DERY TELECOM no. 1

Ludovic Gervais, artisan-verrier, le sculpteur aux multiples fonctions.

24 juil. 2019 3 minutes 2 vues

Ludovic Gervais, artisan-verrier, le sculpteur aux multiples fonctions.
Récupérer le verre, oui en effet, pour moi c'est une normalité, je ramène mes bouteilles consignées... Mais pour Ludovic Gervais artisan-verrier, c'est une toute autre affaire...

L'histoire débute en 2002. Cet homme natif de Laval ne se plaît pas nécessairement dans les alentours de la «Mont-réalité». Il prendra donc son bagage et déménagera sur L'Isle-aux-Coudres. Pourquoi L'Isle-aux-Coudres? « Le vent, le plein air, le fleuve! À Laval, je n'étais pas à ma place. Le fleuve me manquait sans le connaître, c'est vraiment en arrivant là-bas que je me suis rendu compte que j'étais amoureux du fleuve».

Après être tombé en amour avec l'Isle et le kitesurf, il aura l'idée de faire du verre soufflé. Tranquillement il a fabriqué des fours pour réaliser son projet et petit à petit, il s'est aperçu qu'il pouvait aussi faire de petites pièces dont des bijoux, des assiettes, etc. C'est ça qui l'a parti. 9 ans plus tard, ce Marsouin d'adoption a repris son bagage et est parti pour Baie-Saint-Paul.

Au départ, sans vraiment savoir comment faire, le premier vase est apparu. Par la suite, pour se perfectionner, il a suivi un cours à «Espace Verre» à Montréal. Par contre, le verre soufflé a laissé sa place pour le verre fusion parce que c'est moins d'ouvrage et les coûts sont moins importants: «c'est 100 livres de propane par jour du verre soufflé, sans compter qu'il faut que la boutique soit ouverte donc c'est de la grosse planification. Tandis que le verre fusion, je peu faire mes pièces pendant que les clients sont là et la nuit le verre cuit, le lendemain c'est prêt».

DSC_1312

Sa mère est là pour lui donner un coup de main, et une chance, parce qu'il n'y arriverait pas! C'est une sorte d'entreprise familiale, elle fait des bijoux, de petits voiliers, lui fait des luminaires, des tables; les plus grosses pièces.

Dans la boutique, il y a également d'autres artistes qui exposent; des gens de Québec, de la Gaspésie, Côte-Nord. Cela meuble ainsi l'espace du magasin et permet de diversifier l'offre.

Avez-vous d'autres talents? «On peut dire que je suis sculpteur de matière en général, j'ai fait de la forge, pâte de verre, verre soufflé, verre fusion, bois, métal. Disons que j'essaie beaucoup de techniques donc je suis capable de mixer. Je fais de la peinture également. Je suis multifonctions; comme un canif!»

Mais là, vous me direz: «au début de ton texte, tu nous parlais de récupération de verre?». Mais oui, ne soyez pas si pressés! J'y arrivais là!

Ludovic Gervais récupère le verre pour en faire des oeuvres d'art, notamment depuis le printemps dernier à la Cidrerie Pedneault de L'Isle-aux-Coudres où il récupère les bouteilles pour en faire des lampes. Il est d'ailleurs à la recherche d'une entreprise spécialisée en portes et fenêtres pour pouvoir récupérer ce type de verre: « C'est un verre à faible coût et qui est beaucoup plus solide». Une façon écologique de faire sa part dans le recyclage; bravo!

DSC_040

Vous pouvez rencontrer Ludovic Gervais au Marché Publique de Baie-Saint-Paul ou encore à sa boutique «Luniv'air», cliquez  ICI


 

Partager
Lien copié avec succès

Vous aimerez aussi

Ville Baie-St-Paul (directeur Loisir)