Tchin-tchin! Bientôt sur MC

Chroniques, Souvenirs, Commerces d'ici

Commerces d’ici | Chez Veilleux

La Malbaie, Charlevoix

Ven. 29 mars 2024 2 minutes

Par Christian Harvey

Edifice Veilleux annees 1950
Édifice Veilleux années 1950
Edifice Veilleux annees 1950

Restaurant Bar Billard Veilleux, depuis plus de 80 ans

L’histoire du Restaurant Bar Billard Veilleux débute au début des années 1930. C’est alors un salon de barbier opéré par Joseph Carré dans la propriété du curé de Saint-Irénée J.O. Perron (pendant longtemps le bureau du notaire Roger Néron), située sur la rue Saint-Étienne, à La Malbaie.

Pub
Pub
Joseph Carre
Joseph Carré
Joseph Carre

À la suite du décès de Joseph Carré en 1937, Rose-Anna Harvey, sa veuve, fait la connaissance de Joseph-Elzéar Veilleux, un barbier de Lévis, qu’elle emploie. Le Veilleux de l’histoire, c’est lui. Il épouse finalement Rose-Anna Harvey en 1939 et le couple exploite ensemble le commerce.

Joseph Ernest Veilleux
Joseph-Ernest Veilleux
Joseph Ernest Veilleux

Au début des années 1940, c’est encore un salon de barbier avec une table de billard au fond de la salle. Rose-Anna Harvey tient un petit comptoir lunch sur place où l’on peut acheter des sandwichs, des boissons gazeuses embouteillées dans la région (orangeade et Cream Soda Harvey).

Rose-Anna Harvey désire bientôt acheter la bâtisse où se trouve le commerce Chez Veilleux. La transaction ne peut se conclure. Georges Cauchon, menuisier et contracteur, construit en 1951-1952 un nouvel édifice au 60 de la rue de l’église. Ernest Veilleux loue alors le sous-sol de ce bâtiment où il installe son salon de barbier. Il achète deux autres tables de billard, ce qui en fait désormais un total de trois pour son établissement.

Le Veilleux
Le Veilleux

Ernest Veilleux était arrivé de Lévis avec une sauce « miracle » dont il se servait pour donner un bon goût à ses hamburgers. Les « Hamburgers Veilleux » sont bientôt si populaires que les clients viennent de Baie-Sainte-Catherine et de Saint-Hilarion pour en manger sur place à La Malbaie.

Billard
Billard

Après le décès d’Elzéar Veilleux en 1963, c’est le propriétaire de la bâtisse Georges Cauchon qui prend la relève de la salle de billard qui compte alors 6 tables. Il loue le salon de coiffure à Paul Perron et à son fils Raymond. Après l’incendie du magasin Ferron de la rue Saint-Étienne de La Malbaie (en 1982), Jean-Paul Bouchard, cordonnier, juste en face de celui des barbiers.

En 1976, Georges Cauchon vend le commerce et tout l’édifice à Serge Fortin. En 1984, l’entrepreneur ajoute au casse-croûte de nouveaux mets et un menu du jour. En mars 1993, des investissements importants permettent de doubler la surface de l’établissement, de rajeunir la décoration intérieure et d’ajouter de nouvelles tables de billard.

Aujourd’hui, ce sont les deux enfants de Serge Fortin (Marc et Véronique) et sa femme Claudine Tremblay qui travaillent maintenant à la salle. Il n’y a plus de barbiers, ni de cordonnier, mais après plus de cinquante ans au centre-ville de La Malbaie Chez Veilleux prospère encore !

Partager

Lien copié avec succès

Le festif de BSP 2024