Le festif de BSP 2024

Chroniques, Saviez vous que!, Souvenirs

Saviez-vous que! | Joseph-Pierre Ouellet | Architecte

Charlevoix

Mer. 27 mars 2024 2 minutes

Par Christian Harvey

Joseph-Pierre Ouellet, un réputé architecte (1871-1959)

L’architecte Joseph-Pierre Ouellet a marqué l’histoire de l’architecture religieuse du Québec de la fin du 19e et du début du 20e siècle. De même, il a joué un rôle majeur dans l’évolution du patrimoine religieux dans la région de Charlevoix.

Joseph-Pierre Ouellet est né le 22 octobre 1871 à Saint-Fidèle. Son père Cyrias Ouellet, un architecte originaire de Kamouraska, travaillait alors à titre d’entrepreneur général chargé de la construction du temple paroissial. Diplômé de l’Université Laval en 1889 et de l’association des Architectes de la province de Québec en 1893, Joseph-Pierre Ouellet pratique comme architecte et évaluateur à son bureau privé situé sur la rue Sainte-Famille à Québec. Entre 1912 et 1918, il est architecte superviseur du gouvernement fédéral.

Joseph-Pierre Ouellet est l’auteur de plans de nombreuses églises de Charlevoix qui ont été malheureusement le plus souvent la proie de flammes: l’église de Baie-Saint-Paul érigée 1908 et incendiée en 1962; l’église de Saint-Hilarion construite en 1900 et détruite par les flammes en 1923; l’église de Saint-Urbain construite en 1925 et incendiée en 1954. En 1902, Joseph-Pierre Ouellet effectue le parachèvement de l’intérieur de l’église de Saint-Siméon mais ce temple aussi est détruit par le feu en 1980. Heureusement, l’église de Pointe-au-Pic construite en 1917 existe toujours afin de témoigner du talent d’architecte de Joseph-Pierre Ouellet. Notons qu’il est également chargé de concevoir un nouvel intérieur pour cette église en 1936.

Eglise Baie Saint Paul en 1954 R
Église Baie-Saint-Paul en 1954
Eglise Baie Saint Paul en 1954 R
Eglise de Pointe au Pic en 1932 R
Église de Pointe-au-Pic en 1932
Eglise de Pointe au Pic en 1932 R

Quelques caractéristiques des églises signées par Joseph-Pierre Ouellet révèlent le style original de leur auteur. Ainsi, la façade de l’église actuelle de Baie-Saint-Paul conserve une caractéristique propre à Joseph-Pierre Ouellet soit la disproportion des clochers. L’architecte accentue davantage ce type de façade en 1902 avec la construction de l’église de Saint-Ferréol-les Neiges où une tour imposante côtoie une tour minuscule. Cette façade est conservée avec la reconstruction de l’église de Baie-Saint-Paul terminée en 1964.

Joseph-Pierre Ouellet réalise différents bâtiments publics comme la magasin J.E. Maltais de la rue Saint-Étienne à La Malbaie et surtout celui de l’Orphelinat apostolique aujourd’hui connu sous le nom d’Accueil Bellerive. L’architecte réalise des plans de base pour des bâtiments tout en voyant à les adapter aux désirs et aux moyens du client. Pour le presbytère de La Malbaie, la taille de l’édifice est massive et les détails abondent; pour celui de Pointe-au-Pic, le tout est plus modeste tout en conservant la marque distinctive du créateur.

En 1950, Joseph-Pierre Ouellet démissionne comme architecte. Il meurt à Québec le 4 février 1959, à l’âge de 87 ans.

Partager

Lien copié avec succès

Abonez-vous à notre infolettre automne 2023