Desjardins Subaru oct 2023

Chroniques, Souvenirs, Familles d'ici

Familles d’ici | La famille Blackburn

Charlevoix

Jeu. 3 août 2023 2 minutes

Familles d’ici | La famille Blackburn
Familles d’ici | La famille Blackburn

Les Blackburn en Charlevoix


Avec la collaboration de Sylvain Dufour.

Auteur de « La Malbaie, les premières années », Sylvain Dufour a grandi à La Malbaie au sein d’une famille qui s’y est implantée au début du XIXe siècle. Détenteur de plusieurs diplômes d’études supérieures, Sylvain est retraité d’une prestigieuse société d’État fédérale — le Centre de recherches pour le développement international.

Sylvain a travaillé avec le Musée de Charlevoix et Parcours Fil Rouge pour créer une série de balades généalogiques sur plusieurs familles de Charlevoix. Il partage avec nous le fruit de ce travail.

Des familles prennent racine sur la côte nord du Saint-Laurent, en aval de la côte de Beaupré, dès la deuxième demie du XVIIe siècle. Débutant à Baie-Saint-Paul, alors de la seigneurie de Beaupré, l’établissement français s’étend par la suite à Petite-Rivière-Saint-François (1676), à La Malbaie (1688), aux Éboulements (1709) et à l’île aux Coudres (1719). La région de Charlevoix devient le berceau de familles dont la nombreuse descendance se retrouve partout en Amérique du Nord.


• L’immigrant Hugh Blackburn naît le 10 mars 1746 à Tranent, une petite ville à environ 18 km à l’est d’Édimbourg (Écosse). Les circonstances de son arrivée au Canada sont nébuleuses. Cependant, il est peu probable que Hugh ait participé à la Conquête. Il n’avait que 11 ans au moment où l’armée anglaise a traversé l’Atlantique pour prendre Louisbourg et assiéger Québec deux ans plus tard.

• Menuisier, on le retrouve à Tadoussac comme trafiquant de fourrures. C’est là que, vers 1775, il se lie à la Métisse innue de troisième génération, Geneviève Gagnon dit Javotte, fille de Jean Gagnon, commis dans les postes du roi, et de Cécile Kaorate-Pelletier, métisse d’ascendance innue et européenne.

• Après des années à courir les bois, Hugh Blackburn s’établit à La Malbaie en 1782. La première terre se trouvant dans le rang Sud-Ouest, au point où la vallée s’évase vers l’amont, est celle que le seigneur John Nairne lui concède vers 1785.

• En 1789, les seigneurs Nairne et Fraser renouvellent un accord avec Blackburn, datant de 1778, concernant le commerce de ce dernier avec les Autochtones. Ils consolident l’entente en y ajoutant une garantie de crédit auprès des marchands de Québec. Dans les années 1790, Nairne engage Blackburn comme meunier ; le moulin banal est sur la rivière Mailloux, comme durant le Régime français.

• La famille de Hugh Blackburn et de Geneviève Gagnon s’agrandit. Leurs quatre filles épousent des Savard, Riverin, Dufour, Denis dit Lapierre et Émond. Hugh et Geneviève assistent aux mariages de leurs enfants et connaissent la plupart de leurs petits-enfants. Ils décèdent à La Malbaie ; Hugh début 1833, à l’âge de 86 ans, et Geneviève en 1835, à l’âge d’environ 77 ans.

Passeurs de mémoire, Parcours Fil Rouge et le Musée de Charlevoix vous invitent à une grande fête de famille dans vos villages d’origine. Visitez https://www.passeursdememoire.com/territoire/charlevoix


Par Sylvain Dufour




Partager

Lien copié avec succès

Desjardins Subaru oct 2023