Déry Télé 3 de 9 avec fête 2021

Daniel Melançon porte Charlevoix dans son coeur

11 juin 2021 4 minutes 88 vues

Daniel Melançon porte Charlevoix dans son coeur

Lorsque j’ai approché Daniel Melançon pour être notre personnalité du jour, je savais que lui et sa conjointe Annouk et leur petit garçon de 19 mois, Arnaud étaient des habitués de Charlevoix et qu’ils aimaient beaucoup la région, mais j’étais loin de me douter à quel point cet attachement était profond dans le cas de Daniel.


Lorsqu’il était jeune à Repentigny, avec ses parents ils venaient déjà dans la région, particulièrement à Petite-Rivière-Saint-François que sa mère fréquentait elle-même depuis des années avec la présence d’un chalet familial. Plus tard, c’est à Saint-Joseph-de-la-Rive à l’Auberge Beauséjour et plus tard sur le chemin de la plage que la famille Melançon a posé ses pénates. L’été, pour Daniel, c’était parcourir la plage de St-Jos, assister à l’arrivée et au départ des traversiers avec toute la liberté procurée par un tel environnement. Comme on peut s’en douter, dès son jeune âge, il était un grand sportif. Hockey, baseball, soccer, un peu de tennis et bien sûr le golf, il a fait ses premières armes dans les deux parcs qui étaient tout près de chez lui à Repentigny. Il devait avoir 12 ans et il se pratiquait à viser les poteaux des buts de soccer avec ses coups d’abord avec un bois 2 (il n’avait pas de driver) et quelques années plus tard avec un wedge mais de la même distance, ce qui démontrait qu’il avait gagné en puissance et sûrement aussi en précision.


Il a dû mettre un peu de côté le hockey pendant ses 12 ans à Salut Bonjour et ses émissions de soir à RDS, devant se lever à 3h30, il n’était pas possible de pratiquer des sports après 20h. Il a quand même continué à rouler 1500 km en vélo de route chaque été, il a fait du fat bike et beaucoup de randonnées en montagne. Mais le ski et le golf sont demeurés ses sports de prédilection. Il a connu l’époque du Massif en autobus avant 1992 et il est considéré comme un très bon skieur. Il faut dire qu’il a un talent naturel pour le sport en général et que c’est un grand plaisir pour lui de se dépenser physiquement.



Une anecdote savoureuse qu’il m’a racontée m’a bien fait rire, il est déjà monté au sommet de l’Acropole des draveurs avec un driver et des balles de golf et il a frappé des balles en bas vers la rivière Malbaie, il voulait voir combien de temps la balle resterait dans les airs. Les randonneurs se demandaient bien ce qu’il faisait avec un bâton de golf sur le sentier. Il a répété la même expérience à partir d’une table de pique-nique au sommet du Mont-Saint-Anne.


Lentement, avec son père, il a commencé à jouer au golf sur des terrains dans la région de Lanaudière. Il aimait tellement ça qu’il enregistrait le golf à la télé pour pouvoir réécouter Greg Norman et Nick Faldo avant l’arrivée de Tiger Woods.


Il a fait ses études en journalisme à Jonquière en Arts et technologies des médias et dès sa sortie de l’école il a commencé à travailler dans son domaine. Il avait 3 offres de stage : Radio-Canada à Edmonton, en relations publiques pour le Canadien et à RDS. Il a choisi la 3è option. Au départ de Marie-Claude Savard, il l’a remplacée à Salut Bonjour. Il est très fier de ses12 années passées à cette émission et du travail qu’il y a effectué. Il anime Golf Mag pour une 10è année, il a animé le Guide de l’auto maintenant sur le web à Guide de l’auto-TV. Il viendra d’ailleurs tourner une émission au club de golf Murray Bay au mois d’août prochain.


Il est membre du club de golf de Boucherville où il habite, quand il en parle on sent un grand sentiment d’appartenance à ce parcours qu’il maîtrise assez bien puisqu’il vient tout juste de jouer une partie de 69 avec son handicap de +1.



Il connaît aussi très bien les 3 terrains de Charlevoix et les deux centres de ski alpin. Il s’est fait beaucoup d’amis dans Charlevoix comme Hélène Marchand, Christophe Dandurand et son épouse Sylvie Marquois et Jean-Philippe Moffat.


Il ressent des émotions chaque fois qu’il arrive en haut de la Côte de la Miche et encore plus à la vue de l’Isle-aux-Coudres, c’est beaucoup de souvenirs qui remonte et le sentiment d’arriver dans un autre chez soi où il lui reste beaucoup à découvrir. Il souhaite pouvoir transmettre cet amour de Charlevoix à son fils Arnaud, Anouk aimant beaucoup la région mais n’ayant le même lien sentimental.





Finalement, Daniel Melançon c’est presque un Charlevoisien ce que beaucoup d’entre nous ignorions. Je lui ai d’ailleurs appris que l’histoire de Maxime Martin ressemble un peu à la sienne. Cet été, la pratique du golf s’annonce paradisiaque, nous lui souhaitons deux parties de 62 au Manoir et au Murray Bay pour qu’ils puissent détenir les records des parcours et si vous trouvez des balles dans la rivière Malbaie à Clermont, vous saurez d’où elles peuvent venir.

Partager
Lien copié avec succès

Déry Télé 3 de 9 avec fête 2021