Josette McNicoll septembre

Gilbert Mailloux persiste et signe

20 oct. 2020 4 minutes 355 vues

Gilbert Mailloux persiste et signe

Saint-Siméon et Sagard sont une pépinière de talents. Beaucoup d'excellents musiciens et chanteurs ainsi que des auteurs-compositeurs sont originaires de cette région de Charlevoix. L'un d'entre eux, Gilbert Mailloux, est notre personnalité du jour.

Fils de Léo Mailloux (RIP) et Colette Lavoie, il a un grand frère, Mario qui a deux plus et qui habite Montréal depuis longtemps. Gilbert passe son enfance à Saint-Siméon et à Clermont. Ses parents se sont séparés alors qu'il avait 2 ans, il passe son enfance avec son père et à la fin de l'adolescence il rejoint sa mère à Montréal. Juste avant, il fait ses premiers pas en musique à la Polyvalente du Plateau. Son premier instrument est le saxophone, mais il trouve les possibilités trop limitées. Il passe rapidement à la guitare qui demeure son instrument de prédilection.

À Montréal, il commence des études en musique au Cégep Saint-Laurent, mais il n'a pas énormément de motivation. Il reçoit un appel de son ami d'enfance Marc Lavoie qui lui propose de rejoindre le groupe Unlock dans le cadre d'un projet Jeunes Volontaires qui permet de réaliser un album en anglais ''Full of Dreams''. Gilbert compose beaucoup de musiques et joue de la guitare sur toutes les pièces. Il fait des solos impressionnants pour un guitariste relativement novice notamment sur la pièce ''The days are gone''. Les guitares acoustiques de ''Dancing with your shadow'' sont également remarquables. Marc Fortin de Saint-Siméon et Gerry Tremblay complètent la formation. Unlock a un succès d'estime, plutôt international grâce à internet, mais ne permet pas à leurs carrières de décoller.

Gilbert prend de l'assurance en participant à divers événements comme le Sommet en musique au Mont Grand Fonds et il joue souvent comme chansonnier au bar le Bogue. Il raffine son jeu et sa voix pour devenir un musicien complet. Il fait partie de quelques projets plus sérieux comme les Avocats du diable, Clandestin et 3e Avenue. Ce dernier groupe sort, qui réunit aussi Jocelyn Maltais, Philippe Martel et Marc Fortin prépare un album avec Mike Francoeur, chef d'orchestre de Bobby Bazini, entre autres. De style pop-rock, le groupe réalise 3 vidéoclips, dont un avec l'animateur radio très connu à Montréal, Éric Nolin qui personnifie un équivalent de Ti-Coune. Ils ont deux tops 25 franco avec les pièces composées par Gilbert et ses amis. Ils font une tournée québécoise qui culmine avec le spectacle de la Saint-Jean-Baptiste à la ronde de Montréal. Au niveau des affaires, ils étaient sous la gérance de Paul Lévesque, gérant de Bruno Pelletier et disques Toxic. Les circonstances font que l'album final ne sortira jamais comme cela arrive malheureusement souvent dans l'industrie musicale.

GM

Gilbert sort un peu désenchanté de cette expérience, il rentre dans ses terres et est embauché au Casino de Charlevoix et par la suite au Manoir Richelieu dans plusieurs fonctions. Il y reste 10 ans.

Voulant se donner une certaine sécurité, il fait une formation pour devenir courtier d'assurances commerciales, qui est sa profession aujourd'hui sans arrêter la musique. Au cours des cinq dernières années, il a fondé une famille avec sa conjointe Catherine Boulianne et a 2 petites filles de 3 et 4 ans en plus des deux filles plus grandes. Il fait partie de Soulbag, un groupe semi-professionnel qui se produit dans plusieurs événements. Et la COVID-19 arriva.

Un peu désoeuvré, Gilbert s'achète un nouvel ordinateur et pourquoi pas un logiciel d'enregistrement et pourquoi pas des haut-parleurs et pourquoi pas avoir un studio. Et finalement, pourquoi pas recommencer à composer. Il enregistre des maquettes avec des musiciens professionnels (même le guitariste de Céline Dion) et il fait lui même les arrangements et le mix. La chanson ''Je resterai'' est née.

Photo couv. JE-RESTERAI- Gilbert Mailloux (002)

Des moyens sont déployés pour assurer sa diffusion. Une pisteuse est engagée pour pousser la chanson dans les radios.

Écoutez ICI la chanson "Je resterai"


[audio mp3="https://www.moncharlevoix.net/wp-content/uploads/2020/10/Je-Resterai-avec-image-Gilbert-Mailloux-MP3_dolacom.mp3"][/audio]

Le but est de créer un buzz pour avoir un hit. Présentement, la pièce joue dans 35 radios au Québec, dont Ici Première Radio-Canada et d'autres stations majeures. Un EP de 5 chansons est prévu pour 2021.

La compétition est devenue tellement élevée dans l'industrie musicale qu'il faut être très courageux pour y persévérer. Le talent seul ne suffit parfois pas. Gilbert s'est entouré d'une équipe de rêve, il est bon compositeur et chanteur. Cette fois, ça va marcher.

 

 

 

 

 

Partager
Lien copié avec succès

Vous aimerez aussi

LA VUE no. 1