MRC Bandeau SKI 2024 970 x 250 V4

Gens de Chez Nous, Personnalités du jour, Chroniques

Personnalité du jour | Philippe Brasseur Charlevoix en pole position

Charlevoix

Mar. 6 février 2024 3 minutes

Par André Magny

Intronisé au Temple de la renommée du sport automobile canadien en 2021, le spécialiste de la course automobile Philippe Brasseur a choisi de s’installer récemment dans Charlevoix. L’occasion pour la région de bénéficier du savoir faire de celui qui depuis plus de 30 ans est à la tête du magazine Pole Position.

Philippe Brasseur S
Au Québec, Philippe Brasseur est un spécialiste incontesté de tout ce qui touche le sport automobile.
Crédit : RDS TV Show Circuit Mont-Tremblant : © Photo Mélanie Drolet / poleposition.ca
Philippe Brasseur S

« J’ai toujours eu un lien privilégié avec la région. Il faut dire que ma conjointe est originaire de La Malbaie ! On s’est donc fait construire une maison pour y habiter à temps plein. Ça nous permet de prendre plus le temps de vivre. »

Adepte du télé travail, il continue évidemment de s’occuper, à titre de rédacteur en chef, de Pole Position, qu’il a créé en 1990. Sa conjointe, Marie-Lyse Tremblay, y est, non seulement la vice-présidente des Éditions Pole-Position, mais également journaliste et photographe au sein du magazine.

Depuis 34 ans, les choses ont évidemment évolué dans le monde des médias. Certes, il y a évidemment la version numérique de Pole-Position, mais son fondateur continue aussi de publier quatre fois l’an une version papier avec l’aide de sa quinzaine de collaborateurs dont quatre permanents : « Que voulez-vous, on a des fidèles qui sont là depuis le début du magazine. » Alors que le site s’en tient à l’actualité du sport automobile, le magazine papier se permet, lui, de réaliser, par exemple, de longues entrevues avec des pilotes ou de publier des photos inédites. Selon Philippe Brasseur, les deux produits sont différents. « Moi, ma passion, c’est l’écriture. Attention, je ne suis pas un pilote frustré ! », confie celui qui est aussi analyste du sport automobile à RDS.

PB Avec comite organisateur S
Président du Rallye de Charlevoix, Philippe Brasseur sait aussi s’entourer de passionnés pour mener à la ligne d’arrivée un tel événement. On le voit ici avec les membres du comité organisateur du Rallye.
Crédit : © Photo Marie-Lyse Tremblay / poleposition.ca
PB Avec comite organisateur S

Négocier le virage de l’environnement

Autre point qui retient Philippe Brasseur dans la région, c’est sa collaboration en tant que président du Rallye de Charlevoix. Il est même un acteur clé dans les décisions innovantes prises pour améliorer cet événement, créé en 1987 et qui se tiendra cette année au début du mois de novembre.

En effet, l’an dernier a marqué l’apparition de l’utilisation d’un bio-carburant produit par une entreprise allemande, P1 Fuels, pour les concurrents qui le souhaitaient. Le président du rallye explique que tout cela s’est fait sans avoir à changer les moteurs. C’était évidemment sur une base volontaire. « On ne peut pas l’imposer, explique le président Brasseur. Cependant, on donne des bourses plus importantes à ceux qui utilisent ce carburant. »

Testing Leaf Nismo2019 2 Philippe Brasseur S
La prise de conscience pour un environnement plus sain se fait aussi dans le monde du sport automobile. Philippe Brasseur au volant pour tester le prototype électrique sport de Nissan, la Leaf Nismo.
Crédit : © Photo Mélanie Drolet / poleposition.ca
Testing Leaf Nismo2019 2 Philippe Brasseur S

C’est donc dire que l’expérience sera renouvelée en 2024 ? « Plus que jamais ! » Pour certains, cela peut sembler paradoxal, mais selon lui, le sport automobile donne l’exemple pour moins polluer. Il cite notamment le cas des tentatives pour produire un biocarburant réalisé à partir du marc de raisin. Le Chili a même débuté à la fin de 2022 la production de ses premiers litres d’essence de synthèse « en combinant de l’hydrogène vert avec du dioxyde de carbone capturé dans l’atmosphère » comme le rapportait à l’époque une manchette de l’Agence France Presse.

Maintenant qu’il est bien installé dans Charlevoix, des projets pour cette région qu’il chérit particulièrement ? Comme il y a peu de circuits de piste automobile dans la région, il aimerait bien qu’il y en ait un dans Charlevoix. « Il pourrait y avoir une compétition ne serait-ce qu’une seule fin de semaine. Cependant, le reste du temps, cette piste pourrait servir pour de la formation routière pour les conducteurs. Vous savez, en Autriche, les compagnies d’assurances donnent des rabais à ceux et celles qui suivent une formation pour la conduite sur la glace. » Pourquoi pas au Québec et dans Charlevoix par surcroît ?!

Chroniqueur André Magny
André Magny

Partager

Lien copié avec succès

MRC Bandeau SKI 2024 970 x 250 V4