25500 abonnés 2024

Chroniques, Les Charlevoisiens au Saguenay, Souvenirs

Les Charlevoisiens au Saguenay | Les Dufour | 9/24

Charlevoix, Saguenay-Lac-St-Jean

Jeu. 7 mars 2024 2 minutes

Par Sylvain Dufour

Charlevoisiens saguenay vedette Dufour 09 24
Charlevoisiens saguenay vedette Dufour 09 24

Né en 1787 à La Malbaie, Charles Dufour est le petit-fils de l’huissier royal Joseph Dufour, venu à La Malbaie en 1745 à titre de maître de la Seigneurie. Charles, marié à Monique Barrette du rang Pointe-au-Pic, investit avec François Boulianne dans la Société des Pinières du Saguenay. Boulianne, beau-frère d’Alexis Tremblay dit Picoté, le représente dans la société.

Charles Dufour a été impliqué dans le développement du secteur de la Baie des Ha ! Ha ! où il s’établit avec ses huit enfants après le décès de Monique en 1842 (la plus jeune avait alors 12 ans). Tous ses enfants sauf deux font leur vie aux alentours de Chicoutimi. Hyppolite (le 3e) migre à Métabetchouan et Alexandrienne (la 6e) épouse un Foster établi à Laterrière.

En avril 1838, Eucher (baptisé Ulger) Dufour, célibataire et âgé de 19 ans, se rend de La Malbaie à l’Anse-Saint-Jean avec Thomas Simard. Son frère Basile Dufour, marié à Luce Simard (sœur de Thomas), est propriétaire de la goélette Cataraqui qui travaille sur le Saguenay pour son beau-frère Thomas et d’autres associés des Pinières du Saguenay. Le premier hiver au Saguenay est très dur et Eucher meurt le 26 décembre 1838, à peine âgé de 20 ans. Son corps est transporté à La Malbaie où il est inhumé 19 jours plus tard. C’est le premier décès parmi les colons du Saguenay.

Eucher et Basile Dufour sont des petits-fils de Jean-François Dufour, neveu de Joseph Dufour et fondateur d’une des trois lignées de Dufour de La Malbaie. Côté maternel, ils sont neveux de David Blackburn, associé de la Société des Pinières du Saguenay. Le parrain d’Eucher est Bernard Boulianne, un oncle de Modeste, la deuxième épouse d’Alexis Tremblay dit Picoté.

Plusieurs Dufour de Charlevoix se sont rendus au Saguenay-Lac Saint-Jean où ils ont contribué à faire du patronyme le quatrième plus commun. Selon le recensement de 2005, 1,10 % de la population de la région s’appelait « Dufour ». Les deux endroits où on trouve le plus de Dufour dans cette région sont les MRC Le Fjord-du-Saguenay et Le Domaine-du-Roi (Roberval).

De plus en plus à l’étroit dans Charlevoix, des familles prennent le chemin de l’exil pour améliorer leur sort. Le Saguenay était non seulement proche de Charlevoix physiquement mais aussi du point de vue des conditions climatiques et agricoles. Le Saguenay-Lac Saint-Jean devient donc une des premières grandes destinations des familles charlevoisiennes en quête d’un avenir meilleur.
Auteur de « La Malbaie, les premières années », Sylvain Dufour a grandi à La Malbaie au sein d’une famille qui y est venue à la fin du XVIIIe siècle. Détenteur de plusieurs diplômes d’études supérieures, Sylvain se passionne pour l’histoire de la terre de ses ancêtres. Aujourd’hui retraité, il a récemment travaillé avec le Musée de Charlevoix et Parcours Fil Rouge pour créer une série de balados généalogiques sur plusieurs familles de Charlevoix. Passeurs de mémoire, Parcours Fil Rouge et le Musée de Charlevoix vous invitent à écouter ces histoires; visitez https://www.passeursdememoire.com/territoire/charlevoix

Partager

Lien copié avec succès

Tchin-tchin! Bientôt sur MC