RECRUTREMENT Groupe LEBEL

Pierre Breton, son combat pour la Côte Nord

27 janv. 2020 3 minutes 141 vues

Pierre Breton, son combat pour la Côte Nord

Presque immédiatement après la publication de MonCharlevoix.net au sujet d'un pont sur le Saguenay, j'ai reçu une offre de rencontre de la part de monsieur Pierre Breton. C'est la même personne qui avait éveillé mon intérêt sur le sujet en m'envoyant un message privé. Nous nous sommes fixé un rendez-vous dans un restaurant de Pointe-au-Pic. J'ai expliqué à M. Breton que je n'étais ni pour ni contre un pont sur le Saguenay, mais que comme bien des gens, je me posais des questions et ce sont ces interrogations que je voulais exprimer à l'heure où on parle de troisième lien, d'un autre pont à l'île d'Orléans. de la réfection du tunnel Louis Hippolyte Lafontaine, etc.

M. Breton insiste pour dire qu'il n'est qu'un administrateur de la Société du Pont sur le Saguenay et qu'il travaille entre autres, avec 3 ingénieurs qui ont de solides connaissances techniques. Lui-même est pharmacien à la retraite, il a possédé de nombreuses pharmacies sur la Côte-Nord, à l'Anse Saint-Jean et même à Saint-Siméon.

DSC_0197

Il s'intéresse au pont parce qu'il croit dur comme fer qu'il faut désenclaver la Côte-Nord et même Terre-Neuve puisqu'un projet de tunnel entre cette province et sa côte labradorienne est sur la planche à dessin. Quand je lui dit qu'on ne peut vraiment parler d'enclavement, car la route de Sacré-Coeur permet de rallier Québec par Chicoutimi, il fait valoir les 100 km supplémentaires qu'il faut se taper. Ce n'est pas l'idéal. Pour le reste M. Breton a des tonnes d'arguments, il m'a fourni de très nombreux documents qu'il est impossible de décortiquer dans le cadre de la personnalité du jour.

Une personne agréable

L'homme est convaincu et convaincant. Il est aussi très sympathique, en aucun cas agressif. Il connaît son dossier sur le bout des doigts. Il a voyagé en Italie et dans les pays scandinaves à ses frais pour voir d'autres projets de ponts. Il m'explique pourquoi le pont que la Société préconise est la meilleure solution. D'abord comme il est situé au lieu dit ''La Boule'' il n'a qu'un peu plus d'un kilomètre de tablier avec un tunnel de 600 mètres du côté nord contrairement à d'autres projets qui avoisinaient le 2 km. C'est un pont à deux voies plutôt que 4 voies, c'est pourquoi le coût total accès inclus serait de 550 millions. Si quand on considère que les deux nouveaux traversiers ont coûté 350 millions ,on ne parle plus d'un projet pharaonesque.

350 millions pour les deux nouveaux traversiers

Selon notre personnalité, les traversiers actuels ne sont pas productifs, ils sont plus lents que les anciens et ont un moins bon rendement. C'est pourquoi lorsqu'on parle des emplois à préserver sur les traversiers, il souhaite plutôt les transformer en emplois productifs grâce au pont. Il réfute aussi les arguments voulant qu'il y ait des impacts environnementaux. Avec un pont à deux piliers sur la terre ferme, la rivière ne serait pas touchée. Le pont serait autoporté avec des câbles d'acier, ce qu'on appelle communément pont suspendu. Pour lui les 40 000 traversées annuelles des traversiers sont beaucoup plus dommageables aux baleines et surtout aux bélugas qui voient leur sonar affecté (à vérifier). Le dernier argument dont je fais part concerne la fluidité du trafic et la sécurité routière, un pont devant éliminer le syndrome de la traverse.

Investi d'une mission altruiste

M. Breton est un véritable missionnaire des temps modernes, il faut être investi d'une mission pour travailler si fort à la réalité d'un but si collectif. Pour cela, je pense qu'on doit lui rendre hommage, il n'a absolument rien à gagner. Il est retraité et si je me fis à sa superbe BMW et il ne fait sûrement pas ça pour s'enrichir. Même s'il n'aime pas qu'on l'appelle M. Pont sur la Saguenay, car il a la préoccupation de ses compagnons de combat, si le projet se réalise je proposerais qu'on le nomme le pont Pierre Breton comme il l'aura amplement mérité.

Partager
Lien copié avec succès

Vous aimerez aussi

Le Festif de Baie-St-Paul