RECRUTREMENT Groupe LEBEL

Des pertes de plus de 35% sur la saison touristique en raison de la diminution de services de la STQ

7 sept. 2021 2 minutes 160 vues

Des pertes de plus de 35% sur la saison touristique en raison de la diminution de services de la STQ

Isle-aux-Coudres, 7 septembre 2021.


Au sortir du congé de la Fête du Travail, l’Isle-aux-Coudres a subi une fois de plus cet été des lacunes dans les services de la Société des Traversiers du Québec. Au cours des derniers jours, un sondage réalisé auprès des membres de Tourisme Isle-aux-Coudres a permis de comptabiliser les pertes enregistrées. Avec la situation qui ne s’améliore en rien, l’inquiétude et la détresse des entreprises insulaires n’est pas près de s’estomper.


Des conséquences lourdes


Depuis le début des interruptions de services de traversier, le 22 août, Tourisme Isle-aux-Coudres estime à plus d’un million de dollars les pertes de revenus de ses membres et des entreprises de l’Isle. Pour certains commerçants, c’est 35% des revenus de la saison touristique qui n’entreront jamais dans les coffres, fragilisant l’ensemble du chiffre d’affaires annuel.


Une situation qui empire


Alors qu’on compte habituellement deux bateaux la fin de semaine entre la Fête du Travail et l’Action de Grâces, selon les besoins et l’achalandage touristique, il n’y en aura qu’un cette année. Le calcul est simple : la moitié du service signifie la moitié de l’achalandage et la moitié des revenus pour les entreprises insulaires.


Le président de Tourisme Isle-aux-Coudres, Simon Vadnais, déplore “Le temps d’attente rebute évidemment les touristes qui persistent à visiter l’Isle. Plusieurs touristes affirment qu’ils ne reviendront jamais à l’Isle-aux-Coudres, c’est trop pénible d’attendre de longues heures pour traverser” Et la grève qui pourrait menacer les prochaines semaines, dont la précieuse fin de semaine de l’Action de Grâces dernière occasion de renflouement des entreprises, en inquiète plus d’une. Certaines entreprises craignent même de devoir fermer leurs portes plus tôt cette année.


Une navette nécessaire et appréciée


L’offre a été appréciée autant des touristes que des insulaires, mais l’OBNL n’a évidemment pas les moyens de ramener ce service de dépannage. La recherche de financement est en cours pour des solutions alternatives afin de poursuivre la saison, bien que le règlement de la situation de la STQ est vu comme hautement préférable puisque la navette ne vient que combler un manque causé par un conflit sur lequel l’Isle semble n’avoir véritablement aucun contrôle.


Les commerçants et les résidents se sentent délaissés par les négociateurs.



Source


Simon Vadnais, président Tourisme Isle-aux-Coudres


819 314-5537 - info@tourismeisleauxcoudres.com

Partager
Lien copié avec succès

RECRUTEMENT Ville Baie-St-Paul