame, de la part du ministère de la Santé et des Services sociaux, l’ajout d’une catégorie d’organismes dans le Programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC), sa principale source de financement. D’ailleurs, l’ensemble des CPS du Québec fait la même demande, sous l’égide du Regroupement des centres de prévention du suicide du Québec (RCPSQ).


Une demande facilement réalisable


La catégorie d’organismes réclamée par le CPS de Charlevoix existe déjà dans le document gouvernemental intitulé Cadre de référence en action communautaire sous le titre Les autres organismes de service ou d’intervention directe auprès de personnes vivant des situations problématiques aiguës. Cette catégorie mentionne nommément les lignes téléphoniques ou les services de prévention du suicide. « Pour répondre favorablement à notre demande, le ministère de la Santé et des Services sociaux n’auraient qu’à ajouter cette catégorie d’organismes aux autres catégories déjà existantes. Comme la catégorie existe déjà dans un document de référence gouvernemental, on ne demande pas de nouveauté majeure ou de grande révolution » explique la directrice de CPS de Charlevoix.


Une reconnaissance de la réalité des CPS


Pour le CPS de Charlevoix, l’ajout d’une nouvelle catégorie d’organismes permettra de reconnaître à sa juste valeur, sa réalité, les actions posées dans la communauté et cela confirmera une meilleure reconnaissance des besoins financiers liés à sa mission de prévention du suicide. On rappelle que le CPS offre une gamme diversifiée de services (promotion de la santé mentale, prévention du suicide, postvention, formation ainsi qu’un service d’intervention téléphonique en situation de crise suicidaire. Nous desservons les personnes suicidaires, leurs proches, les personnes endeuillées à la suite d’un suicide et les intervenants de notre région. D’ailleurs, notre organisme rejoint, à chaque année, de nombreuses personnes. « Actuellement, la catégorie dans laquelle se retrouve notre CPS ne reconnait qu’une partie de notre mission, sans prendre en compte l’ensemble de la situation. D’autres organismes qui interviennent en situation de crise se retrouvent également dans la même situation que nous. Tout le monde y gagnerait. De plus, comme le MSSS débute des travaux pour mettre à jour le PSOC, le moment est donc le bon pour répondre favorablement à cette demande » ajoute, la directrice du CPS de Charlevoix.


Une priorité gouvernementale


Alors que la santé mentale et la prévention du suicide font partie des priorités mises de l’avant par le gouvernement, la reconnaissance de l’expertise des CPS passe, entre autres, par l’ajout de la nouvelle catégorie et un financement à la mission permettant de répondre aux besoins croissants de la population. Au quotidien, l’offre de services des centres de prévention du suicide du Québec s’appuie sur la recherche et les données relatives aux meilleures pratiques. Il est donc temps que le MSSS reconnaisse réellement l’apport des centres de prévention du suicide par une catégorie d’organismes correspondant à l’ensemble de leurs actions et de leur réalité dans le programme de financement PSOC.


-30-


Source : Christine St-Pierre, Agente de prévention et de communication


prevention@cps-charlevoix.com / 418 665-0096 #205


Centre de prévention du suicide de Charlevoix



Ressources d’aide pour la population de Charlevoix


Le Centre de prévention du suicide de Charlevoix est accessible aux personnes suicidaires, à leurs proches et à celles qui vivent un deuil d’une personne décédée par suicide. Pour les rejoindre, un seul numéro pour tout Charlevoix soit le 418-665-0096. Les soirs, nuits et fins de semaine, de l’aide téléphonique est disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, via la ligne d’intervention 1-866-APPELLE (1-866-277-3553). Pour clavarder ou communiquer par texto rendez-vous sur www.suicide.ca.


Pour référence, la catégorie d’organismes demandé par le CPS


2.1.2.2 LES AUTRES ORGANISMES DE SERVICE OU D’INTERVENTION DIRECTE AUPRÈS DE PERSONNES VIVANT DES SITUATIONS PROBLÉMATIQUES AIGUËS


Les organismes de service ou d’intervention directe offrent des services ou une intervention ciblée et continue à des personnes qui vivent des situations difficiles ou même des crises, mais qui ne sont pas en situation d’hébergement. Les organismes de cette catégorie ne sont pas légion. On en compte une centaine au Québec. Cette catégorie comprend les lignes téléphoniques ou les services de prévention du suicide, de soutien aux personnes en détresse et aux joueurs compulsifs, d’assistance aux victimes de violence conjugale, d’appui aux familles qui vivent une situation de crise, d’assistance aux ex-détenus et d’aide aux victimes d’actes criminels, etc.


Source : Cadre de référence en action communautaire, deuxième partie – Balises d’interprétation des pratiques administratives, page 12, ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale

Partager
Lien copié avec succès

RECRUTREMENT Groupe LEBEL