Services Mécaniques Simard

Une des plus anciennes églises en bois du Québec, l’église de Sainte-Agnès

18 mars 2022 2 minutes 6208 vues

Une des plus anciennes églises en bois du Québec, l’église de Sainte-Agnès

Le patrimoine religieux qu’est l’église de Sainte-Agnès renferme beaucoup d’histoire comme il est le temple le plus ancien de Charlevoix. Construite en 1841 et en 1842, cette église en bois détient le mérite d’une longévité incroyable, se trouvant encore debout aujourd’hui. Découvrez ce joyau culturel de notre magnifique région.


Les débuts de cette église remontent à l’époque de la colonisation de la seigneurie de La Malbaie qui est acquise en 1761 par deux militaires écossais, Malcolm Fraser et John Nairne. Ces derniers se divisent le territoire en deux parties, Nairne obtient le secteur ouest, nommé Murray Bay, incluant notamment la future paroisse de Sainte-Agnès. La population croit de plus en plus, des terres sont concédées au départ à La Malbaie jusque dans l’arrière-pays. C’est en 1830 qu’on nomme le village de Sainte-Agnès. Cette même année, l’idée d’une église en pierre est projetée et on commence la fondation. Cependant, les travaux trop coûteux découragent les habitants, on remplace donc ce matériau par du bois pour la construction de l’église.


En 1841, le maître menuisier et charpentier Antoine Boucher-Belleville obtient le contrat de construction de l'église, inspirée par l’église de La Malbaie érigée en 1805 aujourd’hui disparue. De 1842 à 1844, le décor intérieur est achevé. Les habitants s’y réunissent pour la première messe qui est célébrée en juillet 1844. Dans le dernier quart du XIXe siècle, on acquiert trois tableaux du peintre Antoine Plamondon (1804-1895), représentant sainte Agnès, la vision de Bernadette Soubirous et l'apparition du Sacré-Coeur à sainte Marguerite-Marie.



Pendant longtemps, l’église de Sainte-Agnès accueillait non seulement les habitants du village, mais également ceux du secteur Des Lacs (aujourd’hui nommé Saint aimé des lacs) et le Canton de Sales (maintenant connu comme Notre-Dame-des-Monts). Ces derniers rencontraient des difficultés pour se rendre à la messe du dimanche, particulièrement lors des mois d’hiver et de printemps. Les paroisses de Saint aimé des lacs et de Notre-Dame-des-Monts sont alors formées et l’église de Sainte-Agnès ne dessert plus que 500 villageois.


En 1960, on attribue à cette charmante église le titre de monument historique par la Commission des monuments historiques du Québec pour sa structure d’origine. En fait, les bancs en bois ont même plus de 175 ans comme ils se trouvaient dans l’ancienne église de Saint-Irénée. D’autres secrets se trouvent cachés dans les profondeurs du sanctuaire… Saviez-vous qu’il existe également un passage secret souterrain sous la structure? En effet, pour aller à la confesse, les gens préféraient emprunter un passage plus subtil pour éviter d’être vus. Ce bâtiment a connu bien des histoires à travers les décennies, honorons l’église de Saint-Agnès si riche en culture charlevoisienne.




Par Léa Asselin-Abston

Partager
Lien copié avec succès

RECRUTEMENT Ville Baie-St-Paul