25500 abonnés 2024

Chroniques, Une photo une histoire, Souvenirs

Une photo une histoire | La conscription de 1917

Charlevoix

Dim. 21 avril 2024 1 minute

Par Christian Harvey

Edouard Tremblay S
Edouard Tremblay S

En 1917, avec les pertes et les blessés qui s’accumulent au front, le gouvernement canadien ne peut plus se limiter aux simples volontaires. Promulguée le 28 août 1917, la conscription, c’est-à-dire l’enrôlement obligatoire, déclenche une importante opposition au Québec.

Plaque Saint Sauveur Quebec Photo Christian Harvey S
Photo Christian Harvey
Plaque Saint Sauveur Quebec Photo Christian Harvey S

Le 1er avril 1918, 1 200 soldats provenant de l’Ontario et l’Ouest canadien sont chargés de refouler la foule opposée à la conscription concentrée à l’angle des rues Saint-Vallier, Saint-Joseph et Bagot à Québec. Après avoir lu l’ordre de dispersion, les soldats ouvrent le feu tuant 4 personnes et en blessant près de soixante-dix. Le Charlevoisien Joseph-Édouard Tremblay est tué à cette occasion. Né à La Malbaie le 18 septembre 1897, il réside dans la Basse-Ville de Québec où il étudie à l’École technique. La mort a été causée par l’inaction à soigner le patient. Édouard Tremblay est enterré au cimetière La Malbaie.

Commemoration Saint Sauveur Quebec S
Photo Christian Harvey
Commemoration Saint Sauveur Quebec S


Devant l’obligation de servir sous les drapeaux, plus de 18 000 Québécois désertent. Toutefois, près de 90% des Québécois conscrits reçoivent une exemption. Nous avons retrouvé plus d’une centaine de Charlevoisiens nés dans la région qui furent conscrits mais peu se rendirent en Europe, encore moins sur le front. Notons Amédée Murray, né à Saint-Urbain en 1886, décédé de la « grippe espagnole » (influenza) à l’Hôpital canadien de Bramshott, en Angleterre, le 29 octobre 1918.

Partager

Lien copié avec succès

Bientôt Sports Motorisés avec André