Déry télécom (Cogéco)
COVID

DG de Tourisme Charlevoix à 30 ans

21 oct. 20195 minutes

DG de Tourisme Charlevoix à 30 ans

Mitchell Dion est né à Montréal en décembre 1988, mais il se retrouve sur la rive sud de Montréal dans les environs du Mont-Saint-Hilaire. Dès son jeune âge, sa mère lui transmet son goût des voyages. Avec elle, il visite l'Ouest canadien, les États-Unis, l'Europe et le Royaume Uni. Il fait son secondaire en études internationales à Longueuil. Dès l'âge de 16 ans, il travaille dans un restaurant Saint-Hubert, l'année suivante il est chef d'équipe et supervise une trentaine d'employés. Parallèlement le cégep ne lui apporte pas ce qu'il recherche et il abandonne pour se consacrer au monde du travail. Il s'inscrit à un DEP de vente de voyages chez April Fortier, il travaille en agence pendant sa formation tout en continuant au Saint-Hubert. Il cumule donc deux emplois et des études. Il continue également son cégep à distance alors qu'il est à plein temps chez Tours Chanteclerc. Il fait aussi ses premiers voyages sans sa mère dont un deux mois en Asie (Cambodge, Laos, Vietnam, Thailande), Égypte et Pérou. Il sintéresse au tourisme comme outil de lutte à la pauvreté d'autant plus qu'il est maintenant étudiant en histoire et politique internationale à l'Université d'Ottawa.

[caption id="attachment_63510" align="alignnone" width="1024"]France 2001 Mitchell jeune ado à Paris[/caption]

Comme il ne fait jamais les choses à moitié, il fait son Bac en un an et demi et il commence une maîtrise à l'UQAM avec comme sujet Le tourisme comme outil de lutte contre la pauvreté, cela l'amènera au Cameroun et en Côte d'Ivoire où ses idéaux se heurtent à une réalité adverse. Suit une période où il enseigne au Collège April Fortier et en formation professionnelle à Longueuil. Le drop out du cégep d'il y a quelques années se lance dans des études doctorales pour étudier le Tourisme des bidonvilles. On peut dire qu'il a de la suite dans les idées. Il est aussi chargé de cours à la maîtrise de l'UQAM où il donne le cours Enjeux touristiques des pays en développement. N'oublions pas qu'il n'est pas encore âgé de 25 ans. Pendant ses études, il s'est mérité plusieurs prix et récompenses comme la médaille du Lieutenant Gouverneur, mais la reconnaissance dont il est le plus fier est qu'il fut finaliste pour le jeune cadre par excellence du Québec de la Jeune Chambre de Commerce de Montréal. Il ne sait toujours pas qui l'a mis en nomination mais il le remercie beaucoup.

La vie lui envoie un signe, son rythme accéléré le rattrape. Il contracte le zona et a un accident parce qu'il s'est endormi au volant. Il prend un virage décisif avec sa conjointe Marie-Hélène qui est infirmière. Ils partent pour Chibougamau où il travaille avec Tourisme Baie-James et deux associations autochtones cries. Un an plus tard, le DG de Tourisme Baie James quitte et on lui offre le poste. À 26 ans, il devient directeur général de Tourisme Baie James, du jamais vu à cet âge. On est en juin 2015. Un premier enfant nait à Chibougamau, Emilia commence très tôt à parcourir le monde avec ses parents pendants les vacances.

[caption id="attachment_63511" align="alignnone" width="911"]En Artique En Artique[/caption]

Après cinq ans dans le Nord, la famille commence à penser à se rapprocher des grand-parents. Il apprends par Jacques Lévesque que Tourisme Charlevoix se cherchera un DG bientôt. Le moment venu, il pose sa candidature. Une première entrevue par Skype et une rencontre avec le président à ce moment Éric Desgagnés et le tour est joué. Il est embauché à 30 ans en juin 2019. Et la famille se déplace dans Charlevoix, Marie-Hélène se trouve assez rapidement un emploi à l'hôpital de La Malbaie.

Sur le plan personnel, il est un joueur et un grand fan de soccer. Il a même possédé sa propre équipe pendant une douzaine d'années. Il est aussi conseiller volontaire SACO ce qui l'a amené en Afrique (Bénin, Côte d'Ivoire) en deux occasions.

Côte-d'Ivoire 2017

Cameroun 2012

Depuis son arrivée à Tourisme Charlevoix, il n'a pas chômé. En quatre mois, il a rencontré entre 180 et 190 membres de l'association pour prendre le pouls sur le terrain du secteur touristique. Il a également administré un sondage de satisfaction des membres auquel 25% ont répondu. Il croît aux vertus de l'équipe et il se considère chanceux de pouvoir compter sur ces douze employés à temps plein, chiffre qui monte à trente en période estivale. Il veut être authentique et accessible.

Rappelons que Tourisme Charlevoix compte plus de 400 membres et qu'il administre les revenus de la taxe touristique sur les nuitées qui rapporte près de trois millions par année. Promotion, Marketing, développement de l'offre et accueil touristique sont à la bas de l'action de ce qu'on appelait autrefois l'ATR. De plus trois fonds sont à la disposition des membres pour l'événementiel, le numérique et le développement de produits. A 30 ans, c'est tout un challenge et c'est ce qui motive Mitchell Dion. Après seulement quatre mois en poste, il suscite le respect chez les intervenants du milieu par ses interventions claires et pertinentes.

MonCharlevoix.net souhaite la bienvenue à Mitchell et sa famille et le plus grand des succès pour un organisme stratégique de notre économie régionale.

Photos professionnelles (1)

Partager
Lien copié avec succés