Le Train D'autonme
Cossette Élection (1)

Notre personnalité du jour est Louis Baeyens !!

29 juin 20174 minutes

Notre personnalité du jour est Louis Baeyens !!

Louis Baeyens est originaire de la Belgique. Lui et sa femme Céline, qui est actuellement professeure à l’Université Laval, habitent la région de Charlevoix depuis maintenant 4 ans.

L’effet papillon 

Il y a cinq ans, Louis et sa conjointe étaient débarqués à Montréal afin de visiter le Québec. Un ami leur a prêté une voiture et l’appel de l'aventure les a conduit dans Charlevoix. Suite au coup de foudre qu’ils ont eu en découvrant la région, Louis et Céline ont tout mis en oeuvre afin de s’y installer définitivement. Sans perdre de temps, même si ils n’avaient aucun permis de travail, ils ont mis un dépôt sur une maison à vendre. Par la suite, ils ont vendu leur maison en Belgique, Céline a obtenu un permis d’étude et Louis a pu bénéficier d’un permis de travail. ( Les bienfaits du mariage!!!! )

Les astres s’enlignaient pour eux et ils sont finalement devenu, grâce à leur belle détermination, les heureux propriétaires de cette maison tant convoitée.

Louis Baeyens, le professeur de Tennis

À l’âge de douze ans, en Belgique, Louis était classé le 14e meilleur joueur de tennis dans sa catégorie. Comme il désirait toucher à d’autres aspects de la vie et que les sacrifices qu’il aurait du faire pour réussir en tennis commençaient à peser lourd, Louis a renoncé une carrière de joueur professionnel. À l’âge de 16 ans, c’est avec un bel enthousiasme qu'il a commencé à enseigner le tennis. Il a également complété une maîtrise en éducation physique.

En arrivant dans Charlevoix, Louis a du composer avec une recherche d’emploi en dents de scie, ce qui l’a amené à adopter des emplois plus ou moins payants. Après un an, il a commencé à bâtir son école de tennis ( l’école de tennis Attaque ) qui a vu sa popularité accroître considérablement au fil des années. À ses débuts, il enseignait à 20 élèves et il en compte aujourd’hui près de 95. Louis est très sensible à l’essor économique de sa région d’adoption et c’est pourquoi il se fait un devoir d’acheter toutes ses balles et ses raquettes à La Galerie du Sport de Baie St-Paul, même si la ville de Québec est à proximité.

¢DSC_0652

La Ferme Éboulmontaise

Parallèlement au tennis, Louis travaille également à La Ferme Éboulmontaise, afin de poursuivre l’oeuvre de Vital Gagnon. Le but visé est de revitaliser la ferme et de la faire briller comme elle le mérite. Ce site est gigantesque et il est porteur de belles randonnées qui vous promettent des panoramas à en couper le souffle. Pour Louis, le travail à la ferme est une occasion en or de créer un endroit où les gens peuvent se donner une société ‘’ locale ‘’. Il n’est pas très naturel de consommer des fruits et légumes, arrosés de pesticides, qui ont fait 30 000 kilomètres avant d’aboutir dans votre assiette. La nature a tant à nous offrir, il nous suffit de tendre la main. L’humilité face à la nature, le retour aux sources, la nécessité de s’en tenir à des besoins essentiels, sont toutes des valeurs que Louis Baeyens préconise.

DSC_0668

L’argent de Charlevoix

Louis a un rêve. Il aimerait qu’un jour on puisse développer une monnaie propre à Charlevoix qui serait inutilisable ailleurs au Québec. Ainsi, la prof de Yoga, qui serait payée avec cet argent, achèterait ses légumes au paysan qui lui, s’achèterait une petite bière à la microbrasserie, qui achèterait ses ingrédients à l’agriculteur, qui pourrait s’acheter un vélo etc....

Si cette idée est légèrement utopique, elle apporte néanmoins un vent de fraîcheur et les outils nécessaires pour qu’une région comme la nôtre survive économiquement. Louis descend rarement à Québec pour faire ses achats. Il a en lui une vision durable de notre économie qui l’amenera toujours à acheter dans les entreprises locales.

 

Bienvenue chez vous Louis Baeyens!!

Au nom du grand Charlevoix on vous dit : ‘' merci pour les leçons de tennis et pour les leçons de vie! ''

 

DSC_0639

 

 

 

Partager
Lien copié avec succés