RECRUTEMENT Ville Baie-St-Paul

Militaire et père

5 nov. 2019 6 minutes 423 vues

Militaire et père

En  avant-première de la journée du Souvenir, nous vous présenterons quelques Charlevoisiens ou Charlevoisiennes qui ont servi dans les forces armées en y ayant des réalisations remarquables ou ayant vécu des situations de conflit ou de maintien de la paix avec l'ONU. Pour vous donner un avant-gout de cette semaine, voici une première personnalité.

Notre première personnalité est Jocelyn Guérin de Pointe-au-Pic. Il est le frère de Patrice Guérin, employé à la Ville de La Malbaie. Son père était Raymond Guérin, joueur de quilles mémorable et sa mère Hélène Maltais de Saint-Aimé des Lacs. Après quelques années à l'endroit où est maintenant la Caisse Populaire de La Malbaie, Jocelyn grandit près de l'intersection de la Côte Bellevue et la rue Richelieu. Le nombre d'enfants de ce secteur est très important, par exemple la famille de M. Joseph-Élie Harvey comptait 10 enfants dont trois serviront dans les forces. Étant du nombre de ces enfants, j'ai rappelé à Jocelyn qu'il fut un jour mordu par une chauve-souris. Il considère qu'il n'était pas bon à l'école parce que trop gêné. Il choisit donc le métier de charpentier-menuisier qu'il n'exercera jamais. Il se présente une première fois au centre de recrutement de l'armée sur la rue Saint-Jean. Le Sergent interviewer ne le trouve pas assez mature et lui dit de revenir l'an prochain. Pendant ce temps, durant quatre ans, il s'initie au karaté avec un groupe de ceinture noire de La Malbaie comme Claude Asselin, Denis Otis, Guy Tremblay le cardeur et Florian Martel. Il attrape la piqûre de cette discipline et par le biais de ses films devient un fan inconditionnel de Bruce Lee. Plus tard, il ne manquera pas de visiter sa sépulture située à Seattle dans l'état de Washington. Il visitera aussi le lieu de tournage du premier film de Bruce Lee en Thailande.

bruce08 (002)

L'année suivante, Jocelyn qui a 20 ans, Yvon Chiasson et Christian Gagnon vont s'enrôler. Il est le seul qui passe au travers des onzes premières semaines d'entraînement.En raison d'un oeil un peu défectueux, on lui donne un poste en communications, métier qu'il exercera durant ses vingt-trois années dans les Forces armées. Il sera chargé avec ses collègues de déployer les systèmes de communication sur les théâtres de déploiement des militaires canadiens, la plupart dans des missions de maintien de la paix de l'ONU.   Jocelyn qui ne voulait rien savoir de l'anglais est envoyé sur un cours de trois mois à Borden en Ontario. Il est très heureux aujourd'hui d'avoir eu cette opportunité.

Au moment où il commence en 1977, on en était encore au code morse. Il est opérateur radio.  Il suit aussi des cours de chauffeurs de véhicules militaires. Il revient à Valcartier pendant quelques années et en 1985 il est assigné à la mission canadienne sur les hauteurs du Golan au carrefour du Liban, de la Syrie et d'Israël. Il travaillait du côté syrien avec un contingent d'Autrichiens.  Il dort dans des cabanes en ciment et le militaire endurci a peur des araignées et des scorpions la nuit. Il reste six mois dans cette première affectation.

Golan1

Il rentre à Valcartier et est affecté à l'artillerie, ce qui le déplace à Gagetown Nouveau-Brunswick où il travaille sur d'énormes chars d'assaut.

