Émilie Foster, St-Jean-Baptiste3

La personnalité du jour: Mme Linda Forgues

5 déc. 2018 4 minutes 295 vues

La personnalité du jour:  Mme Linda Forgues

A prime abord, Mme Forgues mentionne « mon parcours serait tellement long à écrire… J’ai une formation classique, mais cette voix, je suis née avec ».


Elle a fait ses études avec l’incomparable Frère Laurent Veilleux, mieux connu sous le nom de Frère Ernest de Baie St-Paul dont elle a  été la dernière élève.


Il lui avait mentionné alors « qu’il m’accceptait parce que je fendais une note en deux,  c’est bien le Frère Ernest, si pointilleux… souligne-t-elle et « je revois le rire de Sr Carmen Gravel qui avait eu la brillante idée de m’y envoyer! » 


Mme Forgues a également eu  le privilège de travailler avec Sr Henriette Lessard à La Malbaie qui lui a apporté beaucoup. Cependant, c’est avec Sr. Carmen Gravel qu’elle a continué d'œuvrer avec les chorales ou encore en duo parfois, cette religieuse ayant également une formation classique et « je dois vous dire qu’elle chante merveilleusement bien».


Linda a par la suite continué d’étudier à l’extérieur et même en privé afin d’avancer plus vite et d’approfondir la technique seule avec ses professeurs.


Mme Forgues souligne que : «  je pense que si vous écrivez juste vos impressions du lancement, de cette perception honnête que vous avez de la voix entendue, de la personne que vous voyez non pas jouer un personnage sur le vidéo, car je ne joue pas, je suis tellement ce que vous  voyez…»


En parlant du vidéoclip « Je vole », plusieurs Charlevoisiens savent que les grandes portes du chant se sont ouvertes il y a longtemps alors que Mme Desmarais demeurait dans la maison où elle a tourné quelques scènes  de celui-ci.


Elle tient à remercier encore Mme Lucie Rozon qui l’a invitée, car grâce à celle-ci, par ce vidéo, elle fait le pont entre un passé jalonné de renoncements pour ne pas dire autre chose et un présent riche d’une expérience que des mots ne sauraient traduire.


De plus, Mme Forgues souligne que Shana Warren, réalisatrice du vidéoclip, à qui elle a donné le privilège d’entrer dans sa plus grande intimité  a su le faire avec un grand respect et elle l’en remercie, car « J’ai dû faire face à de vives émotions qui prenaient le dessus.  La connexion s’est vite établie avec cette merveilleuse jeune femme au futur très prometteur, je crois que nous avons certaines choses en commun…


 Mme Forgues se confie sur des moments de son enfance en parlant des grandes opportunités qui se sont présentées à elle et que, pour des raisons circonstancielles, elle n’a malheureusement pu répondre à aucune de celles-ci dans sa vie.  Elle mentionne « Madame Desmarais, cette grande dame, accompagnée de Mme Jeanne Sauvé, qui m’avait entendue dans l’Église de Pointe-au-Pic interpréter deux grands classiques pour saluer son passage, m'avait fait venir chez elle. Cette amoureuse de la musique voulait disait-elle, voir sa petite chanteuse que m’avait dit le curé à l’époque. Il m’avait conviée à une visite officielle, la grande dame m'attendait.  J’avais de la misère de respirer, tellement j’étais gênée sur la belle causeuse à côté de sa grande amie, Mme Jeanne Sauvé lieutenant-gouverneur du Canada à l’époque.  Mme Desmarais m’ouvrait les grandes portes l'OSM de Montréal, cependant elle ignorait que je ne pouvais quitter la maison, ma mère étant décédée jeune». «Il y eût aussi Mme Jeannine Beaubien du Théâtre de la Poudrière et bien d’autres. Ces bonnes gens prenaient ma carrière de chant en mains, pas croyable une reconnaissance aussi grande. Et j’en passe…


 

Cependant, elle considère que sa carrière de chant est réussie malgré tout, car quoi aller chercher plus loin, le public comme disait le Frère Ernest, il a parlé, il parle et parlera encore. Le public sait reconnaître un talent, « je ne parle pas des gens jaloux qui auront toujours à redire,  je parle du vrai grand public, de gens qui se sont eux-mêmes réalisés et qui n’ont rien à envier à personne le regard dénudé de mauvais sentiments est clair et sincère. »

Pour citer une phrase d’une de ses amies qui, suite au visionnement du vidéoclip  lui  a dit : «  Linda, c’est juste ça, mais c’est tout ça! »  Voilà!


IMG_1170Linda invite les gens à se procurer le CD directement au CPS, tel: 418-665-0096, Chez Urbain à Baie-St-Paul au 418-435-6678 ou directement chez Mme Forgues au 418-665-6590.  A préciser que les profits de celui-ci iront 100% à l’organisme du Centre de Prévention du Suicide. Acheter le CD est un bénéfice pour tous et chacun d’entre nous car c’est un « geste pour une bonne cause ».


Toutes nos félicitations Mme Linda Forgues !

Partager
Lien copié avec succès

Vous aimerez aussi

RECRUTEMENT Ville Baie-St-Paul