Josette McNicoll 4

Qui était John Nairne?

25 janv. 2022 2 minutes 689 vues

Qui était John Nairne?

Bien sûr ce n’est pas seulement le nom d’une rue, c’est un personnage historique de grande importance dans l’histoire de notre coin de pays. Originaire d’Écosse, il a une longue carrière militaire. Dans ses premiers engagements, il est au service de la Hollande à l’âge de 14 ans avant de se joindre à l’armée britannique. Il s’illustre lors de la célèbre des Plaines d’Abraham en tant que commandant de l’aile gauche des troupes de Wolfe.


L’année suivante il se rend à La Malbaie et se fait octroyer une seigneurie par James Murray qui fera pareil avec son ami Malcom Fraser. Murray possède les terres de la partie ouest de la rivière Malbaie et y développe l’agriculture, la récolte du bois, la chasse et la pêche. Il préfère ne pas rentrer en Écosse parce que sa situation financière y serait précaire. Protestant, il fera beaucoup d’efforts pour implanter sa religion dans Charlevoix, peine perdue. Tous les colons écossais qui l’ont suivi deviennent francophones au bout d’une génération et le catholicisme demeure la religion dominante. Les propres filles de Nairne épouseront des catholiques et ses enfants parleront français. Seulement 5 familles écossaises habitent la seigneurie, trop peu pour exercer une réelle influence. Nairne se fait donc copain avec le curé pour mener les affaires. Dans certains textes on dit que les Harvey étaient des soldats de Wolfe mais la version la plus plausible fait remonter ces origines (Hervé) à la région de Blois en France. Par contre, les Blackburn, les Warren, les McNicoll, les Warren sont bien des Britanniques ou des Écossais.


L’histoire de sa fille Mary a soulevé les passions et alimenté les ragots à l’époque lorsqu’elle a quitté le douillet manoir seigneurial pour épouse le catholique Augustin Blackburn que le curé a voulu excommunier parce qu’ils se liaient à une protestante. Même chose dans les cercles mondains de Québec où ce type de mariage interconfessionnel n’était pas bien vu. Comble de malheur pour Nairn, son autre fille Magdalen épouse aussi un catholique, Peter McNicol. Au moins ils étaient de descendance écossaise. Mais la marche de la langue anglaise dans les fondements du pays s’est arrêtée dès ce moment pour reprendre un peu plus tard avec l’arrivée des villégiateurs qui ne pratiqueront leurs langues qu’entre eux. Les habitants du pays apprenant quelques mots pour communiquer avec leurs employeurs.


Après son mariage avec Christiana Emery, il se rend en Écosse pour son voyage de noces, il y retourne seul plus tard et 3 de ses 4 enfants mourront pendant son absence. 5 autres naîtront par la suite. Devant une invasion américaine, il monte un régiment de Charlevoisiens de La Malbaie à Baie-Saint-Paul et Nairne part guerroyer à Québec. Sa Seigneurie compte 500 habitants à la fin du 18e siècle et connaît une certaine prospérité. Il est mention de la chasse aux marsouins comme activité économique importante. Il meurt à Québec à l’âge vénérable pour l’époque de 71 ans.


· Inspiré librement de DCB/DBC Mobile beta

Partager
Lien copié avec succès

Émilie Foster (Journée de la femme)