Suit une de ses affectations la plus mémorable professionnellement et personnellement; il part pour Chypre en 1987. Il est positionné directement sur la ligne entre la Grèce et la Turquie là même où le conflit se cristalise. Du côté grec, la vie est belle avec restaurants et discothèques, le côté turc est beaucoup plus austère et pauvre. Un jour, il rencontre Amara qui deviendra sa femme quelques mois plus tard. Thaïlandaise d'origine, elle parle cinq langues et travaille dans le domaine du tourisme. Elle habite aujourd'hui à Pointe-au-Pic et opère le petit hôtel Amara. Il visite la famille de sa famille en Thaïlande lors d'une permission de l'armée. Son histoire avec ce pays ne s'arrêtera pas là. Au bout de six mois, il revient au Québec.

Golan3

À Valcartier, il oeuvre au quartier général des communications avec le grade de caporal pendant deux ans. Il repart en Allemagne pour deux ans dans le cadre de la fermeture de la base canadienne de Lahr qui a vu des milliers de Québécois passer au cours des années. Il a beaucoup aimé ce pays en raison de l'impression d'ordre et de propreté qui s'en dégage. Tout est bien à sa place et les paysages sont bucoliques. Tout un contraste avec sa prochaine affection en Haîti. Jocelyn est choqué par la pauvreté et l'anarchie de ce pays. Il n'hésite pas à qualifier le pays de poubelle du monde en 1999. Durant ses six mois de séjour, il a vu des horreurs indescriptibles, du genre à créer un choc post-traumatique très intense. Heureusement Jocelyn réussit à éviter cet écueil. Les soldats sont logés dans des tentes de cinq à dix hommes près de l'aéroport pour être en mesure de quitter rapidement au besoin.  Il a l'occasion d'aller souvent sur le terrain avec les policiers militaires et il est choqué par ce qu'il voit.

Après six mois en Haîti, il est posté à Bangui en République Centrafricaine pendant trois mois dans le cadre des élections présidentielles. Ce sera sa dernière mission dans le cadre des Forces.

haiti (002)

helico1

L'année suivant, en 2000, il prend sa retraite après vingt-trois ans de loyaux services. Il décide de faire un grand retour dans Charlevoix avec sa conjointe Amara. Malgré le refus de la Caisse Populaire de lui consentir un prêt, il ouvre le restaurant thaïlandais "Amara" au coeur du village de Pointe-au-Pic qui remporte un beau succès de fréquentation. La journée de l'ouverture, il est toujours en train de rénover et de peindre cette maison centenaire. En 2006, décision majeure, il part en Thaïlande, se sépare à l'amiable et donne son restaurant et la maison à Amara, Il revient deux mois par année à La Malbaie pour donner un coup de main.Il se fait une nouvelle conjointe en Thaïlande qui s'appelle NOK. Il y a onze ans en 2008, elle donne naissance à Christopher le fils adoré de Jocelyn.

Christo1

Le destin lui réserve une dernière affectation, la compagnie française Thalès a besoin de lui en Afghanistan. Il fait un travail de logistique qui lui permet un mois de travail pour un mois de vacances. Il y voit une occasion de compléter sa retraire de l'armée qui n'est pas trop élevée. Comme civil et ancien militaire, il effectue des sorties en hélico de nuit tous feux éteints où il vit vraiment un état de stress intense, car ils pouvaient se faire tirer à tout moment, ce pays étant une immense zone de guerre.

Présentement, il coule des heures tranquilles à Pattaya en Thailande, il s'occupe beaucoup de son fils qui suit présentement des cours d'arts martiaux sur les traces de l'idole de son père Bruce Lee. Le frère de Jocelyn, Patrice Guérin travaille à la Ville de La Malbaie. Jocelyn Guérin, malgré son côté rebelle, a servi son pays avec constance et a contribué concrètement à la mission de maintien de la paix dont le Canada était le leader à l'ONU. Il a beaucoup voyagé et profite de Charlevoix car il est très présent sur les réseaux sociaux. Allez lui faire un petit coucou, vous rencontrerez un gars très sympathique.

Partager
Lien copié avec succès

Vous aimerez aussi

Services Mécaniques Simard