Tou & Cie Fondussimo février 2024

Chroniques, Familles d'ici

Familles d’ici | La famille Villeneuve

Charlevoix

Jeu. 7 décembre 2023 2 minutes

Par Sylvain Dufour

Titre Les Villeneuve 22 24
Titre Les Villeneuve 22 24

Philippe Amiot et Anne Couvent sont du nord de la France. Anne aurait une ascendance noble remontant à cinq générations. En l’absence de recherches pointues sur leurs origines, on dit que Philippe serait né à Château-Thierry (Aisne, est-nord-est de Paris) vers 1601, qu’Anne serait née à Brécy (Cher, sud de Paris) vers 1604 et que leur fils Mathieu serait né à Chartres (Eure-et-Loire, sud-ouest de Paris) vers 1626. La petite famille est arrivée à Québec en 1635. Mathieu n’aura qu’un frère, Charles, né à Québec en 1636. Philippe meurt peu après la naissance de son fils Charles qui a pris le surnom de Vincelotte, devenu le patronyme de sa descendance.

En 1650, Mathieu Amiot dit Villeneuve, épouse la Charentaise Marie Miville, arrivée en 1649 avec ses parents, Pierre Miville et Charlotte Mongis. Mathieu travaille pour les Jésuites comme interprète auprès des Autochtones aux alentours de Trois-Rivières et peut-être en Huronie (Ontario). Le gouverneur d’Ailleboust lui concède une terre à Trois-Rivières et, après son mariage, son beau-père lui cède sa terre de Québec. Mathieu accumule des biens. Sa notoriété est telle que le roi lui octroie des lettres de noblesse. Mais, le titre est aboli à la suite du retard de son enregistrement par l’intendant Jean Talon qui, comme pour se faire pardonner, lui concède la seigneurie de Pointe-aux-Bouleaux dans Lotbinière.

Parmi les 15 enfants de Mathieu et Marie, Pierre (le second) épouse à La Rochelle en 1681 la veuve Louise Taudière. Leur benjamin Joseph épouse Louise Bouchard de Petite-Rivière-Saint-François en 1717 et s’établit à Saint-Augustin. Le nom dans les registres est désormais Villeneuve. Joseph meurt 37 jours après la naissance de son deuxième enfant. Louise se remarie huit mois plus tard avec Jacques Bonneau des Éboulements où elle emménage avec ses deux enfants, Julienne et Joseph. Ce dernier épouse Anne Gagné de Petite-Rivière en 1746 et forme la première famille Villeneuve de Charlevoix, quatre générations après l’arrivée de ses aïeux Philippe et Anne.

Avec la collaboration de Sylvain Dufour.
Des familles prennent racine sur la côte nord du Saint-Laurent, en aval de la côte de Beaupré, dès la deuxième demie du XVIIe siècle. Débutant à Baie-Saint-Paul, alors de la seigneurie de Beaupré, l’établissement français s’étend par la suite à Petite-Rivière-Saint-François (1676), à La Malbaie (1688), aux Éboulements (1709) et à l’île aux Coudres (1719). La région de Charlevoix devient le berceau de familles dont la nombreuse descendance se retrouve partout en Amérique du Nord.
Auteur de « La Malbaie, les premières années », Sylvain Dufour a grandi à La Malbaie au sein d’une famille qui s’y est implantée au début du XIXe siècle. Détenteur de plusieurs diplômes d’études supérieures, Sylvain est retraité d’une prestigieuse société d’État fédérale — le Centre de recherches pour le développement international.
Sylvain a travaillé avec le Musée de Charlevoix et Parcours Fil Rouge pour créer une série de balades généalogiques sur plusieurs familles de Charlevoix. Passeurs de mémoire, Parcours Fil Rouge et le Musée de Charlevoix vous invitent à une grande fête de famille dans vos villages d’origine. Visitez https://www.passeursdememoire.com/territoire/charlevoix

Partager

Lien copié avec succès

Desjardins Subaru oct 2023