RECRUTREMENT Groupe LEBEL

Nouveau chroniqueur : David Huot: tourisme durable et environnement

31 mars 2021 5 minutes 105 vues

Nouveau chroniqueur : David Huot: tourisme durable et environnement

MonCharlevoix.net est à l'aube de grands changements avec la refonte complète de son site web et l'ajout de nouvelles personnes à l'équipe, notamment des chroniqueurs et des chroniqueuses. Aujourd'hui nous accueillons chaleureusement David Huot, propriétaire de l'Auberge de Jeunesse de La Malbaie, historien et spécialiste en tourisme durable. C'est aussi un représentant de la génération X avec une plume authentique et décomplexée. Chaque semaine il nous fera voyager entre ses idées et ses voyages sur les routes d'une nouvelle forme de tourisme qui se fonde sur des bases éthiques.

[caption id="attachment_79946" align="alignnone" width="720"]David Huot David Huot[/caption]

Yesss, Je serai l'auteur d'une nouvelle chronique hebdomadaire à Charlevoix.net à partir de cette semaine. Je suis arrivé à la Malbaie en 2012 pour entamer mon projet de vie colossal, l'Auberge de Jeunesse La Malbaie. La plupart m'ont rencontré à travers l'Auberge au fil des années; l'aubergiste, le serveur, le gars à réception, sur le party des fois, ''fumeu'' de pot, le patron, le compétiteur, le partenaire, etc. Certains, plus intimes, connaissent mon côté plus érudit, environnementaliste, esprit critique, activiste, avant-gardiste. Claude Harvey est l'un d'entre eux et il m'a proposé d'écrire cette chronique afin de vous faire découvrir ce côté moins connu de moi qui selon lui, devrait vous intéresser fortement et vous divertir. Il a sûrement reconnu en moi un discours rafraîchissant, différent et cette envie brûlante de dire enfin haut et fort mon message qui, jusqu'à présent, a généralement été peu considéré. Faut dire que la conjoncture actuelle y est fortement propice et Claude en a bien saisi l'opportunité. Nos décideurs parlent de plus en plus d'une nouvelle économie, Québec vient d'annoncer une enveloppe de 30 millions $ pour le tourisme écoresponsable, notre association touristique régionale positionne enfin le tourisme durable comme un enjeux prioritaire, la cohabitation entre l'industrie touristique et les habitants locaux est devenue un défi de taille, notre centre-ville se métamorphosera très prochainement, La Malbaie investie beaucoup sur notre promenade fluviale, le Projet Malbaie ainsi que le quai à Pointe-au-pic et de gros projets touristiques qui affecteront notre territoire pour plusieurs générations sont en développement MAINTENANT.  Donc, le temps est venu!!! Il est temps de rêver notre avenir, se reconnecter avec notre territoire et redonner espoir aux citoyens et organismes.

Se poser des questions

Mais cette fois-ci autrement; pas attendre et exiger auprès de nos élus mais bien de responsabiliser les citoyens en nous, et ce, avec une approche alternative, durable et écoresponsable. Il est naïf de penser arriver à des résultats différents en tentant toujours la même chose. Tout le monde réclament des changements, beaucoup revendiquent milles et une injustices, la majorité critique nos élus, le mécontentement est omniprésent autour de nous, juste à aller voir le profil de Claude Harvey haha!!! Mais, honnêtement, entre vous et moi, êtes-vous moins désabusés qu'il y a 5 ans? La situation s'améliore-t-elle? Qui propose concrètement des solutions pour la majorité de la population? Quelle est notre vision de développement à moyen/long terme? Combien de temps doit-on attendre qu'un super leader sauveur réussisse à s'élever au-dessus des polarisations grandissantes et nous présenter un projet rassembleur? Ressentez-vous cette impuissance, cette impression de cul-de-sac, ce manque de cap? Si oui, c'est normal, ne vous en faites pas! Moi aussi d'ailleurs et depuis longtemps, depuis que j'ai 15 ans en fait. À travers mes études universitaires, mes voyages, mes expéditions, mes rencontres privilégiées, mes lectures et mon expérience de propriétaire de l'Auberge de Jeunesse La Malbaie, je crois avoir acquis une confiance et une liberté de pensée qui ont su résister aux influences sociales éphémères et à la convergence d'idées de notre époque.

Penser autrement

C'est justement cette perspective plus rebelle et cette philosophie de vie alternative ancrée profondément en moi depuis les 20 dernières années qui motivera cette chronique. Elle aura la prétention de dire les choses autrement, sans détour, d'aborder les sujets d'un angle différent, de proposer des solutions tangibles et de donner enfin parole à la dissidence. Nous allons discuter des enjeux locaux de notre industrie touristique qui nous tiennent énormément à cœur comme l'accès au fleuve, de piste cyclable, l'arrivée prochaine des croisières, Club Med, Manoir Richelieu, Train de Charlevoix, ouverture de la Vallée des Glaces, Tourisme Charlevoix, Géoparc, Pavillon Hubert Reeves, Projet Malbaie, SDC, Route des Saveurs, Réserve Biosphère Unesco, Parc Marin du Saguenay, Airbnb, trafic, camping illégal, manque de main d'œuvre, etc. et aborder des sujets plus larges comme le tourisme durable (mon expertise), l'éco-volontariat, l'itinérance touristique, le tourisme réparateur, tourisme écoresponsable, économie alternative, trans-modernité, Vaolo, Hostelling International, tourisme autochtone, transport collectif, sentiers longue randonnée, corridor écologique, Y2Y et achat local entre autre. Et surtout, je vous ferai voyager en Patagonie, Slovénie, l'île Dominique, Ile de Vancouver, Hawaii, France, Nicaragua, Mexique, Rocheuses Canadiennes, Côte-Est américaine, etc. Cette chronique a pour mission de déranger un peu et de bousculer les réfractaires au changement.

Objectif et respectueux

Donc si votre priorité est le maintien de vos privilèges individuels actuels, vous risquez de sentir un léger inconfort en me lisant, vous êtes avertis! Par contre, il existe une limite entre le franc parler et la provocation, que je ne franchirai pas. Je vais affirmer mon opinion sur plusieurs sujets tout en respectant toujours la vôtre. Je veux rester objectif, respectueux et juste dans mes propos. Je ne répondrai pas aux messages et commentaires en ligne car je passe déjà trop de temps devant mon ordinateur à mon goût. Mais, vous êtes plus qu'enclin à venir en discuter en personne à l'auberge avec une bonne bière froide locale ou ailleurs à l'endroit qu'on se croisera. Préparez vos arguments, à la semaine prochaine!!!

 

Partager
Lien copié avec succès

Émilie Foster Vacances de la Construction