Nadia Lavoie Barbière mars 2024

Chroniques, Souvenirs, Familles d'ici

Familles d’ici | La famille Simard

Charlevoix

Jeu. 20 juillet 2023 2 minutes

Familles d’ici | La famille Simard
Familles d’ici | La famille Simard

Les Simard en Charlevoix
Avec la collaboration de Sylvain Dufour.


Auteur de « La Malbaie, les premières années », Sylvain Dufour a grandi à La Malbaie au sein d’une famille qui s’y est implantée au début du XIXe siècle. Détenteur de plusieurs diplômes d’études supérieures, Sylvain est retraité d’une prestigieuse société d’État fédérale — le Centre de recherches pour le développement international.

Sylvain a travaillé avec le Musée de Charlevoix et Parcours Fil Rouge pour créer une série de balades généalogiques sur plusieurs familles de Charlevoix. Il partage avec nous le fruit de ce travail.


Des familles prennent racine sur la côte nord du Saint-Laurent, en aval de la côte de Beaupré, dès la deuxième demie du XVIIe siècle. Débutant à Baie-Saint-Paul, alors de la seigneurie de Beaupré, l’établissement français s’étend par la suite à Petite-Rivière-Saint-François (1676), à La Malbaie (1688), aux Éboulements (1709) et à l’île aux Coudres (1719). La région de Charlevoix devient le berceau de familles dont la nombreuse descendance se retrouve partout en Amérique du Nord.


• Le nom Simard serait d’origine wisigothe et, depuis très longtemps, on associe ceux qui le portent à la ville française d’Angoulême. L’abbé Paul Médéric, de Baie-Saint-Paul, a mené d’exhaustives recherches pour remonter la lignée jusqu’à Antoine, arrière-grand-père de Pierre Simard immigrant à Québec avec son fils Noël. De son deuxième mariage avec Suzanne Durand, Pierre a finalement des enfants. On connaît Noël et Suzanne. Pierre et Noël Simard pratiquent le métier de maçon en France. Ils portent le surnom de « Lombrette », qui pourrait être associé à leur métier.

• En 1657, Pierre et Noël émigrent en Nouvelle-France, laissant derrière les deux Suzanne. Les Simard se trouvent du travail facilement. Leur premier « client » est Étienne de Lessard, propriétaire de l’île aux Coudres. Ils s’établissent sur la seigneurie de Beaupré et y sont actifs. Noël se marie en 1661 à Château-Richer avec Madeleine Racine.

• En novembre 1677, constatant certaines difficultés financières de Pierre et son fils Noël, leur seigneur, Mgr de Laval, leur offre un bail pour développer le secteur Baie-Saint-Paul de sa seigneurie de Beaupré. Enceinte, Madeleine Racine demeure à Sainte-Anne-de-Beaupré durant l’été 1678 pendant que les hommes préparent la terre de Baie-Saint-Paul. Elle les rejoint au printemps 1680. Le 2 mai 1681, leur fille Rosalie devient la première personne à recevoir le sacrement de baptême à Baie-Saint-Paul.

• La famille habite sur la ferme de la seigneurie (Saint-Aubin) jusqu’en 1695. Le 25 octobre 1698, Noël reçoit une concession à Petite-Rivière-Saint-François, entre le Gros Cap Maillard et Grande Pointe (ouest du village). Il n’y habite jamais. Les Simard sont bien établis à Baie-Saint-Paul.

Passeurs de mémoire, Parcours Fil Rouge et le Musée de Charlevoix vous invitent à une grande fête de famille dans vos villages d’origine. Visitez https://www.passeursdememoire.com/territoire/charlevoix


Par Sylvain Dufour



Partager

Lien copié avec succès

25500 abonnés 2024