Personnalités du jour

Personnalité du jour | Celle qui va , Marjolaine Gagnon

Charlevoix

Jeu. 6 avril 2023 5 minutes

Personnalité du jour | Celle qui va , Marjolaine Gagnon
Personnalité du jour | Celle qui va , Marjolaine Gagnon


Le feu de vivre, chercheuse de sens!




Marjolaine Gagnon est une femme épanouie dans la mi cinquante. Elle mord dans la vie et se sent traversée par une énergie positive et un désir de réaliser plus que jamais les rêves qui l’habitent. Nous abordons le thème de l’âge et du temps qui avance. Elle ne veut pas que son âge soit un frein. Elle a tellement des projets…. « Moi je ne veux pas me mettre de frein… je suis une femme qui ne se voit pas à la retraite…»


Marjolaine mentionne qu’elle n’a jamais défini sa vie en fonction de son âge et encore moins aujourd’hui… « J’ai l’âge de mon cœur et de ce que mon esprit veut bien imaginer pour moi » elle a une envie de vivre de plus en plus forte… « je ne veux pas arrêter…il y a bien trop de choses à faire et à vivre… le fait d’être à mon compte, me donne une grande liberté dans mon action, quand on se part à son compte, c’est pour se réaliser.»


Marjolaine précise « C’est la beauté d’avancer en âge… il y a des choses qu’on peut délester dans sa vie. Tu as plein de décision à prendre. Qu’est-ce que veux pour les années qui s’en viennent. Comment tu veux orienter ta vie, qu’est-ce qui te prend trop de temps ou qui est trop plate actuellement. Comment nourrir le plaisir…»


La question est de savoir donner la plus grande place au Bonheur et à la joie…. Les défis dans sa vie lui ont permis de développer la Faculté de pouvoir se poser des questions et de se dire : «j’abandonne ceci, je vais vers ça». Elle a cultivé l’audace, et elle ne veut pas que la peur guide ses actions, mais qu’elle celle-ci soit plutôt porteuse de vigilance.





Elle a toujours porté en elle un côté nomade, le gout d’aller voir ailleurs, de découvrir le monde, de rencontrer l’autre : celui qui n’est pas comme elle… Elle n’a pas peur de la différence, et déteste la routine. Elle aime l’imprévue et l’inattendue. Cet élan pour l’aventure, elle l’a découverte suite au décès de sa fille en 2005. Marjolaine a vécu le drame le plus difficile à surmonter pour une mère, la mort de sa fille adolescente. Un accident fatal qui est venu lui ravir un précieux trésor. Ce départ lui a fait vivre un immense deuil, et cet incommensurable deuil a fait en sorte qu’elle a choisi de gratter dans tous les recoins de ses tripes pour guérir son âme et son être.


Au bout de ce long processus de deuil, la lumière et le feu de vivre reprennent leur place au milieu de son être et elle découvre la femme qu’elle est vraiment. « Je découvre ce qui me convient, et ce qui ne me convient pas. Je réalise que je vis une vie qui ne me convient pas, que je ne suis pas dans le plein bonheur. » Son deuil a durée 7 ans et lui a permis d’ouvrir les yeux. Maintenant qu’elle sait et qu’elle voit, elle ne peut plus faire l’autruche et se cacher à elle-même ce qui émerge d’elle et de sa vérité. Alors, elle décide de prendre la responsabilité de sa vie et de se choisir.


Cela a impliqué de mettre un pied en avant de l’autre, d’avoir assez confiance pour accepter de changer même si cela ne l’amenait pas où elle souhaiterait… « Je préfère avancer que de faire du surplace ». L’engrenage est tellement important, il faut accepter de se remettre dans l’action et de suivre les propositions que la vie place sur nos chemins.





Elle décide de partir à son compte, et aujourd’hui elle a son commerce à côté de sa maison, elle part faire des voyages pour les achats, elle fait sa production de savonnerie dans son atelier boutique… Elle se sent privilégiée. Maintenant à 55 ans, ce qui la fait le plus vibrer, c’est d’être en voyage. Ne pas être dans le quotidien, être là où tout est à découvrir, là où toutes les rencontres convergent, là où tout est possible ou rien n’est planifié… Tout lui appartient. C’est la grande liberté.


Sa grande sagesse lui donne d’avoir un bel équilibre entre son côté aventurier et son côté planifié. Dans toutes les sphères de sa vie, une de ses grandes forces c’est d’avoir cette capacité heureuse de marier l’aventure et la sécurité et c’est ça qui la fait le plus avancer. Elle n’a pas la peur des inconnus, ne se sent pas menacé par les autres, elle suit ses intuitions. Elle héberge d’ailleurs chez elle, dans sa maison, les autres qui viennent de passage. Recevoir un étranger, c’est accepter de connaitre son histoire. « En accueillant en recevant les autres, c’est un peu voyager d'une certaine manière. Celui qui reçoit est comme celui qui vient, on est des nomades les deux.»



Marjolaine est une femme inspirante, et ce qui lui donne du bonheur c’est de penser à ses projets. Présentement, le projet qui l’allume et qu’elle planifie c’est un voyage pour aller au Maroc pour y faire des achats. Elle planifie de vendre toutes ces belles trouvailles dans sa boutique durant l’été. Je vous donne rendez-vous à la Boutique de Marjolaine à compter de la mi-mai au 22 rue Sainte-Anne à Baie St-Paul. Merci Marjolaine, ce fut une rencontre de cœur à cœur.


Par Josette Tremblay




Partager

Lien copié avec succès