Émilie Foster Vacances de la Construction

Le multitalentueux Luc Cauchon

22 oct. 2020 4 minutes 307 vues

Le multitalentueux Luc Cauchon

La famille Cauchon est bien connue à Clermont. Son père, Wilfrid Cauchon est un homme impliqué notamment avec les Chevaliers de Colomb. Il a un frère, Daniel, professeur de karaté de longues dates et une soeur Diane.

Un sportif dans l'âme

Dès son jeune âge, Luc a des prédispositions pour le sport. À la polyvalente, il pratique le volley-ball et surtout le handball où l'équipe du Plateau se mesure à celles d'autres écoles et remporte des succès. Son premier emploi est comme surveillant des casiers durant l'heure du dîner. Il s'agissait d'empêcher que des opérations non réglementaires ou illicites ne se produisent. En 1979, il décide de se former dans le monde de la santé et deux ans plus tard après une formation à Baie-Saint-Paul, il devient infirmier auxiliaire. Parallèlement, il poursuit ses activités sportives. Il joue au hockey intermédiaire comme défenseur avec les excellents joueurs de Clermont comme Richard Guérin, Jacques Asselin et autres. Sans être le meilleur, Luc est très fiable et constant et ses coéquipiers peuvent compter sur lui. Il joue aussi à la balle-molle où il excelle comme un des meilleurs receveurs juniors au Québec et son équipe remporte la médaille d'or au championnat canadien.

Un autre sport qu'il pratique assidûment est le ballon-balai qui était populaire dans les années 70-80 malgré son caractère étrange. Là encore, il participe au championnat provincial.

Pour couronner le tout, il réussit à être admis au club de curling Nairn de Clermont à une époque où les critères de sélection étaient plutôt serrés. Il a poursuivi par la suite au nouveau club plus ou moins régulièrement. Plus tard, il aborde le monde sportif d'une autre façon alors qu'il devient annonceur maison à l'aréna pendant quelques années. Il fait également les premiers soins lors des événements sportifs.

Les embûches du système de santé

En 1981, il débute sa carrière dans le monde de la santé qui dure depuis 40 ans. Il est embauché au centre hospitalier de La Malbaie à sa sortie de l'école, mais obtenir un poste régulier est presque impossible et cela peut prendre des décennies Il commence à travailler de nuit, ce qu'il ne déteste pas puisque ça lui permet de faire ses sports, comme il dit.

Luc est aussi animateur d'événements et DJ pendant 25 ans. Il anime les soirées charlevoisiennes avec dynamisme et se fait une bonne réputation dans ce domaine.

Avec une vision un peu bouchée comme infirmier auxiliaire, après deux à l'hôpital, il se recycle comme ambulancier pour la coopérative qui existait à l'époque. Il est impliqué dans un accident d'ambulance et en même temps, le centre hospitalier lui fait une nouvelle offre. Il travaille d'abord de nuit pendant 7 ou 8 ans avec des statuts de temps partiel occasionnel travaillant sur un horaire 4 jours de travail, 3 jours de congés. C'est un véritable parcours de guerre pour obtenir un poste régulier avec les nombreuses réorganisations au gré des gouvernements successifs. Au point où il décide de transférer en entretien ménager en 1996 malgré sa formation infirmière. Sa mère décède la même année. Mais le multitalentueux Luc décide de servir de ses talents pour aider les autres, il sera délégué syndical pendant 9 ans pour les employés de soutien du centre de santé.

En politique municipale depuis 20 ans

Encore une fois, il demeure très impliqué dans son milieu. Il joue au tennis et est très bon en double. Il est organisateur de la fête des lacs à Saint-Aimé et à 40 ans il devient conseiller municipal du district 2 à Clermont. Ses dossiers de prédilection sont ''le parc des berges'', l'office municipal d'habitation, la culture et la montagne de la croix. Il appelle le parc des berges, "les petites plaines d'Abraham". Il s'implique très fortement pour animer les lieux par des spectacles de qualité et des activités familiales. Il fait lui-même l'animation des événements qui remportent de très bons succès. Comme conseiller, il a travaillé avec Bruno Turcotte et Jean-Pierre Gagnon. Il ne fait pas de cachette qu'il est en réflexion pour briguer le poste de maire. Il a le même copain depuis 20 ans et ce dernier l'a toujours appuyé. Comme monsieur Gagnon a annoncé son départ, le poste est libre et l'expérience acquise par Luc est certes un atout.

lc2

Notre multitalentueux a une dernière habilité et non la moindre. C'est un très bon chanteur. Il peut le faire seul, mais il a fait partie de 3 chorales:  le groupe Occasion, la Chorale de Saint-Agnès et le Groupe l'Éveil.

Il a pris sa retraite le 16 août dernier, mais il retourne souvent à l'hôpital pour donner un coup de main au département où il travaillait. Pensez-vous qu'il pourra s'arrêter avec le parcours qu'il a eu ? Nous n'avons pas fini de voir Luc Cauchon faire du sport et réaliser des choses. Clermont peut se compter chanceux d'avoir une personne comme Luc pour dynamiser sa ville depuis 40 ans.

 

 

 

 

 

Partager
Lien copié avec succès

Vous aimerez aussi

RECRUTEMENT Ville Baie-St-Paul