Nadia Lavoie Barbière mars 2024

Gens de Chez Nous, Personnalités du jour

Personnalité du jour | Sylvain Dufour | Auteur

Charlevoix

Mar. 9 janvier 2024 3 minutes

Par André Magny

Après une série de chroniques (Familles d'ici) racontant l’histoire de 24 des principaux patronymes qui ont créé l’univers charlevoisien, Sylvain Dufour s’apprête à reprendre le clavier et à tracer le portrait pour Mon Charlevoix des familles d’ici qui sont allées développer le Saguenay.

Photo de Sylvain Dufour Linkedin
Photo de Sylvain Dufour Linkedin

Il n’est pas historien, mais ingénieur de formation, tient-il à rappeler à l’autre bout du fil. Ingénieur civil spécialisé en géotechnie. Originaire de La Malbaie, mais résidant à Gatineau depuis plusieurs années en raison de son travail au sein du Centre de recherches pour le développement international (CRDI), c’est dans Charlevoix que sa passion pour l’histoire est née.

« Quand j’allais à l’école, comme l’autobus scolaire ne se rendait pas jusqu’à chez nous dans le quartier Saint-Philippe, le midi, ma cousine et moi, voisins et dans la même classe, allions souvent dîner chez nos grands-parents sur la rue Nairne. Ils avaient dans leur boudoir l’arbre généalogique de la famille Dufour qui devenait l’objet de conversations sur le passé. Et comme mon grand-père était un bon conteur, c’est là que j’ai pris goût à l’histoire de la région ! » Puis il s’est intéressé à la généalogie. « Faire un arbre généalogique, c’est un peu comme un travail de détective. » Cette passion a déteint sur la famille.

La sœur de Sylvain Dufour, Marie-Christine, est en effet présidente du conseil d’administration du Musée de Charlevoix. De son côté, Sylvain a écrit une bonne dizaine de livres, dont certains se retrouvent d’ailleurs au Musée ou chez Tout et Cie comme La Malbaie – Les premières années.

La réputation de Sylvain Dufour va au-delà de Charlevoix, elle traverse même le fleuve ! À Kamouraska, elle a attiré l’attention de l’organisme Fil Rouge. Spécialisé dans la réalisation de projets de mise en valeur culturelle, patrimoniale et historique, Fil Rouge a donc fait appel à l’ingénieur civil afin qu’il concocte une série de 24 balades généalogiques sur plusieurs familles charlevoisiennes, le tout en circuits géolocalisés. Selon l’auteur, ces 24 familles représentent « un peu plus de 50 % de la population actuelle ». Il a tout fait de A à Z pour ces balados. Il explique que « chaque famille est liée à un minimum de sept stations qui couvrent plusieurs localités dans Charlevoix. J’ai fait la conception des circuits, la recherche plus les histoires. En fait, j’ai hérité de l’art de conter de mon grand-père ! »

Photo de Sylvain Dufour R
Photo de Sylvain Dufour R

Savoir écouter

L’écrivain au parcours atypique (comptable en plus de sa formation en génie) a en quelque sorte transposé dans le monde de la petite histoire des gens de Charlevoix ce qu’il a mis en œuvre pendant plus de 30 ans en développement international et plus particulièrement au sein du CRDI. « Contrairement à un organisme comme l’ACDI où c’est comme le commerce en gros, au CRDI, c’est comme le commerce au détail ! C’est-à-dire qu’on n’arrive pas dans un pays en voie développement avec nos gros sabots. On prend le temps d’écouter ce dont les gens ont besoin. » Il refait la même comparaison qu’avec la création d’un arbre généalogique. « C’est aussi un travail de détective que de comprendre les facteurs qui influencent le cours des choses dans une communauté

Sylvain Dufour est également l’auteur de Le Club des Monts; 90 ans d’histoire et Histoire et anecdotes de la famille Dufour (2e édition) qu’on peut se procurer à la Boutique du Musée de Charlevoix.

Crédit : gracieuseté de Sylvain Dufour

Chroniqueur André Magny
André Magny

Partager

Lien copié avec succès

Nadia Lavoie Barbière mars 2024