RECRUTEMENT Ville Baie-St-Paul

La faune charlevoisienne: à quoi s’attendre lorsque l’on se balade en nature!

27 janv. 2022 2 minutes 633 vues

La faune charlevoisienne: à quoi s’attendre lorsque l’on se balade en nature!

Crédit photo: Raphaël Bilodeau


La région de Charlevoix est un vaste territoire qui comprend plusieurs sortes de reliefs et même de climats. Au bords du fleuve se trouvent les basses terres et un peu plus haut, les plateaux intermédiaires et supérieurs. Le territoire comporte également 90% de forêt dans laquelle on retrouve des zones de végétation différentes: la forêt boréale, la forêt mixte et la toundra. Cette diversité de relief et de milieux naturels permet à une grande population animale d’y résider et de se reproduire.


Le caribou de Charlevoix est une espèce particulière dans notre région, comme elle a été en voie d’extinction à quelques reprises. En 1900, cet animal exceptionnel est complètement disparu du territoire pour plusieurs raisons (chasse excessive, braconnage, prédation du loup et de l’ours noir, etc). C’est alors qu’en 1965, les experts ont travaillé à restaurer la population de caribou de Charlevoix et aujourd’hui, une portion importante de l’espèce est protégée dans le Parc des Grands-Jardins.


Source: https://wwf.ca/fr/stories/le-jeu-du-caribou/

Lorsque l’on se promène dans les forêts de Charlevoix, tomber sur un caribou est une chance incroyable. Cependant, le cervidé voisin, l’orignal, est une espèce plus commune. Les habitants charlevoisiens pratiquent même la chasse à l’orignal à chaque année à plusieurs endroits sur le territoire. L’orignal peuple en effet toute la région de Charlevoix, mais l’été il est plus souvent observé près des lacs et l’hiver, dans nos forêts de conifères.


À échelle un peu plus petite, si vous êtes attentif, il est possible d’observer le lièvre d’Amérique. L’hiver, son pelage est blanc comme neige et les autres saisons, il est plutôt brunâtre. Le lièvre d’Amérique se trouve également en abondance sur notre territoire: partout où il y des conifères, nous pouvons observer cette espèce.

Source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1745853/lievres-amerique-foret-boreale-yukon-proie-declin


Des centaines d’autres espèces animales peuvent être observées dans les forêts denses de Charlevoix, mais changeons maintenant de secteur: le fleuve Saint-Laurent et nos rivières. Le saumon de l’Atlantique de Charlevoix est une espèce qui se trouve dans nos rivières et il est même possible de le pêcher. Les organismes de la Rivière du Gouffre et de la Rivière Malbaie offrent cette possibilité aux pêcheurs tout en réglementant l’activité.


Du côté du fleuve, une espèce animalière particulière peut être observée sur les rochers à découvert ou les récifs à marée basse. Il s’agit du phoque commun, qui est un nageur habile et qui peut plonger en profondeurs pour y chercher sa nourriture. Ce gros mammifère à l’épaisse couche de graisse lui permet de vivre dans des températures glaciales telles les hivers charlevoisiens.


Source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1816279/chiot-phoque-commun-bebe-jeune-etude-peche-ocean-canada-institut-maurice-lamontagne-metis-bic

Cette liste non exhaustive d’espèces animales du territoire de Charlevoix vous invite a parcourir les recoins de notre région pour y observer d’autres espèces, mentionnées ici ou non! Ouvrez l’oeil, la nature vous révélera ses secrets.




Par Léa Asselin Abston

Partager
Lien copié avec succès

Marché public La Malbaie