Services Mécaniques Simard

Dora l'exploratrice : personnalité du monde no. 4

17 nov. 2020 6 minutes 264 vues

Dora l'exploratrice : personnalité du monde no. 4

J'ai eu la chance de visiter la Tunisie à l'automne 2017. En tant qu'agent de voyage, j'ai eu accès à ce qu'on appelle dans le jargon un ''fam tour'' pour familiarisation. C'est-à-dire que je suis parti en Tunisie à prix réduit avec une douzaine  d'autres agentes de voyage puisqu'à mon souvenir j'étais le seul homme. Nous étions reçus là bas par un voyagiste du nom de Best time Travel. Nous avions deux guides à notre pays pour connaître les lieux touristiques de ce pays fascinant. On se retrouve là-bas au berceau de la civilisation occidentale dans des endroits habités depuis des millénaires. On peut constater cela dans les ruines de Carthage ou dans un énorme Colisée romain très bien conservé, sans compter les habitations troglodytes. Les tout inclus sont nombreux dans les villes de Sousse et Hammamet.

J'ai découvert tout ça grâce à Dora Saihi qui était notre guide. J'ai gardé contact avec elle depuis mon retour, car je l'avais trouvée très sympathique et dynamique. Comme mes 3 personnalités du monde étaient de l'Afrique subsaharienne, j'ai le goût de vous présenter quelqu'un de l'Afrique du Nord, une femme moderne, déterminée et résiliente, car ce n'est pas toujours facile pour elle.

De façon une peu surprenant pour une Tunisienne, Dora est née à Marseille en France il y a 45 ans. Ses parents tunisiens étaient là-bas pour le travail du père dans la construction. Elle a une soeur et un frère. Elle débute sa scolarité en français à Marseille, de toute façon, elle ne parle pas un mot d'arabe. Tous les étés, la famille va en vacances en Tunisie. Dora a alors une vision idyllique de ce petit pays méditerranéen. Un jour, l'été ne finit plus, le père reste en France, mais la famille ne peut plus y retourner. Dora doit continuer sa scolarité en Tunisie. Il y a un problème, l'enseignement se donne en arabe et elle n'a aucune connaissance de la langue à part salam alekoum et choukran.

Heureusement, elle a une bourse pour étudier au lycée français de Tunis qui accueille les enfants de diplomates et riches Tunisiens puisqu'on peut y obtenir le BAC français (secondaire 6). Elle est en pension, car sa mère demeure à Thala, un village de l'arrière-pays où il n'y a rien sauf des carrières de marbre. C'est aussi un des seuls endroits en Tunisie où il y a de la neige.

ds4

Malgré qu'elle soit née en France et y est restée pendant 12 ans, elle n'a jamais eu la nationalité française, gracieuseté des règles d'immigration. Tout de même après son secondaire, elle part étudier à Aix-en-Provence en lettres, mais ça ne fonctionne pas vraiment. Elle met son destin dans les mains de sa soeur, professeur de français en Tunisie. Elle lui demande de l'inscrire dans n'importe laquelle formation et qu'elle va s'en accommoder. C'est ainsi qu'elle fait son entrée à l'Institut du tourisme de Tunis où elle complète un diplôme.

[caption id="attachment_76916" align="alignnone" width="911"]Dora et sa soeur Raja à Marseille Dora et sa soeur Raja à Marseille[/caption]

FAM tours, le grand voyagiste français l'embauche comme guide touristique particulièrement pour la clientèle de France qui visite beaucoup la Tunisie parce que pas très loin en avion. La plupart sont des retraités. Dora n'aime pas être très encadrée. Elle fait visiter son pays à sa façon en montrant le beau et le moins beau, mais surtout avec émotions. Elle fait ça durant 10 ans.

ds3

Le 18 mars 2015, tout s'arrête brusquement. Un premier attentat islamiste a lieu au Musée national du BARDO, endroit hautement touristique,  2 mois plus tard à Sousse, haut lieu du tout inclus, 39 touristes britanniques pour la plupart sont tués au bord de la Méditerranée. Les hôtels ferment, les touristes désertent la Tunisie et pendant deux ans l'économie touristique est totalement à plat et Dora n'a plus d'emploi, son mari non plus avec deux enfants à charge.

ds6

Comme il n'y a pas de sot métier et qu'il faut vivre, Dora devient voyante et astrologue dans un centre d'appel. Elle a quand même une formation de 4 mois. Elle se retrouve dans le monde de l'inconnu et du mystère. Son instrument favori est le tarot de Marseille. Elle écoute beaucoup les gens qui sont souvent en grande détresse. Elle dit qu'elle doit parfois mentir et prédire un bel avenir aux gens pour leur remonter le moral. Pour elle, ce type de relation compte pour 90% de psychologie et 10% de parapsychologie. Elle apprécie quand même cet emploi de transition qui dure pendant 6 mois.

En 2017, le tourisme reprend et Dora reprend ses fonctions de guide. Son excursion favorite est dans le désert, qu'elle recommande vivement aux Québécois, car ils seront totalement dépaysés. On a le choix entre la tente berbère traditionnelle avec confort rustique et la tente VIP, meublée avec douches et commodités.

ds3

La Tunisie n'a pas été touchée beaucoup par la 1re vague de COVID-19. Il y a eu du tourisme l'été dernier, mais la 2e vague a fait que les Français ne peuvent plus venir et les hôtels sont fermés à nouveau. Le gouvernement doit être prudent, car la capacité hôtelière est faible. Donc il y a un couvre-feu, les restaurants et cafés ferment à 16h et le masque est obligatoire dans les endroits fermés.

J'ai voulu avoir l'avis de Dora sur la mouvance islamiste et la politique de son pays, on sent qu'elle s'intéresse vivement à la question.

Ce qui m'avait impressionné de Dora, c'était sa liberté, pas question de voile ou de timidité devant les hommes. J'avais devant moi une femme moderne qui s'assumait pleinement, ce que nos préjugés nous empêchent parfois de voir.

Les islamistes sont toujours présents en Tunisie et même au Parlement, mais leur influence décline. Alors qu'en 2011 on voyait des femmes en burqa ou en tchador, cela est pratiquement disparu. Le voile ouvert est traditionnel en Tunisie et n'est pas nécessairement lié à la religion. Les islamistes ont beaucoup été financé par le QATAR, un état du Golfe, mais plusieurs scandales ont éclaté ou l'argent n'allait pas où il le devait. Les gens voient de plus en plus le vrai visage de ces politiciens et Dora a très confiance qu'aux prochaines élections, ils soient écartés du gouvernement. D'ailleurs la vedette montante en Tunisie est une femme. Son parti mène dans les sondages et c'est un très beau signal pour les Tunisiennes qui prennent de plus en plus de place dans la société.

ds9

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager
Lien copié avec succès

Vous aimerez aussi

RECRUTREMENT Groupe LEBEL