Déry Télé 3 de 9 avec fête 2021

Un projet d'économie d'énergie est implanté au Cégep de Jonquière

15 oct. 2021 4 minutes 29 vues

Un projet d'économie d'énergie  est implanté au Cégep de Jonquière

Le Cégep de Jonquière est fier d’annoncer la mise en œuvre d’un ambitieux projet d’économie d’énergie de 8,1 millions $ qui permettra de réduire de près de 35 % la facture énergétique de l’établissement d’enseignement et de diminuer considérablement ses émissions de gaz à effet de serre. Les travaux, qui ont été amorcé à l’automne 2021, devraient être complétés à la fin de l’année 2022.


Avec ce projet innovant, le Cégep s’illustre en atteignant plus que la cible de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) établie dans le Plan pour une économie verte 2030du Gouvernement du Québec. Au terme des travaux, la consommation de gaz naturel du Cégep et ses émissions de GES seront réduites de presque 80 %. Avec 2 099 tonnes de CO₂eq en moins chaque année, c’est comme si le Cégep plantait une forêt de 10 km² !


Tous les coûts du projet seront entièrement remboursés sur une période de 10 ans, grâce à des économies annuelles de 380 000 $ et à des subventions s’élevant à 3,4 millions $ garanties par la Société de contrôle Johnson, l’entreprise de services énergétiques qui a été sélectionnée au terme de l’appel d’offres.


Avec ce projet, le Cégep de Jonquière s’inscrit comme un acteur de premier plan dans la lutte contre les changements climatiques. « La mise en place de mesures de développement durable s’inscrit dans nos orientations stratégiques et ce projet concrétise notre volonté de faire notre part comme institution. Le Cégep souhaite faire la différence et avoir un impact positif sur la société de demain. Je pense qu’on peut affirmer que le Cégep de Jonquière contribue activement au virage écoénergétique du Québec par cette initiative», explique Raynald Thibeault, directeur général. Il ajoute que « pour un Cégep dont plusieurs programmes d’études sont orientés vers les technologies et l’environnement, cette transition est un exemple éloquent pour les jeunes qui contribueront à la société de demain ».


L’électricité au cœur de la stratégie


Diverses mesures seront implantées pour contribuer à l’atteinte des objectifs de réduction de GES. Le passage du chauffage au gaz naturel comme principale source de chauffage vers l’électricité, une énergie plus propre, est sans contredit l’élément central des travaux. Pierre-Luc Dallaire, régisseur général, explique que « de nouvelles thermopompes seront installées pour faire de la récupération de chaleur. De nouvelles chaudières électriques deviendront la source de chauffage prioritaire du Cégep. Au plus froid de l’hiver et en période de pointe électrique d’Hydro-Jonquière, de nouvelles chaudières efficaces fonctionnant au gaz naturel prendront le relais pour assurer le confort des occupants ». Différentes améliorations seront aussi apportées aux systèmes de ventilation des pavillons : certains seront modernisés ou reconfigurés, et d’autres seront modifiés pour permettre l’ajout de récupération de chaleur.


Cette nouvelle stratégie de chauffage permettra de tirer le meilleur parti de la tarification énergétique en vigueur pour réduire de façon significative et durable la consommation d’énergie et les émissions de GES.


Parmi les autres mesures déployées, figurent aussi :


  • La conversion de tout l’éclairage intérieur et de la majorité des luminaires extérieurs aux DEL;
  • La remise au point de l’opération des divers systèmes mécaniques (ex : remplacement de sondes de température obsolètes, ajout de détecteurs de mouvement et d’horaires d’opération pour faciliter le contrôle des systèmes d’éclairage et de ventilation, révision de la programmation des contrôles pour accroître leur précision);
  • Le calfeutrage des portes pour éliminer les pertes de chaleur et isolation de certains espaces en hauteur pour minimiser les pertes thermiques.

Parallèlement, le Cégep de Jonquière impliquera et sensibilisera la communauté collégiale à l’enjeu de l’efficacité énergétique. Diverses actions seront déployées à l’interne pendant toute la durée du projet pour mobiliser le milieu à l’importance de contribuer aux efforts de réduction de la consommation énergétique et des émissions de GES.


Ce projet est rendu possible grâce à la contribution de nombreux partenaires dont le ministère de l’Enseignement supérieur du Québec. Sans ces investissements, ce type d’aménagements s’échelonneraient sur une période de 10 à 15 ans.




« Je suis très enthousiaste à l’idée de voir nos établissements d’enseignement supérieur se positionner en leaders du développement durable, non seulement en ce qui concerne la formation et la recherche, mais également en ce qui concerne leurs infrastructures.
La proposition du projet novateur du Cégep de Jonquière est un excellent exemple.
Je suis confiante qu’il incitera d’autres institutions d’enseignement supérieur
à leur emboîter le pas. »

Partager
Lien copié avec succès

Déry Télé 3 de 9 avec fête 2021