RECRUTREMENT Groupe LEBEL

DLD danse à la cité d'art, nouvelle formule (ACTIVITÉS DU 14 AOÛT ANNULÉE)

13 août 2021 2 minutes 138 vues

DLD danse à la cité d'art, nouvelle formule (ACTIVITÉS DU 14 AOÛT ANNULÉE)

DLD danse, compagnie montréalaise de danse contemporaine a été présente à la cité d'art de Cap-à-l'Aigle en 2020 au plus fort de la pandémie en offrant des prestations adaptées au contexte. Ce fut un succès. DLD étant une compagnie internationale qui a des activités internationales importantes doit se réajuster en période de restrictions des voyages et des événements publics.


Devant ce constat et le succès de l'an dernier, le directeur artistique de la compagnie et son équipe ont décidé de remettre ça dans une nouvelle formule sous forme de conférences et d'ateliers où les personnes présentes peuvent faire quelques quelques mouvements de danse.


Fréderick Gravel adore le lieu qui est très inspirant et le but est de permettre à 4 artistes de créer hors des studios urbains en contact avec la population locale. Catherine Gaudet, Frédérick Gravel, danseur contemporain et musicien, Riley Sims dr Toronto et Alexandra Spicey Landé, danseur hip hop sont les artistes en résidence. Le projet se termine le 14 août.



Le nom du projet est Caravane danse et le public répond bien à l'invitation avec des règles sanitaires moins strictes cette année.Frédérick Gravel parle d'une immersion de l'urbain dans le rural comme d'un lien à créer et pour les artistes, d'une bouffée d'air frais. Lui-même est un hybride ville et campagne, sa famille ayant ses racines dans Lanaudière où il était lors de l'entrevue. Il est amateur de promenades en forêt et d'excursions solitaires en canot, activités qu'il pratique le plus souvent possible. Il collabore avec plusieurs artistes et plus particulièrement avec Pierre Lapointe avec qui il a développé des spectacles à grand déploiement.


La pandémie a été très difficile pour le monde de la danse, il y a eu beaucoup de questionnements et Frédérick Gravel craint que ce ne soit pas fini. Quant à un retour possible dans Charlevoix, il n'y a rien de certain. La Cité d'art est entre de nouvelles mains et il ne connaît pas les intentions des nouvelles propriétaires. L'expérience de cette année se termine sur une bonne note et 4 danseurs-es ont vécu une belle expérience dans une formule qui ressemble beaucoup au symposium de peinture de Baie-Sant-Paul dans le domaine de la danse contemporaine.


2 cas de COVID ont été décelés dans l'équipe qui oblige l'arrêt des activités.

Partager
Lien copié avec succès

Émilie Foster, St-Jean-Baptiste3