A chacun son pain
COVID

Une sorte de géant s'est éteint

19 juill. 20213 minutes

Une sorte de géant s'est éteint

Denys Tremblay était un véritable phénomène. Même si je ne suis pas un
amateur de sport local, régional ou national, lorsqu'il s'exprimait à CIHO pour
sa chronique hebdomadaire, il avait toute mon attention. Son niveau de
connaissance et la pertinence de ses commentaires étaient impressionnants. Si
les conditions avaient été présentes, il aurait pu facilement devenir un
journaliste vedette dans les grands réseaux. Sa crédibilité et son souci du
détail étaient sans pareil dans tous les sports et autant dans l'ouest que dans
l'est de Charlevoix. Il avait un réseau de contacts incomparable. De plus, ce
n'était pas son occupation principale et pourtant, il en savait beaucoup plus
que des journalistes même au niveau national en hockey, baseball et football. Il
devait lire énormément pour réunir toutes les informations qu'il possédait. De
plus, il était un grand analyste, capable de décortiquer les tenants et
aboutissants d'un match sportif et de faire des prévisions crédibles.


Il avait aussi une autre passion dans un domaine où il a eu une longue
activité professionnelle soit l'électronique et l'audiovisuel. Robert Guay, qui
a été son employeur lui a rendu hommage sur sa page Facebook :


"Denys Tremblay, tu es parti cette nuit.


J’ai beaucoup de peine, tu as été, un bon employé, mais avant tout un bon ami. Tu étais tellement connaissant dans ce qui te passionnait, je te considérais comme notre Paul Houde


Tu avais un plan de match, celui de passer un dernier été, tu as presque réussi mon Denys."



Le maire Michel Couturier a été un des premiers à rendre hommage à un gars qu'il a beaucoup cotoyé dans des activités sportives :



"Une personne que j’appréciais beaucoup malgré son bon caractère quand il perdait :-)))jamais un moment n’était ennuyant avec Denys . Un gars haut en couleur.A+"



Sa publication a suscité 303 commentaires jusqu'à présent, messages de sympathies et souvenirs ce qui démontre l'impact que Denys avait dans notre milieu.



Marc Larouche, un ami de très longue date avait aussi ces mots touchants


"Je suis secoué, sans mots. Tu es parti faire danser les anges. Toi que je connaisdepuis toujours, si dynamique, si jeune, mon ami. J'ai eu la chance d'apprécier
ton talent une dernière fois lors de la soirée DJ au Fairmont Le ManoirRichelieu où tu t'es tellement amusé, porté par les acclamations de la foule. Je garderai

le souvenir d'un passionné de la vie, parti trop vite, qui nous rappelle que la vie passe... Tu as mené un courageux combat contre le cancer. Respect. Au revoir
DenysTremblay."



Dans le monde du sport, un coéquipier et ami de Denys, Jean-François Bouchard se souvient :



"Quelle triste nouvelle ce matin mon chum DenysTremblay tu vas me manquer. On a tellement eu de plaisir à discuter de stratégie et

combien de fou rire. Un être unique est le moins qu’on puisse dire. On a perdu, mais surtout gagné ensemble, un gars d équipe extraordinaire, mais surtout un ami. Va en prendre une avec plume et olivier. Salut mon chum un JAZZ pour toujours."



D'autres hommages lui sont aussi rendus et des messages de sympathie à sa conjointe Bianca et ses enfants. A sa manière, Denys Tremblay a marqué le milieu charlevoisien, il ne passait pas inaperçu et pour de bonnes raisons. Il est le genre de personnes dont on va se souvenir. Un Charlevoisien remarquable qui va nous manquer, lui qui a tenu le fort jusqu'à la toute fin. Aurons-nous maintenant quelqu'un d'autre qui pourra prendre sa relève comme commentateur sportif. Ce n'est pas facile d'entrer dans les souliers d'un géant. 


Merci Denys pour ton apport à Charlevoix, tu peux reposer en paix.

Partager
Lien copié avec succés