RECRUTREMENT Groupe LEBEL

Le 8 mars on célèbre la vie de madame Lucille Chouinard

8 mars 2021 4 minutes 124 vues

Le 8 mars on célèbre la vie de madame Lucille Chouinard

En cette journée de la femme, la tendance est souvent de célébrer les accomplissements de femmes ayant eu un rôle à jouer dans la vie publique, que ce soit en politique ou dans le monde des entreprises et c'est très bien ainsi. Mais MonCharlevoix.net veut rendre hommage à une Charlevoisienne de 90 ans qui a élevé avec son mari une famille de 8 enfants sans le village de Saint-Hilarion. Pas de grand discours dans les médias, pas d'exposition au public, mais un travail acharné et une attention fidèle à sa nombreuse maisonnée.


Madame Lucille Chouinard est née à Dover au New Hampshire où son père travaillait à la briquade ou usine de briques. Dès l'âge de 4 ans et demi, elle est de retour à Saint-Hilarion avec sa soeur, son père Joseph Chouinard et sa mère Bernadette Tremblay. La petite Lucille avait commencé à parler anglais avec les autres enfants américains. Dans Charlevoix, les autres enfants se moquent de son parler, c'est alors qu'elle efface toute trace d'anglais dans sa façon de s'exprimer.


Photo Courtoisie

À l'âge de 15 ans, elle a commencé à travailler dans des maisons privées, dont 2 dans la ville de Jonquière. Elle a aussi travaillé chez Benoît Tremblay et Rita Dufour à Baie-Saint-Paul. Elle a aussi travaillé brièvement eu Belle Plage.


Son plus important accomplissement fut sans contredit sa nombreuse famille de 8 enfants, alors que la dénatalité était déjà un phénomène courant qu Québec. Après avoir habité le rang 3, le rang 1 chez la grand-mère, ils se font bâtir une maison près du Moulin à scie (Scierie Saint-Hilarion). Son mari Vincent travaillait dans la construction chez Fernand Audet.


Photo courtoisie

Il y a deux ans son mari est décédé, mais plusieurs de ses enfants demeurent dans l'entourage. Avec un très bon sens de l'humour, elle dit ne pas avoir peur de rester seule, car s’il lui arrivait quelque chose, elle n'aurait qu'à crier pour que ses enfants arrivent. Son plus vieux est âgé de 68 ans et elle a 19 petits-enfants et 30 arrière-petits-enfants. Elle regrette le fait qu'elle n'a pas pu faire sa réception du Nouvel An au Petit Manoir du Casino comme à l'habitude. Cela lui permet de voir tous les membres de sa famille disponible et d'aller faire un petit tour au casino.


Photo courtoisie

Ses principaux sports comme elle dit sont de regarder la télévision et tricoter. Elle aime aussi accompagner sa famille dans les cabanes à sucre. Mais par-dessus tout, ce qu'elle adorait faire avec son mari était d'aller danser à l'âge d'or et ailleurs avec Alphide Tremblay et sa femme. Lucille Chouinard a fait deux voyages dans sa vie, le Tour du Lac-Saint-Jean et les chutes Niagara. Elle n'en avait pas eu besoin de plus, bien occupée avec sa très nombreuse famille dont elle est la matriarche.


Lucille et Vincent Courtoisie
Lucille et Vincent

En cette Journée de la Femme, il nous fait plaisir de rendre hommage à une Charlevoisienne qui a fortement contribué à la pérennité de Charlevoix en élevant une grande famille dont les membres perpétuent la vitalité de notre région. J'ai très bien senti en parlant à madame Chouinard qu'elle est une personne solide avec un bel humour et certainement du leadership. Hommage à cette dame authentique à qui nous souhaitons encore plusieurs années de santé et d'amour de sa famille.

Partager
Lien copié avec succès

Vous aimerez aussi

RECRUTREMENT Groupe LEBEL