Déry Télé 3 de 9 avec fête 2021

Charlevoix s'ouvre à l'immigration

8 juin 2021 5 minutes 54 vues

Charlevoix s'ouvre à l'immigration

Les tout premiers immigrants charlevoisiens furent les colons
français si on tient compte qu'on qualifie l'immigration l'installation
sur une terre déjà habitée. Charlevoix était habité de façon au moins
saisonnière par les amérindiens, sûrement à Baie-Sainte-Catherine où on
les retrouvait dès 1534. L'installation d'immigrants français vint pas
mal plus tard. Si vous explorez votre arbre généalogique, plusieurs
d'entre vous y trouveront Abraham Martin, qui, comme son nom le dit
était le propriétaire des Plaines d'Abraham. De Québec, Ti-Claude
Bouchard, tailleur, Pierre Tremblay la famille Hervé (Harvey), Simard
dit Lombrette se déplacent du côté de Charlevoix. La conquête anglais
amène avec elle une vague de nouveaux immigrants, membres désoeuvrés des
troupes anglaises. Les Warren, Blackburn, McNicoll, Bhurer et Murray
s'installent surtout dans le coin de La Malbaie. Ils sont assez
rapidement intégrés à la vie en français en épousant des filles de la
place. Mon arrière-grand-mère, Bertha Howel fait partie d'une autre
vague d'immigration lorsqu'au début du 20è siècle, les grands hôtels de
Pointe-au-Pic avaient besoin de personnel parlant anglais. Devant la
pénurie, ils faisaient venir des personnes de la Gaspésie originaires des
îles Jersey dans la Manche près de l'Angleterre.


Comme nous avons toujours été une région touristique, les experts de
ce domaine, particulièrement les Français, ont été attirés par notre
région. Parmi les premiers immigrants, Jean Lemouelle, chef au Manoir
Richelieu et enseignant en cuisine a fait sa maque, en plus il était
sourcier et trouvait de l'eau. Louis Serres, un autre chef a opéré
longtemps l'Auberge du Repos à Pointe-au-Pic où de nombreux mariages ont
été scellés. Parmi les plus jeunes chefs immigrants, on compte Guy
Bessone, Éric Bertrand, Ado Flores, Régis Heré, Régis Barthe et
plusieurs autres dont Pierre Mazières comme propriétaire et Guy Rousset
. Ces derniers ont déjà plusieurs années de pratique derrière eux et
sont des Charlevoisiens à part entière. Ils ont été la deuxième vague
d'immigration en tourisme qui ont une très grande influence sur ce que
Charlevoix est devenu en gastronomie. En peinture, littérature et arts
visuels, les immigrants ont été plutôt rares, n'étant pas sûr que les
frères Pinochet soient nés au Chili, mais il y a eu beaucoup
d'immigrants internes au Canada comme René Richard (Suisse), Gabrielle
Roy, Claude Le Sauteur et Vladimir Horik.


René Richard
Wikipédia

Donc jusqu'à récemment, l'immigration charlevoisienne était blanche,
francophone, catholique et éduquée. La diversité n'était pas perceptible
au premier coup d'oeil, mais elle s'incarnait dans l'art culinaire et
le professionnalisme touristique. Depuis moins de cinq ans, la donne est
en train de changer. Cela a commencé par la venue de travailleurs
temporaires ou saisonniers qu'on retrouve en agriculture, hôtellerie et
industrie. La majorité provient du Mexique et de l'Amérique centrale.
La plupart ne parlent pas français et retournent chez eux après quelques
mois. Les possibilités d'intégration à long terme sont minimes. On voit
aussi de plus en plus d'Africains-es dans nos villes ou villages. Nous
avions déjà des personnes comme Bill Kawina et des Haitiens-es mais
c'était plutôt rare. Une initiative d'accueil de réfugiés syriens à
Baie-Saint-Paul est à souligner comme un geste très positif. J'espère
qu'ils sont encore avec nous.


Aldo Flores chef cuisinier, péruvien

Nous sommes face à une nouvelle réalité aujourd'hui. Le
vieillissement de la population et le manque criant de main-d'oeuvre
montrent un nouveau portrait. Vous allez voir arriver de plus en plus de
travailleurs spécialisés en provenance de pays francophones comme le
Maroc, la Tunisie, l'Algérie et l'Afrique de l'ouest. Il y en aura aussi
de France de Belgique, de Suisse et autres mais pas beaucoup parce que
ces pays vivent la même pénurie que nous. Déjà depuis une vingtaine
d'années, quelques ressortissants des pays du Mahgreb sont présents dans
Charlevoix et opèrent des entreprises ou ont de bons emplois. Ce sont
des jeunes qui élèvent leur famille chez nous et dont quelque uns sont
venus dans le cadre d'un mariage avec une québécoise. Avec la pénurie
actuelle, le besoin de personnes spécialisées est criant car on n'entre
pas en cuisine sans connaissances et ne sert pas des clients sans un
minimum de technique. Dans le cadre de mes activités de recrutement, j'ai
fait un sondage auquel 26 entreprises du tourisme charlevoisien ont
répondu. Voici un résumé des résultats:


88% ont des enjeux de recrutement


87 % craignent des baisses de production ou de qualité


83% font activement du recrutement


86,4% sont prêts à embaucher des travailleurs de plus de 55 ans


95,2% sont ouverts au recrutement international


Comme vous voyez, les résultats sont clairs. La situation demande
des actions exceptionnelles et le recrutement de travailleurs étrangers
est de celles là. Déjà les Mike's, Resolu, l'Allegro et surtout le
Fairmount Manoir Richelieu ont des travailleurs étrangers dont la
majorité vient du Maroc. Ils viennent en famille et s'installent chez
nous pour y élever des enfants. Ce sont des jeunes en milieu de
carrière, bien formés dans leur pays d'origine dans une approche de
gastronomie française. Le problème est que le processus de recrutement à
l'étrange est long, compliqué et peut être assez coûteux pour des résultats
pas toujours garantis. Il y a eu des essais de recruter des immigrants
déjà à Montréal, même en les amenant en avion mais je ne sais pas le
résultat. Charlevoix s'organise avec le SANA (service d'accueil des
nouveaux arrivants) et nous avons maintenant un consultant accrédité en
immigration en la personne de Patrick Reduron du CJE l'Appui. Il faudra
de l'ouverture d'esprit car la culture et la religion sont légèrement
différentes. Mais les nouveaux arrivants sont eux-même très ouverts au
monde, les réseaux sociaux et le fait qu'ils ont souvent cotoyé des
touristes dans leur métier facilite beaucoup leur intégration. Il faut
aller vers eux pour les connaître et vous découvrirez des gens
fascinants et ultra symphatiques.
















 

Partager
Lien copié avec succès

Déry Télé 3 de 9 avec fête 2021