Boucherie Joe Voeux

Nos curés de Charlevoix 1878-1968

26 juil. 2022 2 minutes 781 vues

Nos curés de Charlevoix 1878-1968

L’Abbé Louis Savard


Originaire de La Malbaie, il voit le jour en 1851 fils de Bernard Savard et Zoé Boily. Il se dirige vers l’enseignement dès le début de ses études supérieures à l’école normale Laval. La prêtrise l’accueille et il entreprend des études théologiques entre 1870 et 1878. Il est ordonné prêtre à La Malbaie en 1878.


Il débute comme vicaire à Baie-Saint-Paul et on découvre un nom inconnu ou se trouve une mission nommée Saint-Placide (ça va) de Clairvaux (ne connais pas) et à Saint-Cassien. Il part ensuite occuper des cures au Saguenay. Chose peu courante, sa carrière religieuse se poursuit en Belgique de 1883 à 1885. Un genre de vedette en son temps il devient conférencier dans les missions et les retraites attachées à la paroisse Saint-Anne de Montréal. Il entrevoit le 20e
siècle puisqu’il décède en 1900.


L’abbé Pascal Tremblay


Né en 1908 à Baie-Saint-Paul, il fait ses études classiques au presbytère de sa ville natale. Il poursuit Beaupré et Chicoutimi jusqu’à son ordination en 1936. Au Petit Séminaire de Chicoutimi, il enseigne toutes les matières possibles et imaginables de la mathématique à la culture physique. Il retourne à l’université Laval pour y étudier et y enseigner la botanique. Il est vicaire dans plusieurs lieux et villages charlevoisiens (St-Jos, Saint-Placide, La Galette, Pointe-au-Pic) pour les saisons estivales. Comme plusieurs il se dirige au Saguenay à Laterrière, Chicoutimi et Arvida. Il devient par la suite principal de l’école normale de Dolbeau et obtient le titre de Commandeur de l’ordre du mérite scolaire du Québec. Il termine son parcours comme curé à Grande Baie.


L’abbé Jacques Tremblay


Plus contemporain, l’abbé Jacques Tremblay vient de Saint-Urbain fils du boulanger Évrard Tremblay et de Laure-Ange Fortin. Après des études à Chicoutimi, il est ordonné prêtre au même endroit en 1958. Il commence comme vicaire à Hébertville Station pour se diriger vers l’enseignement. On dit qu’il est directeur de conscience et confesseur des élèves du séminaire. Il obtient un bac en catéchèse et il émigre à Paris où il continue son enseignement pendant un an. Il est finalement professeur, responsable de pastorale et vicaire dominical à Baie-Saint-Paul.

Partager
Lien copié avec succès

Party Nouvel an centre AiméLacois