Émilie Foster Vacances de la Construction

De l'Île aux Coudres à Havre Saint-Pierre: de l'air pour sauver des vies. Entrevue avec Docteur Jean-François Bouchard.

12 mai 2020 2 minutes 131 vues

De l'Île aux Coudres à Havre Saint-Pierre: de l'air pour sauver des vies. Entrevue avec Docteur Jean-François Bouchard.

Le docteur Jean-François est fils de marin du Cap à la Branche dans la paroisse de Saint-Louis. Conscientisé aux problèmes pulmonaires puisque son père Colin en est décédé l'an dernier, il était peut-être prédestiné au projet de ''lung carburator''. Sa mère Gemma est bien connue comme massothérapeute à l'Isle et à Québec.

Après ses études dans Charlevoix, il quitte pour le cégep Sainte-Foy et entre à l'université en kinésiologie pour ensuite se diriger en médecine. Il fait ses stages à Rimouski et Baie-Comeau. En 2016, il s'installe pour de bon à Havre-Saint-Pierre. Il occupe d'ailleurs l'ancienne maison du docteur Mimi Samson qui y a été médecin pendant 16 ans. Depuis l'âge de 3 ans, il est ami avec Gabriel Tremblay Grenier, initiateur du projet de carburateur du poumon. Il connaît également le troisième mousquetaire charlevoisien qui fait partie du projet, Louis-Pierre Fortin de Saint-Urbain.

Il faut parler du côté un peu ''patenteux'' du docteur Bouchard. Sur la propriété de ses parents au Cap à la Branche, il y a un petit lac et sur celui-ci, il y a une petite île d'environ 40 mètres carrés. Aux dires de Louis-Pierre Fortin, Jean-François Bouchard a transformé l'endroit en véritable petit paradis. À partir de 0 avec une hache et un canot en fibre de verre, il a créé un lieu de repos habitable et truffé d'aménagements originaux dont un pont-levis commandé par télécommande. Il était donc une peu prédestiné pour participer à une invention dans son domaine de pratique de la médecine.

jfb2

C'est donc avec lui que j'ai essayé de comprendre le côté plus clinique du respirateur appelé carbutateur à poumons. On se sert de cet équipement lorsqu'un patient est trop faible et s'épuise juste à essayer de respirer. On lui insère un tube par la bouche qui est relié directement aux poumons. L'appareil contrôle l'entrée et la sortie de l'air à une pression donnée et avec un mélange d'oxygène et autre gaz particulier. Comme un carburateur d'auto, le ''lung carburator'' fait le mélange des intrants adapté aux besoins du patient selon les paramètres nécessaires. L'équipement demeure simple et pas très dispendieux, mais il est quand même très efficace et précis, ce qui fait sa force. Il ne faut pas oublier que toute la conception s'est faite en télétravail à partir de Havre-Saint-Pierre pour le docteur Bouchard.

L'appareil a passé la preuve de concept à partir d'un prototype pour être utilisé sur des patients, il doit être homologué. Comme il s'agit d'un des 3 meilleurs prototype de ce type d'équipement au monde, il a de grandes chances d'obtenir son homologation et de servir à sauver des vies.

Demain: Gabriel Tremblay Grenier de Baie-Saint-Paul , initiateur du projet

logo_dark

Partager
Lien copié avec succès

Vous aimerez aussi

Josette McNicolle  no. 6 maison Clermont