Recettes d'ici | Dè le 22 février 2024

Chroniques, Les Charlevoisiens au Saguenay, Souvenirs

Les Charlevoisiens au Saguenay | Les Blackburn 2/24

Charlevoix, Saguenay-Lac-St-Jean

Jeu. 18 janvier 2024 3 minutes

Par Sylvain Dufour

Charlevoisiens saguenay vedette Blackburn 02 24
Charlevoisiens saguenay vedette Blackburn 02 24

David Blackburn, 9e des 12 enfants de Hugh, le premier Blackburn, achète une part de la Société des pinières du Saguenay à lui seul. David est le seul Blackburn avec un intérêt financier dans la Société. Né à La Malbaie le 25 juillet 1793, David était marié depuis le 15 novembre 1814 avec Catherine Bouchard de La Malbaie. Alors que David demeure à La Malbaie et tire des dividendes de son investissement, plusieurs de ses frères et un fils travaillent et s’établissent au Saguenay.

Jean-François Blackburn, 2e enfant de Hugh, a travaillé un temps au Saguenay mais a toujours maintenu sa résidence principale à La Malbaie. Son puiné Jean-Baptiste (le 3e de Hugh) s’établit à Chicoutimi où on note sa présence dans le recensement de 1852.

Augustin, le 8e enfant de Hugh, était dans l’armée durant la Guerre de 1812. Après le décès de son épouse Mary Nairne en 1821, il revient à La Malbaie avec ses trois enfants qui sont pris en charge par Madeleine Nairne et son mari John McNicoll. Augustin se remarie à La Malbaie en 1825 et a quatre nouveaux enfants. Après le décès de sa deuxième épouse, il va chez son fils Augustin à Chicoutimi où il se marie une troisième fois en 1856 avec Basilisse Guy originaire de La Pocatière et 26 ans plus jeune que lui; ils ont deux enfants. Le recensement de 1881 place toujours Augustin père à Chicoutimi et il meurt chez son fils William (du premier lit) à Ottawa deux ans plus tard, à l’âge d’environ 92 ans.

Peter (Pierre, dit Pitre), le 10e enfant de Hugh, est aussi à Chicoutimi, de même que Thomas dit Tom, son puiné (le 11e). Tom a été le premier colon du rang Saint-Thomas de Chicoutimi, aujourd’hui le boulevard Talbot. Le coin a été connu comme la « Concession du bonhomme Tom ». Finalement, David, 4e enfant de l’actionnaire David Blackburn, compte parmi les premiers habitants de La Baie. Il avait laissé sa terre du rang Pointe-au-Pic pour tenter sa chance au Saguenay. Il s’est marié à La Baie avec Adèle Bouchard en 1845. Il s’agissait d’un des premiers mariages de la paroisse Saint-Alexis.

C’est grâce à ces Charlevoisiens que la famille Blackburn est aujourd’hui si répandue au Saguenay-Lac-Saint-Jean. En 2006, plus de la moitié des Blackburn de la province vivaient au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Avec la collaboration de Sylvain Dufour.
De plus en plus à l’étroit dans Charlevoix, des familles prennent le chemin de l’exil pour améliorer leur sort. Le Saguenay était non seulement proche de Charlevoix physiquement mais aussi du point de vue des conditions climatiques et agricoles. Le Saguenay-Lac Saint-Jean devient donc une des premières grandes destinations des familles charlevoisiennes en quête d’un avenir meilleur.
Auteur de « La Malbaie, les premières années », Sylvain Dufour a grandi à La Malbaie au sein d’une famille qui y est venue à la fin du XVIIIe siècle. Détenteur de plusieurs diplômes d’études supérieures, Sylvain se passionne pour l’histoire de la terre de ses ancêtres. Aujourd’hui retraité, il a récemment travaillé avec le Musée de Charlevoix et Parcours Fil Rouge pour créer une série de balados généalogiques sur plusieurs familles de Charlevoix. Passeurs de mémoire, Parcours Fil Rouge et le Musée de Charlevoix vous invitent à écouter ces histoires; visitez
https://www.passeursdememoire.com/territoire/charlevoix

Partager

Lien copié avec succès

25500 abonnés 2024