IGA Famille Lambert
COVID

Portrait de Rémy Couture, un homme de coeur

1 juin 20176 minutes

Portrait de Rémy Couture, un homme de coeur
par Daniel Laflamme

Quand on m’a demandé d’écrire un texte relatant le parcours et les réalisations de Rémy Couture dans Baie St-Paul, je ne me doutais jamais de ce qui m’attendait.


Rémy a gentiment accepté de venir chez moi afin de me tirer les grandes lignes de son parcours. Je lui ai offert un café, j’ai pesé sur le bouton ‘’ record ‘’ et la suite m’a laissé sans mots. Il m’a parlé pendant près de 45 minutes, sans relâche, enchaînant les détails sur sa vie peu banale pendant que moi, la bouche grande ouverte, j’avalais les mouches une à une.


Rémy Couture est originaire de Beauport. Il est arrivé à Baie St-Paul au début des années 80 alors qu’une belle effervescence secouait la ville grâce à l’émergence du Cirque du Soleil, du Mouton Noir et du Balcon Vert. Ce côté pétillant lui a plu et il a décidé de quitter son travail dans un hôpital psychiatrique de Québec pour venir s’installer à Baie St-Paul.

Le don de soi


Son premier gros dossier a été la radio communautaire CIHO où il a oeuvré sur le conseil d’administration pendant 3 ans. Il a dû se battre contre vents et marées avec une poignée de bénévoles pour mettre la radio sur la carte et convaincre les gens de la viabilité du projet. Ils se sont promenés de ville en ville dans Charlevoix pour faire des événements radiophoniques à l’aide d’une petite antenne et d’un émetteur 5 watts. Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis mais Rémy est encore et toujours impliqué bénévolement pour CIHO. Il y produit l’émission Écoute-ben ça qui est diffusée à tous les mardis soirs.

En 1984, il a commencé à s’impliquer auprès des jeunes délinquants. Il a notamment été accompagnateur pour des jeunes ciblés par les Service sociaux de l’époque. Au lieu de faire de la prison, ces jeunes étaient soumis à des mesures compensatoires. Rémy ÉTAIT les mesures compensatoires en question. Il leur faisait faire toute sorte d’activités comme de la planche à voile et de la télé communautaire. Il croise encore à l’occasion certains de ces jeunes, aujourd’hui âgés de 45 ans et ça donne lieu à des scènes drôles et touchantes.

18835052_10155364899513114_270600473_n

En 1989, les gens du centre communautaire, témoins de toute l’affection qu’il portait à la cause des jeunes, lui ont demandé de les aider à partir une maison de jeunes. Ensemble ils ont amassé près de 240 000$ avec quoi ils ont pu acheter la bâtisse de Forum Jeunesse. Le succès de la maison des jeunes ne s’est jamais estompé depuis.

Rémy a ensuite été le coordonnateur de projet pour la création du centre d’information régional de la Côte Saint-Antoine, un projet de la Chambre de commerce toujours en activité.

De 1990 à 2007, il a dirigé et fait vivre une troupe de théâtre d’adolescent(e)s à la polyvalente Saint-Aubin. À chaque année, il réalisait une création collective avec 15 jeunes âgés entre 13 et 17 ans. Il m’en parle avec un ciel bien étoilé dans les yeux et j’en déduis qu’il gardera à jamais des souvenirs impérissables de ce mandat.

De 2007 à 2016 Rémy a ensuite travaillé pour la fondation de l’hôpital de Baie-Saint-Paul où il a entre autres mit sur pieds 6 fonds dédiés, dont le fonds santé jeunesse, qui ont nécessité l’organisation d’une multitude d’activités de financement.

Il s’est occupé de jeunes en difficultés pour le Carrefour Jeunesse, a œuvré pour la table des événements de Charlevoix et a travaillé sans compter pour l’enfouissement des fils sur la rue St-Jean Baptiste. Ajoutez à ça les fêtes au boisé du Quai, l’animation estivale au centre-ville sur la scène devant l’église et le bal des bonhommes de neige qu’il a organisé pendant 9 ans.

En l’écoutant m’énumérer toutes ses réalisations, je constatais toute la dévotion naturelle qui régissait chacune de ses actions.

18838470_10155364900748114_1765112944_o

La mise en scène du théâtre des Balcons


Le GROS dossier qui l’occupe présentement est l’ouverture de l’auberge de jeunesse des Balcons qui a obtenu son accréditation le 19 mai dernier. Rémy a rejoint la corporation qui s’occupait du Balcon Vert pour ouvrir la porte à une équipe de jeunes motivés par le projet d’une nouvelle auberge dans le bâtiment des Petites Franciscaines de Marie, la Maison Mère. La fermeture du Balcon Vert en 2014 avait laissée un trou béant dans la collectivité.

La défunte auberge coûtait cher à entretenir et à mettre aux normes et son volet saisonnier était devenu invivable. Rémy raconte que beaucoup de gens sont restés à Baie St-Paul à cause d’un séjour au Balcon vert. Il a donc prit sur lui de vendre la mythique auberge de jeunesse pour ouvrir une nouvelle auberge de jeunesse au centre-ville, qui sera ouverte toute l’année et qui offrira quelques jolis clin d’oeil au passé du Balcon en ramenant notamment le totem du 40e anniversaire et une sculpture sur pierre, symbole de sa riche histoire. La nouvelle auberge va également remettre au calendrier la fête du Balcon, comme c’était, chaque 2e samedi du mois d'août. Mais le plus gros rappel c'est le nom retenu : L’auberge des Balcons.

La première phase de l’auberge comprendra 60 places au coût de 27 $ taxes incluses pour une nuit.

L’auberge ouvrira également un volet ‘’ hébergement alternatif ‘’ qui proposera des séjours de longue durée, à la semaine, pour les travailleurs saisonniers et à contrats, les étudiants, les stagiaires et les nouveaux arrivants.

Le succès prometteur de la Maison Mère et de son auberge de jeunesse fait boule de neige et plusieurs designers, professionnels de toutes sortes et experts en communication se pointent déjà pour embarquer dans l’aventure.

Rémy compare la mise sur pieds de cette auberge à la création collective d’une pièce de théâtre. Tous les acteurs apportent de l’eau au moulin et le projet se construit mot par mot, idée par idée et brique par brique.

18836149_10155364918128114_1133555995_o

Un grand homme


Revenons à ma rencontre avec Rémy. Après m’avoir rapporté son extraordinaire parcours, il prend un temps de silence. J’en profite pour lui dire : « Écoute, je pense qu’on en a suffisamment!! :) »

En vérité, je dois avouer que je n’ai même pas tout écrit ses réalisations tellement il y en avait.

En regardant l’homme quitter ma maison, j’ai le sentiment du privilégié. Je venais tout juste d’assister au témoignage d’un grand monsieur qui, par ses actions, a littéralement changé la face de Baie St-Paul et de ses résidents.

Monsieur Couture, je vous salue bien bas!

 

Partager
Lien copié avec succés