25500 abonnés 2024

Chroniques, Souvenirs, Familles d'ici

Familles d’ici | La famille Bouchard

Charlevoix

Jeu. 13 juillet 2023 2 minutes

Familles d’ici | La famille Bouchard
Familles d’ici | La famille Bouchard

Les Bouchard en Charlevoix

Avec la collaboration de Sylvain Dufour.


Auteur de « La Malbaie, les premières années », Sylvain Dufour a grandi à La Malbaie au sein d’une famille qui s’y est implantée au début du XIXe siècle. Détenteur de plusieurs diplômes d’études supérieures, Sylvain est retraité d’une prestigieuse société d’État fédérale — le Centre de recherches pour le développement international.


Sylvain a travaillé avec le Musée de Charlevoix et Parcours Fil Rouge pour créer une série de balades généalogiques sur plusieurs familles de Charlevoix. Il partage avec nous le fruit de ce travail.


Des familles prennent racine sur la côte nord du Saint-Laurent, en aval de la côte de Beaupré, dès la deuxième demie du XVIIe siècle. Débutant à Baie-Saint-Paul, alors de la seigneurie de Beaupré, l’établissement français s’étend par la suite à Petite-Rivière-Saint-François (1676), à La Malbaie (1688), aux Éboulements (1709) et à l’île aux Coudres (1719). La région de Charlevoix devient le berceau de familles dont la nombreuse descendance se retrouve partout en Amérique du Nord.


• Deux Claude Bouchard s’établissent durablement en Nouvelle-France. Nous en savons peu au sujet de celui qui migre vers Charlevoix, Claude Bouchard dit Petit Claude, au-delà de sa date d’arrivée à Québec au sein d’un groupe recruté par Robert Giffard (1650). Les recherches pour retrouver la famille de Claude dans son village d’origine, Saint-Cosme-de-Vair, sont demeurées vaines.


• Le nom « Bouchard » pourrait désigner une personne d’origine germanique — en ce cas, l’origine serait le nom Burchard, composé de « burg », protection, et « hard », fort. Il pourrait aussi faire référence à la bouche, au bouc ou au bois.


• Âgé d’environ 24 ans à son arrivée, Claude se dirige vers sa concession au Petit-Cap, à Saint-Joachim. Il se marie en 1654 avec Louise Gagné, âgée de 12 ans. Ils commencent leur famille cinq ans plus tard. Entretemps, en 1657, il vend sa terre et devient fermier des seigneurs de Beaupré, à Cap-Tourmente. En 1658, vu l’insécurité des lieux, Claude et les autres colons doivent se relocaliser à Château-Richer où, en 1662, il reçoit une nouvelle concession d’Aubert de la Chesnaye qui venait d’acheter la part d’Olivier Le Tardif dans la seigneurie de Beaupré.


• Claude Bouchard se tisse des liens avec Mgr de Laval, coseigneur depuis février 1662, et seul seigneur à partir de 1668. En 1675, Mgr de Laval octroie une concession à Claude, à Petite-Rivière-Saint-François. Claude en commence l’aménagement dès le printemps 1676. Il est le premier français à s’établir dans Charlevoix. Louise Gagné et les enfants déménageront définitivement à Petite-Rivière vers 1681.


Passeurs de mémoire, Parcours Fil Rouge et le Musée de Charlevoix vous invitent à une grande fête de famille dans vos villages d’origine. Visitez https://www.passeursdememoire.com/territoire/charlevoix



Par Sylvain Dufour




Partager

Lien copié avec succès

Desjardins Subaru oct 2023