Navette La Malbaie (Mobilité Collective Charlevoix)
COVID

Vincent Dufresne : le chef de la montagne

1 avr. 20215 minutes

Vincent Dufresne : le chef de la montagne

Vincent Dufresne renoue avec Charlevoix. Après avoir passé quelques années dans la région dans les années 90, il occupe encore pour quelques jours un poste de conseiller municipal à la Ville de Québec dans l'équipe Labeaume.


Il est d'ailleurs un vrai gars de Québec puisqu'il est né à Charlesbourg, district qu'il représente au conseil de ville. Il a fait ses études primaires et secondaires dans différents établissements  privés de Québec dont l'externat Saint-Jean Eudes. Très jeune, il a été initié au ski alpin et sa station de prédilection était le Relais du Lac-Beauport. Il a aussi longtemps joué au baseball, et ce, sans compter le tennis et le vélo de route, il s'est aussi impliqué en football avec les Condors de Saint-Jean-Eudes. Il était aussi impliqué dans plusieurs comités de l'école dont le Bal des finissants et la radio.


Ses premiers emplois étudiants étaient comme moniteur pour des jeunes entre 8 et 11 ans au Patro Rocamadour. Sa vocation de personnage publique s'est précisée lorsqu'il a commencé à animer des discos mobiles. Il s'est bâti une clientèle corporative pour des journées plein air, des tournois de golf et autres activités sociales. Parallèlement, il a étudié en sciences humaines au Cégep de Limoilou tout en faisant de la radio étudiante. Une expérience lui a particulièrement plu alors qu'il a pu faire du tutorat par les pairs pour aider les autres élèves qui avaient certaines difficultés. À l'Université Laval, il a complété 3 mineures en lien avec ses talents et compétences en communication. Son premier emploi professionnel fut au Château Mont-Saint-Anne comme directeur de l'animation. Il pouvait compter sur une équipe et il y avait un programme élaboré du style tout inclus ou club med. Il a pris goût au monde de  l'hôtellerie et s'est inscrit à l'ITHQ en gestion hôtelière, diplôme qu'il a obtenu à la fin des années 90.


Il a aussi démarré son entreprise en gestion d'événements qui a connu un succès rapide. Dans ce cadre, il a rencontré des gens du Manoir Richelieu au Québec-Ontario Marketplace. Quelque temps plus tard, Michel Côté qui était alors des propriétaires de l'hôtel l’a contacté pour le rencontrer et lui offrir le poste de responsable du divertissement, loisirs et relations publiques. En 1999, l'hôtel a pris une pause pour rénovations avec, entre autres, la création du multisport. Vincent a été impliqué de très près à la création du concept de cette partie du Manoir. On lui a offert la direction adjointe des ressources humaines avec Louise Phillion. Il était alors jeune père de famille et voyait là une occasion de stabilité familiale.  Il a aussi continué pendant toutes ces années à faire beaucoup d'animation et de disco mobile, notamment au bar le Bambochard au quai de Pointe-au-Pic et au Scénario à Baie-Saint-Paul. Il a aussi créé au Manoir Richelieu, le concours des Futures Stars.


vd2

Sa conjointe de l'époque a eu un emploi dans les médias à Rivière-du-Loup, le reste de la famille a suivi. Vincent a d'abord travaillé à la Chambre de Commerce et à faire un peu d'animation radio au FM 107. Gilles Lortie de l'hôtel Universel l'a embauché comme directeur des opérations. Mais peu de temps après, une autre opportunité intéressante se présente au Sheraton Four Points près de l'autoroute Laurentienne à Québec comme directeur général au bout d'un an dans l'entreprise. Un magnifique terrain de golf est tout près de l'hôtel, c'est aussi un endroit prisé par les  motoneigistes.  Vincent a commencé à cette époque à avoir un certain intérêt pour la politique sans toutefois faire le saut. Un nouvel hôtel rénové offre une nouvelle expérience dans Saint-Roch et Vincent est devenu directeur général de l'hôtel PUR en plein centre-ville de Québec. Il y est resté 5 ans. Il a créé l'ADN de l'hôtel, a monté l'équipe et fait la mise en marché. Dans ce cadre, il a siégé à différents comités professionnels et il a rencontré un certain Régis Labeaume. Une élection partielle a dû être convoquée dans Charlesbourg et elle revêtait une grande importance. Vincent a reçu un téléphone de son nouvel ami Régis qui lui a demandé de se présenter sous les couleurs de l'équipe Labeaume. Vincent a décliné l'offre pendant une semaine. Finalement, il a accepté, il a été une première fois et deux autres fois par la suite en 2013 et 2017, toujours avec des majorités confortables. Le poste de conseiller municipal à Québec est un emploi à temps plein. Vincent siège au conseil de quartier, au conseil d'arrondissement et au Conseil municipal. Il a présidé le Conseil municipal ce qui a rejoint ses talents d'animation. Son gros mandat est la présidence d'Expo-Cité, un équipement majeur et stratégique de la Ville de Québec. Il a pris énormément d'expérience en gestion dans ses différents rôles. Il est en mesure de relever des défis majeurs, car il a touché à beaucoup de choses et il est toujours relativement jeune (50 ans).


[caption id="attachment_80022" align="alignnone" width="507"]

Équipe Labeaume

Équipe Labeaume[/caption]


C'est pourquoi le rôle de chef de montagne au Massif vient concilier ses compétences et ses passions. L'arrivée du Club Med amènera une nouvelle dynamique. La montagne a atteint une certaine maturité et une grande notoriété qui a encore à être développé à l'international. Vincent n'a jamais lâché le ski puisqu'il fut chroniqueur de ce sport pendant quelques années dans les médias, dont Salut Bonjour.


Il sera en poste lundi prochain le 5 avril à la fin d'une saison qui pourrait se prolonger un peu avec la neige prévue aujourd'hui. Il a hâte de rejoindre son équipe dans un des plus beaux centres de ski en Amérique du Nord.


 


 


 


 


 

Partager
Lien copié avec succés