RECRUTEMENT Ville Baie-St-Paul

Nos anciens maires et mairesses: impressions fugaces

11 mai 2021 8 minutes 746 vues

Nos anciens maires et mairesses: impressions fugaces

Les élections municipales, maintenant à dates fixes frappent à notre porte. Depuis presque 40 ans que je m'intéresse aux affaires publiques dans Charlevoix, j'ai vu passer beaucoup de maires et mairesses. Certains ont laissé leur marque à long terme, d'autres sont presque passés inaperçus. Faisons donc un petit tour de piste en partant de l'extrême ouest de Charlevoix.

Petite-Rivière-Saint-François : Jean-Guy Bouchard

Maire, chauffeur d'autobus, barbier  le samedi matin et préfet. Il était aux premières loges du développement du Massif. Il était là le jour de l'échec du Lac Meech avec Brian Mulroney qui inaugurait la maison Gabriel Roy. Comme préfet il a représenté Charlevoix au sein des instances régionales.

[caption id="attachment_80700" align="alignnone" width="480"]Photo Radio-Canada Photo Radio-Canada[/caption]

Baie-Saint-Paul : Jacinthe Simard

Une de celles qui a laissé sa marque et dont on parle encore aujourd'hui. La transformation de la rue Saint-Jean-Baptiste s'est faite sous son administration. Elle a été présidente de l'Union des municipalités régionales de comté du Québec et avait été victime d'une AVC en plein discours à Québec. Elle a eu aussi des batailles célèbres dont celle avec le corps policier municipal dont le chef Gilles Garant s'était retrouvé sans automobile. Elle a tenté sa chance en politique provinciale mais fut battue par Rosaire Bertrand. Somme toute, madame Simard a laissé un bon souvenir par ses réalisations qui ont semé le chemin qu'a pu emprunter Jean Fortin par la suite.

Jacinthe

Rivière du Gouffre : Jean Claude Turcotte

Originaire de Clermont, Jean-Claude Turcotte fur un personnage public très respecté comme maire et philosophe conteur dans tout Charlevoix. Il fut un des plus grands artisans et partisans d'une concertation est-ouest au sein des organismes régionaux. On lui doit la phrase suivante: La clôture de Saint-Hilarion est peut-être tombée, mais on va se barrer les pieds encore longtemps dans les trous des piquettes de clôture. Il fut le dernier maire de la petite municipalité de Rivière du Gouffre avant de servir comme conseiller pendant quelques temps à la ville de Baie-Saint-Paul.

JCT

Baie-Saint-Paul Paroisse : Raymond Lavoie

Fonctionnaire à la régie automobile, il a dirigé la municipalité avant les fusions. Un de ses principaux adversaires en politique fut Jean Fortin.

Saint-Urbain : Simon Bouchard

Faut-il être enseignant pour faire de la politique à Saint-Urbain? Partisan de son compatriote Daniel Bradet, les deux professeurs de la Polyvalente Saint-Aubin se sont distingués par leur implication politique.

Saint-Hilarion : Raynald Marier

Maire jusqu'au dernière élection, le dossier des loisirs a toujours été important dans cette municipalité qui gère le plus grand centre de loisirs à l'extérieur des arénas. Cela a donc beaucoup occupé le maire Marier. La scierie qui fut sauvée en plusieurs occasions fut un dossier important tout comme la route de contournement des camions.

Saint-Joseph-de-la-Rive : Pierre Tremblay

Qui est l'autre Pierre Tremblay? Le maire des Éboulements ou l'ex-maire de Saint-Jos. Personnellement je connais plus ce denier ayant siégé à plusieurs comités avec lui. Ayant épousé une fille de la famille Dufour de la Poulette Grise, ils ont opéré une très belle auberge de ce village. Comme maire, il était présent lors de la fusion et possiblement déjà impliqué lors du tragique accident de la fin des années. Saint-Jos était un village avec de forts représentants comme Jean Moisan et la famille Desgagnés. Pierre Tremblay n'a pas oublié la politique, la preuve en étant la dernière élection ou Pierre Tremblay affrontait Pierre Tremblay.

pierret-450x365-000000

 

Les Éboulements : Françoise Tremblay

Directrice de la Caisse populaire et mère de l'auteur de téléroman Richard Blaimert. Je crois qu'elle a quitté la région après son mandat pour d'autres fonctions au sein de Desjardins.

Saint-Irénée: Louison Gauthier

Retraité d'Hydro Québec, il me racontait comment à l'époque les employés des barrages de la Baie James empruntaient les hélicoptères pour aller à la pêche après le souper. Autres temps, autres moeurs, espérons le. À Saint-Irénée, les maires sont souvent des retraités revenus vivre dans leur village de naissance ou tout simplement s'installer dans un endroit magnifique.

La Baleine: Gilbert Leclerc

La petite municipalité du bout de l'île tel un village gaulois résistait à la fusion et est restée indépendante quelque temps avant de joindre les deux autres déjà fusionnés. La famille Leclerc dont le maire faisait partie était implantée de longue date et pratiquait même des activités de pêche à l'esturgeon.

