RECRUTREMENT Groupe LEBEL

L'information régionale en danger?

5 sept. 2019 3 minutes 127 vues

L'information régionale en danger?
La crise des quotidiens de Capitale Médias a fait couler beaucoup d'encre. Six journaux basés dans des villes de moyenne taille, à l'exception de Québec, crient à l'aide et prédisent leur disparition si le gouvernement ne leur vient pas en aide.

C'est 15 millions allongés par Québec et ses outils financiers qui seront investis dans ce sauvetage temporaire puisqu'on nous dit que, dès décembre, on reviendra au même point si un programme d'aide permanent n'est pas mis en place. Selon Capitale Médias, la pluralité des sources d'informations est en jeu. La Presse à Montréal joue le même jeu et Quebecor rêve de tout avaler. Mais ce qui me dérange, c’est lorsque les bonzes des journalistes et chroniqueurs bien pensants disent que l'information régionale est menacée. Wait a minute! Je pense que ces déconnectés ne connaissent rien de la véritable information régionale dans les deux marchés que je connais le mieux, Charlevoix et la Côte du Sud. Il y a belle lurette que le Soleil a abandonné la couverture de ces deux territoires. Lorsque les correspondants comme Sylvain Desmeules ici et Marc Larouche sur la Rive Sud ont été largués, ce fut la fin de la couverture décente de nos territoires.

Le Soleil est maintenant le quotidien de la ville de Québec pas différent du Journal de Québec. Je suis abonné au Journal de Québec en ligne, ça me coûte 9$ par mois. Lors de la crise récente, j’ai quand même été sensible au sort du Soleil et j’ai changé d'abonnement et je n'ai pas trouvé d'abonnement en ligne mais la version me coûterait 23,45$ toute une différence.

L'information régionale est présente et hyper vivante chez nous. Déjà au début des années 80 à TVC-VM, nous avions pris un virage information avec des bulletins de nouvelles quotidiens sur l'actualité de Charlevoix-Est. Nous étions présents partout et nous couvrions tout même les sports. De leur côté, nos collègues Gauthier et Rochette du Journal Plein Jour faisaient exactement la même chose. Denis Gauthier a été un grand mentor et professeur du métier de journaliste pour moi et pour d'autres. Gervais Desbiens pour CHGB 1310 faisait partie de notre gang de fou de l'info. Nous avons travaillé fort à cette époque, mais nous étions souvent dans les brumes de l'alcool et la fumée de la mari pas encore légale. Éventuellement, nous sommes tous devenus sobres et le paysage médiatique a commencé à changer. L'arrivée de CIHO viendra monter d'un cran la qualité de l'information régionale surtout dans les dernières années. Le Plein Jour disparaît, CIMT met des ressources dans Charlevoix. L'hebdo charlevoisien occupe le marché du papier. TVC-VM et possiblement TV-CO délaissent l'actualité. Avec les réseaux sociaux, l'actualité se joue à la minute près. Mais la couverture de nos médias est impeccable. Nous sommes probablement la région la mieux informée du Québec à cause de notre tradition, mais  également en raison de passionnés comme l'inégalable Dave Kidd et Sylvain Desmeules à la direction de L’hebdo après avoir été chef de l'information au Soleil.

Alors ne venez pas dire que l'information régionale est en danger dans Charlevoix. Capitale Médias devrait peut-être se demander si la baisse de son lectorat n'est pas due à l'abandon de la couverture de proximité. Beaucoup de travail est à faire pour nous convaincre que le Soleil fait de l'information régionale. On est jamais mieux servis que par soi-même
Partager
Lien copié avec succès

Vous aimerez aussi

RECRUTEMENT Ville Baie-St-Paul