Services Mécaniques Simard

Jacky Boudreault , batteur jusqu'au bout des baguettes

29 mars 2021 5 minutes 518 vues

Jacky Boudreault , batteur jusqu'au bout des baguettes

Selon sa mère, Jacky Boudreault tapait sur des casseroles à un très jeune âge dans son village natal de Notre-Dame-des-Monts. C'est à la Polyvalente du Plateau que son avenir s'est lentement dessiné. Il y a rencontré Marcel Dujour, ce guitar hero Charlevoisien, qui l'a initié à la musique. Il a eu ses premières expériences comme guitariste dans le groupe scolaire Coupé de Ville, créé par Clément Rondeau. Au même moment, un batteur de Clermont lui montre à tenir un ''beat'' ce qu'il a assimilé très rapidement. À 16 ans, il intégrait son premier groupe, Blackness avec Yannick Guérin et un mystérieux Floop. Ils interprétaient les groupes hots de l'époque comme Metallica, Slayer et Ozzzy.

Dès lors, il était lancé tête première sur la scène musicale. Il a travaillé avec Steeve Alain Pilote (RIP) avec un gros contrat de disque qui a malheureusement échoué. Même chose avec le groupe Hors la Loi avec Romain Lavoie et Yvon Bouchard qui ont également fait un album de hard rock. Il a joué à la toute première édition de la Chant'eau Fête à Saint-Siméon. C'était lui qui tenait les baguettes pour l'album Full of Dreams avec Unlock en 2000 avec Marc Lavoie et Gilbert Mailloux. Il était lancé, son jeu de batterie très fougueux et spectaculaire faisait de lui quelquefois le centre d'attraction du public ce qui ne plaisait pas toujours à ses équipiers. Il était connu pour ses finales élaborées.

[caption id="attachment_79898" align="alignnone" width="384"]Micchel Girard, Steve-Alain Pilote, Jacky, Marcel ''Guitar Hero'' Dufour Micchel Girard, Steve-Alain Pilote, Jacky, Marcel ''Guitar Hero'' Dufour[/caption]

Il a décidé de suivre des cours. Mario Fraser qui a joué avec Claude Dubois et Lorraine Desmarais, entre autres, croyait en lui. Il l'a encouragé à faire des études en percussion. Il s'est inscrit au Cégep de Drummondville à 22 ans. La musique restait toujours dans ses plans, mais question d'avoir un plan B, il s'est formé en gestion hôtelière et est devenu sommelier. Il a travaillé 5 ans comme chef de rang au Manoir Richelieu et à la Pinsonnière tout en continuant la batterie.

Est arrivé le groupe Confusion, un projet professionnel qui l'a mis sur la route pendant 4 ans. Il s'est produit dans beaucoup de gros festivals comme le Rockfest en Outaouais, La St-Do à Jonquière, Rivière-du-Loup et Niagara Falls pour ne nommer que ceux-là. Il a aussi commencé à chanter, il maniait les baguettes et le base drum, mais il avait aussi un bon instrument vocal ce qui l'a amené à faire beaucoup de back vocals, mais aussi à assurer le lead vocal à certains moments. C'est encore notre guitar hero, Marcel qui l'a poussé à exploiter sa voix.

[caption id="attachment_79901" align="alignnone" width="384"]Confusion Confusion[/caption]

Dans le merveilleux monde des groupes Hommage, il a joué la musique de Gun'n'Roses, Poisin, Motley Crew, Iron Maiden, Jo Satriani et Dio, ce qui l'a mené partout au Canada.

Pendant 8 ans, il a été batteur dans le groupe de Joey Tardif d'Épopée Rock dans un répertoire country rock et rockabilly. Dans ce groupe où était aussi François Tremblay de Charlevoix, il est allé jusqu'à Los Angeles. Ils se sont produits à de multiples endroits, mais avec une dominance pour le Bootlegger à Saint-Agnès pendant les saisons d'été. Jacky est devenu musicien professionnel en gagnant sa vie avec ses talents de musiciens.

[caption id="attachment_79903" align="alignnone" width="384"]Courtoisie Courtoisie[/caption]

Il a aussi joué pour Jean-Hughes Labrecque de Les Éboulements, le fils du grand folkloriste Jacques Labrecque avec Yvon et Alain-Guy Bouchard, le monde de la musique charlevoisienne ramenant et souvent les mêmes musiciens autour de différents projets. Il a même fait partie d'un groupe de jazz avec Normand Gauthier de Baie-Saint-Paul le Sonic Jazz Band avec un claviériste aveugle qui était phénoménal selon Jacky car, même si les punchs étaient visuels, il les exécutait parfaitement.

[caption id="attachment_79900" align="alignnone" width="384"]Courtoisie Courtoisie[/caption]

C'est alors qu'il a rencontré une fille et qu'il a déménagé à Sept-Îles où il est introduit au monde de la musique autochtone avec les Kashtin, Florent Vollant, Claude McKenzie et autres Kashkun. Il s'est aussi lié d'amitié avec Jimmy Bourgoin ex-batteur des Colocs qui connaissait bien la culture autochtone étant originaire de la Côte Nord.

Aujourd'hui Jacky a joué sur 18 albums de membres des Premières Nations, il joue avec 15 groupes. Il travaille beaucoup dans le studio de Florent Vollant et Moïse Jourdain à Maliu-tenam. Il est tombé amoureux de la langue innue et du style rock, folk, country typiquement autochtone. Son gérant est le fils de Florent Vollant. Un des albums auquel il a participé a été nommé à l’Indigenous Music Award.

[caption id="attachment_79899" align="alignnone" width="384"]Courtoisie Courtoisie[/caption]

Jacky se considère comme un métis avec une mère Micmac. Il est actif sur la scène autochtone, folk et country. Il a joué avec Marie King et la famille Daraîche. Il possède 7 batteries en plus des batteries de studio qu'il utilise. Il est moins porté sur les finales spectaculaires de sa jeunesse. Il gagne bien sa vie dans la musique. Il habite maintenant à Québec, mais se déplace régulièrement à Maliu-tenam pour travailler.

[caption id="attachment_79902" align="alignnone" width="384"]Avec ses collègues Innus Avec ses collègues Innus[/caption]

À Québec, il fait partie d'un groupe de surf punk pour l'énergie, ils s'appellent The Paisley Kings. En terminant, Jacky veut dire Kwe Kwe à tous ses amis de Charlevoix. Peut-être le reverrons-nous au Bootlegger, on ne sait jamais ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager
Lien copié avec succès

RECRUTEMENT Ville Baie-St-Paul