Isle-aux-Coudres : Dominic Tremblay

L'Isles-aux-Coudres a longtemps eu un marin comme premier magistrat. Il a du quitté pour des raisons de santé après un malencontreux accident. Le groupe Océan a grandi sous son administration en compensation d'une tourisme en légère perte de vitesse depuis l'accident d'autocar de 1998.

[caption id="attachment_80710" align="alignnone" width="646"]Photo: CIMT-CHAU Photo: CIMT-CHAU[/caption]

Notre-Dame-des Monts : Jean-Claude Simard

Maire pendant 8 ans de 2001 à 2009. Le maire Simard a vu le déclin commercial de son village avec la fermeture de certaines entreprises. Mélissa Girard a pris sa succession.

jcs

Saint-Aimé-des-Lacs : Daniel Boudreault

Travailleur dans le domaine des parcs et du plein air, il fut un des rares jeunes maires de Charlevoix à cette époque. Il fut aux premières loges du développement du Parc des Hautes Gorges et a assisté aux débuts de l'empoissonnement périodique du grand lac Nairn.

[caption id="attachment_80702" align="alignnone" width="810"]Daniel Boudreault et André Rochette Daniel Boudreault et André Rochette[/caption]

Clermont : Mathias Dufour

Lorsqu'élu pour la première fois dans les 80 il avait déclaré au micro de TVC-VM qu'il voulait s'accorder quelques moments d'éphémère. Nous avons compris qu'il voulait se reposer un peu après une dure campagne. Mathias Dufour possède une grande culture générale et de l'histoire de son coin de pays. Comme maire, il a placé Clermont sur le devant de la scène. Quand il s'exprimait il avait une grande crédibilité. Le dossier de la rivière à saumons, le populaire Festival du Papier, les investissement de centaines de millions chez Donohue se sont faits sous son administration.

La Malbaie : Jules Maltais

Ayant passé sa vie à Montréal, il est revenu à la retraite et s'est fait élire à la mairie. Il venait d'une famille de politiciens dont Boris et Auguste Maltais qui furent élus à des niveaux supérieurs. Le joli parc Le Ridant est l'oeuvre de Jules Maltais et inauguré par Brian Mulroney. Le développement de la promenade près du fleuve fut amélioré et des enjeux se sont développés au tour du service d'incendie qui avait besoin d'une modernisation.

jules

Rivière Malbaie : Gaston Lavoie

Maintenant conseiller à La Malbaie, il a été maire à Rivière Malbaie pendant de nombreuses années. Il a doté sa municipalité d'une hôtel de ville moderne maintenant utilisé par les travaux publics. Il a une grande expérience de la vie municipale ce qui est très utile au conseil actuel de la Ville de La Malbaie. Il a aussi été préfet de la MRC de Charlevoix-Est.

DSC_0069

Pointe-au-Pic : Jean Lajoie

Tout comme Gaston Lavoie, il était enseignant. Il fut maire de Pointe-au-Pic longtemps, il fut au coeur du conflit du Manoir Richelieu, constamment sollicité par les médias nationaux, il a vécu des moments d'une grande intensité. Très présent à la MRC comme préfet, il a aussi influencé le développement de Charlevoix.

jl

Cap-à-l'aigle : Gérard Dufour

Entrepreneur en construction, membre de la grande famille étendue des Dufour de Cap-à-l'Aigle, maire à l'époque où Cap-à-l'Aigle était une toute petite municipalité. La marina est arrivé sous son administration. Il est décédé en 2015.

GD

Saint-Fidèle: Edgar Rochette

Membre de la famille Rochette de Roche et associés, il était concessionnaire d'un comptoir Sears à Clermont.

er

Saint-Siméon : Lucien Côté

Il était propriétaire d'un restaurant qui faisait les meilleurs clubs sandwichs au monde à Saint-Siméon. Parfois lors des réunions de la MRC, il piquait un roupillon. Maintenant je comprends qu'il souffrait sûrement du diabète ou de l'apnée du sommeil.

Saint-Siméon Paroisse : Léo Harvey

Responsable des banlieues de Saint-Siméon, le maire de la paroisse couvrait un grand territoire avec très peu d'infrastructures municipales.

Baie-Sainte-Catherine : Henri-Paul Chamberland

Je me souviens d'un grand monsieur qui avait maille à partir avec son adversaire Jacques Martin à propos d'une croix que l'on devait orner d'une croix ou non. Il y eut aussi les tentatives pour mettre en valeur le site de Notre-Dame de l'Espace surplombant le Saguenay.

hpc

Voilà ce qui clôture ces impressions fugaces de certains maires du passé, basées uniquement sur mes souvenirs sans aucune prétention historique. Je m'excuse auprès des maires dont j'ai moins de souvenir ça ne juge pas du tout l'impact qu'ils ont eu dans leurs municipalité J'aurais aussi pu en choisir d'autres, ce sera peut-être pour une prochaine fois.

Partager
Lien copié avec succès

Émilie Foster Vacances de la Construction