RECRUTEMENT Ville Baie-St-Paul

Êtes-vous parents avec les prêtres originaires de Charlevoix (1878-1968)

30 juin 2022 3 minutes 818 vues

Êtes-vous parents avec les prêtres originaires de Charlevoix (1878-1968)

La région de Charlevoix a longtemps fait partie du diocèse de Chicoutimi et de nombreuses familles ont eu au moins un de leurs enfants dans la prêtrise. Cette nouvelle série d’articles vous fera connaître ou reconnaître ces Charlevoisiens qui ont embrassé la vie religieuse et leur parcours parfois étonnant.


Abbé Hervé Duchesne


L’abbé Hervé Duchesne est né à Saint-Hilarion en 1928, fils de cultivateur. Il fait ses études classiques à Beauport et au Petit Séminaire de Chicoutimi. Il est ordonné prêtre en 1955. Il débute son sacerdoce comme vicaire (assistant curé) dans plusieurs paroisses du Lac-Saint-Jean et devient aumônier à l’école secondaire Eugène Lapointe de Chicoutimi. Comme mon arrière-grand-mère paternelle était Olivine Duchesne de Saint-Hilarion, il se peut que je sois apparenté de loin à ce religieux. Sa mère était Louisia Gilbert.

Hervé Duchesne

Chanoine Jean-Baptiste Boivin


Lorsque j’étais à La Pocatière, j’étais colocataire de 7 prêtres au Collège Saint-Anne de La Pocatière dont Mgr Blanchet qui fut Archevêque de Rimouski, un homme très sympathique. Je me demandais comment un prêtre pouvait acquérir le titre de chanoine ou de monseigneur. Un de mes colocs qui était ni un ni l’autre m’a confié que les familles payaient pour ces titres. Je me suis couché moins niaiseux ce soir-là.


Revenons à Jean-Baptiste Boivin de Saint-Urbain, aussi fils de cultivateur. Il est ordonné prêtre à Chicoutimi en 1908. Il débute une carrière de professeur au Séminaire de Chicoutimi. Il a été vicaire à La Malbaie de 1914 à 1916, plus aucun contemporain ne peut s’en souvenir. Par contre, il a laissé sa marque comme curé à Pointe-au-Pic de 1916 à 1940. Je me souviens que ma grand-mère parlait souvent de lui comme ayant baptisé mon père en 1935 et marié mes grands-parents. Il passe à l’ouest et devient curé de Baie-Saint-Paul de 1940 à 1958. Il accumule les titres de chanoines honoraires et les titres dans l’église. Il décède à Sainte-Anne de Beaupré en 1958. Il est enterré à Baie-Saint-Paul. Il a consacré sa vie à sa région natale et reste présent dans le souvenir de plusieurs aînés.

Jean-Baptiste Boivin

Abbé Alfred Bergeron


Né à Saint-Agnès en 1905 et ordonné prêtre en 1929. On dit qu’il fut au repos de septembre à décembre 1929. On parlait peu de ces absences à l’époque, on l’envoie dans sa famille à Pointe-au-Pic de 1930 à 1931 toujours au repos. Une nouvelle fois en arrêt de travail en 1932-1933. Il fait de brefs vicariats dans des paroisses du Saguenay. À partir de 1940 il est aumônier syndical au Saguenay et il est membre fondateur au premier syndicat d’institutrices probablement avec Laure Gaudreault. Il fait un bref passage auprès des PFM à Baie-Saint-Paul et comme vicaire à Saint-Agnès. Il se stabilise enfin comme curé de Saint-Agnès de 1942 à 1952 et jusqu’en 1959 de Siméon, Baie-des-Rochers et Sagard. Curé de Baie-Saint-Paul pendant 9 ans jusqu’en 1968, il semble avoir vaincu les fragilités de sa jeunesse. Il se retire à Clermont en 1968. Il est sûrement un des prêtres les plus connus dans la mémoire collective. Encore une fois, je soupçonne un lien de parenté puisque ma grand-mère est une Bergeron de Pointe-au-Pic tout comme Alfred Bergeron. Et vous?

Alfred Bergeron

RENSEIGNEMENTS TIRÉS DE « LES ÉVÊQUES ET LES PRÊTRES SÉCULIERS AU DIOCÈSE DE CHICOUTIMI’’ Chancellerie de l’évêché 1969


Par Claude Harvey

Partager
Lien copié avec succès

Marché public La Malbaie