Desjardins Subaru oct 2023

Chroniques, Souvenirs

Une photo | Une histoire

La Malbaie, Charlevoix, Pointe-au-Pic

Dim. 6 août 2023 1 minute

Une photo | Une histoire
Une photo | Une histoire
Casse-croûte Chez Chantal

Photo de couverture 1925

On pourrait croire qu’il s’agit du prénom d’une ancienne propriétaire. Il n’en est rien. C’est plutôt un nom de famille d’origine huronne-wendat, la famille Chantal.

En 1916, Marie-Clémentine Sioui fait l’achat d’un petit kiosque d’un vendeur de bois de Saint-Irénée qu’elle installe sur le site du casse-croûte actuel. Elle y vend là de l’artisanat autochtone, dont des paniers, des mocassins et de la fourrure. En 1921, Marie-Clémentine Sioui épouse Edmond Chantal, un Huron de Lorette (aujourd’hui Wendake).

Au fil des ans, le commerce se transforme et le bâtiment s’agrandit. On ajoute la vente de souvenirs, de crème glacée, de films d’appareils photos, des bonbons et de la boisson gazeuse. Et, la location de cannes à pêches en osier. Suivra une deuxième génération de Chantal, avec leur fils Raymond.



Années 1960

  Ce n’est qu’après 1988, que le bâtiment acquis par Simon Bouchard et Gilberte Harvey devienne véritablement un casse-croûte.

Ce commerce marquant de la région possède ainsi une origine autochtone méconnue.

Ces photos proviennent de la collection de la famille Sioui-Chantal.




Années 2023


Par : Christian Harvey
Historien | Société d’histoire de Charlevoix





Partager

Lien copié avec succès

Rouler dans le temps en exclusivité