Services Mécaniques Simard

Mardi gras, carnaval, Mardi gras (Nouvelle-Orléans)

15 févr. 2022 3 minutes 508 vues

Mardi gras, carnaval, Mardi gras (Nouvelle-Orléans)

Mardi gras, carnaval, Mardi gras


Sans le savoir, je suis arrivé à la Nouvelle-Orléans en plein Mardi gras. J’y étais pour embarquer à bord du Norvewian Breakaway pour une croisière de 7 jours au Mexique et en Amérique centrale dans le cadre d’un séminaire offert pas la compagnie de navigation.


Nous devions passer une nuit à la Nouvelle-Orléans. C’était ma première visite dans cette ville au passé français. D’ailleurs le clou de la visite de la Nouvelle-Orléans est le quartier français avec ces vieilles maisons conservées avec des balcons et des galeries qui ne sont pas sans nous rappeler nos vieilles maisons québécoises puisque les fondateurs de la Louisiane sont les mêmes personnages historiques attachés à l’histoire du Canada et en particulier Pierre Lemoyne d’Iberville, mais aussi Lafayette et Joliet. Ces valeureux ont descendu le Mississippi jusqu’à son delta pour prendre possession du territoire au nom du Roi de France, un Louis numéroté.


Le vieux quartier côtoie une Nouvelle-Orléans très moderne avec beaucoup de grands hôtels et un immense casino. Bourbon street est le cœur de l’activité du Mardi gras qui se décline en parades et déguisements. Les fêtards défilent sur la rue dans certaines débauches d’alcool et de marijuana, mais aussi de plaisir. Les participants sont en majorité de jeunes adultes et je crois qu’ils veulent se déconfiner de 2 ans de confinement. Ce n’est pas la foule compacte que j’ai en vidéo sur YouTube, mais il y a pas mal de monde et c’est la Cour des Miracles. On peut trouver des diseuses de bonne aventure, des joueurs de chaudière en plastique et de multiples boutiques qui ont de tout pour se vêtir aux couleurs du Mardi gras. Le soir où j’y étais n'était qu’une des nombreuses parades du célèbre festival, qui autrefois marquait le début du carême. D’ailleurs on le fête aussi à l’Île aux grues au Québec.





La Nouvelle-Orléans est le berceau du jazz, mais personnellement je déteste ce genre musical. Si on cherche la survivance du français dans cette ville, hormis plusieurs noms de rue ou des expressions, il ne subsiste pas grand-chose. Il faut aller dans les campagnes environnantes et à Lafayette ou Bâton Rouge pour retrouver les Cajuns et les Créoles qui ont conservé cette merveilleuse langue transmise par la musique des Zachary Richard, monsieur Ménard ou les Beausoleil. Cette culture cajun est très belle et authentique et les anciens esclaves et les déportés acadiens ont créé une culture, qui selon moi, est un patrimoine de l’humanité.


Une autre belle expérience à vivre dans ce monde parfois décevant, mais aussi plein de merveilles dans lequel nous vivons. Le voyage nous permet de s’immerger même pour un court de temps dans l’expérience humaine de différentes communautés et personnellement j’en suis toujours très ému de tant de richesse.


Ce voyage est rendu possible grâce à l'agence de voyages Pro Destinations dont la succursale charlevoisienne est au 660 Richelieu La Malbaie au numéro de téléphone 418-324-9642 ou 418-667-8787 poste 130.

Partager
Lien copié avec succès

RECRUTREMENT Groupe LEBEL