Rouler dans le temps en exclusivité

Chroniques, Souvenirs, Commerces d'ici

Commerces d’ici | Henri jean & Fils | Depuis 1941

La Malbaie, Charlevoix

Ven. 15 mars 2024 3 minutes

Par Christian Harvey

Henri Jean
Henri Jean
Henri Jean

Henri Jean et Fils, depuis 1941

Henri Jean et fils semble être là depuis toujours. En fait, elle est présente depuis plus de 80 ans, une entreprise née dans un village de l’arrière-pays de Charlevoix, Notre-Dame-des-Monts, et grâce à l’initiative d’un homme, Henri Jean.

Son fondateur est né le 24 novembre 1908 à Saint-Irénée. Il est le fils d’Élie Jean et d’Elmire Martel. Henri Jean épouse le 8 février 1932, à Sainte-Agnès, Béatrice Bergeron. Le couple s’installe alors sur une ferme située dans le rang 2 Est du canton De Sales. En 1941, Henri Jean ouvre un magasin général dans le salon de leur résidence familiale. On y retrouve un peu de tout pour les besoins immédiats du voisinage.

Magasin annees 1950
Magasin 1950
Magasin annees 1950

En 1944 et 1945, Henri Jean « cultivateur » fait l’achat d’Alfred Larouche de deux lots non bâtis situés sur le lot 126. C’est là que va s’élever son magasin général qui devient véritablement le cœur du village de Notre-Dame-des-Monts. L’année suivante, en 1946, Henri Jean se décrit comme « marchand » marquant le changement de son statut.

Comme nous le rappelle une photographie datée des années 1950, l’entreprise offre alors une gamme variée de produits à sa clientèle : des pompes à essence, des articles de quincaillerie, des matériaux de construction, de la moulée « Miracle », des vêtements, des marchandises d’épicerie et de la viande.

En 1968, l’entreprise se structure et l’on obtient une charte d’entreprise du gouvernement du Québec. On peut y lire : « en date du 20e jour de novembre 1968, constituant en corporation: Henri Jean, marchand, Béatrice Bergeron, ménagère, épouse dudit Henri Jean, Joseph-Élie Jean et Victor Jean, ces deux derniers commis, tous quatre de Notre-Dame-des-Monts, pour les objets suivants: Faire affaires comme marchand général, hôtelier, restaurateur, garagiste et entrepreneur en construction, sous le nom de « Henri Jean & fils inc. », avec un capital total de $125,000, divisé en 400 actions ordinaires de $100 chacune et en 850 actions privilégiées de $100 chacune.

Le siège social de la compagnie est à Notre-Dame-des-Monts, district judiciaire de Saguenay. »

01 Vers 1990
Hanri Jean & Fils inc.
Centre de rénovation BMR Vers 1990
01 Vers 1990
02 Vers 1990
Hanri Jean & Fils inc.
Centre de rénovation BMR Vers 1990
02 Vers 1990

En 1972, le magasin se spécialise finalement dans la vente de quincaillerie et de matériaux de construction. Vient ensuite le temps de l’expansion. Le 29 mai 1980, Henri Jean et Fils fait officiellement l’achat de l’ancienne quincaillerie de la famille Harvey située au 207, rue Saint-Étienne à La Malbaie. Grâce à ce positionnement avantageux, le chiffre d’affaires double.

En 1985, Henri Jean et sa femme, Béatrice, quittent la direction de l’entreprise. Ils passent la main à leurs fils Joseph-Élie et Victor Jean. À cette époque, Gilles Jean, fils de Joseph-Élie, prend la direction du magasin de La Malbaie et accède au conseil d’administration de la compagnie.

Les deux nouveaux propriétaires d’Henri Jean et fils pilotent l’aménagement d’une nouvelle place d’affaire longeant la route 138 entre Clermont et La Malbaie. Le 2 octobre 1986, J.M.G. construction vend à Gestion Viclyne Inc. (président Victor Jean) et Gestion La Noyée Ltée (président Joseph-Élie Jean) un terrain et des bâtiments qui deviendront, au fil des agrandissements en 1995 et 2010, l’actuel centre d’affaires de l’entreprise situé au 1990, boul. de Comporté.

Gilles Joseph Elie et Victor Jean
Gilles, Joseph-Élie et Victor Jean
Gilles Joseph Elie et Victor Jean

Au début des années 1990, Joseph-Élie Jean va progressivement céder sa place à la direction de la compagnie Henri Jean et Fils. Le fondateur, Henri Jean, décède pour sa part le 12 juin 1993. Avec le départ complet de Victor Jean en 1998, Gilles Jean deviendra l’actionnaire majoritaire de l’entreprise à travers Gestion La Noyée, la firme créée par son père.

Homme discret, très impliqué dans le milieu notamment à travers la Fondation de l’hôpital de La Malbaie, Gilles Jean va favoriser la croissance de l’entreprise par l’acquisition/fusion des quincailleries S. Duchesne de Baie-Saint-Paul en 2004, Dionne et Fils de Drummondville en 2005, de St-Anselme (Bellechasse) en 2006 et P.A. Castonguay de l’Isle-aux-Coudres en 2011.

Finalement, le 2 janvier 2020, Henri Jean et Fils se désaffilie de la bannière BMR et devient officiellement le Groupe Gilles Jean.

Partager

Lien copié avec succès

Le festif de BSP 2024