Février: Ok Pneus 1 mois gratuit (1)

Les coups cœurs de Sylvie: Les livres et la lecture!

Jeu. 19 janvier 2023 3 minutes 144 vues

Les coups cœurs de Sylvie: Les livres et la lecture!

Aussi loin que je me souvienne, les livres et la lecture ont toujours été des éléments importants dans ma vie. Ils ont traversé mes décennies et m’ont obligé à m’arrêter pour reprendre mon souffle, dans cette vie trépidante qu’était mienne. Au fil des ans, ils ont été mes repères. Mes décennies et mes tendances du moment ont façonné mes lectures.


L’enfance : Elle a été remplie par les contes, surtout Disney. Mes préférés étaient, sans contredit, tout ce qui se rapportait à Mickey et ses amis. Mon coup cœur de l’époque s’appelait Gouffy. Ses péripéties me faisaient rire aux larmes. Déjà, j’aimais cet univers où l’imagination pouvait prendre forme pour m’évader. Vers ma dizaine, j’ai commencé à lire les aventures de Boule et Bill et la saga Archie.



L’adolescence : Comme toutes les jeunes de l’époque, l’incontournable série Harlequin, romans d’amour à l’eau de rose, trônait en permanence sur mon lit, accompagné de mes Archie et mes Tintin. Ces derniers ont passé trois décennies comme mes incontournables voyages dans un univers autre que le mien. J’aimais particulièrement Jughead et Betty. C’est aussi à cette époque que j’ai commencé à lire des livres sur des faits historiques : j’ai lu beaucoup sur la Deuxième Guerre mondiale. Holocauste est devenu un livre coup de poing au cœur. Encore aujourd’hui, je le considère comme un livre tragique. Je n’arriverai jamais à comprendre ce côté sombre des hommes et des femmes.


Ma vie adulte : Mi-vingtaine, j’ai commencé à lire des livres sur la quête de soi. Je m’en suis lassé assez vite merci! C’est aussi à cette époque que j’ai découvert l’univers du dramaturge Marcel Dubé : Un simple soldat, Au retour des oies blanches, Le temps des lilas et plus encore. Mon coup cœur de celui-ci sera et restera Les beaux dimanches. J’ai toujours été fasciné par la portée des mots et des voyages qu’ils procurent.





La trentaine m’a amené à découvrir une multitude d’auteurs. Stephen King: Carrie, Simetierre, Shining et Ça. Gabriel Garcia Marques: Cent ans de solitude, L’amour au temps du choléra, Chronique d’une mort annoncée. Jacques Godbout : Salut Galarneau, La concierge du Panthéon. Gabrièle Roy : Bonheur d’occasions, Cet été qui chantait. Et plusieurs autres.


Les années qui suivirent ma trentaine ont été très chargées. À cause de ma vie politique, j’avais moins le temps de m’évader. Bien sûr, j’ai fait beaucoup de lectures qui se rapportaient à mon emploi, mais c’était des mots et des lectures lourdes où la concentration me demandait beaucoup. Mais, je m’étais fait une promesse. Lire pour retrouver un certain calme, une sérénité. Donc, je lisais un livre par semaine autre que des projets lois, des rapports ou tout ce qui se rapportait à la politique. Je voulais pouvoir rêver à autre chose.


Encore aujourd’hui, la soixantaine arrivée, je lis beaucoup. Surtout des thrillers policiers. La lecture est pour moi plus qu’un coup de cœur. Elle est devenue une passion. Les livres, les mots et leurs univers m’habitent toujours. Ils sont à la fois, thérapeutiques, synonymes pour moi de calme et d’évasion. À travers eux, je voyage partout dans le monde. J’aime le sentiment qu’ils me procurent.



Bonne lecture!




Par Sylvie Boucher

Partager
Lien copié avec succès

Dery pub janvier