25500 abonnés 2024

Gens de Chez Nous, Chroniques, Souvenirs, Familles d'ici

Familles d’ici | La famille Savard

Charlevoix

Jeu. 7 septembre 2023 2 minutes

Par Sylvain Dufour

Titre Les Savard 9 24
Titre Les Savard 9 24

Le 22 mai 1623, à Montreuil (Seine-Saint-Denis), naît Simon Savard de Simon et Marguerite Vinante. Simon II apprend le métier de charron de son père qui l’avait lui-même appris de son père, Jehan.

Marie Hordouille, fille de Quentin et de Marie Souhaitté, naît fin 1621 et devient orpheline à la suite de la peste de 1625. Avec son petit frère, elle hérite d’un important patrimoine financier. En décembre 1643, Marie se fiance à Denis Vié le jeune. Début juin 1644, Marie annonce à Vié qu’elle épousera plutôt Simon Savard II. Des poursuites et contre-poursuites se règlent très rapidement et, le mercredi 15 juin 1644, Marie épouse Simon à l’église Saint-Pierre-Saint-Paul de Montreuil.

Des dix enfants Hordouille-Savard, cinq n’atteignent pas l’âge adulte; le dernier naît le 20 février 1661, toujours à Montreuil. Après engagement chez un notaire le 22 mai 1662, Simon part seul pour Québec où il est domestique de Pierre Gagné. Au printemps de 1663, Marie et les enfants traversent à Québec; elle transporte beaucoup d’argent avec elle.

Les deux fils de la famille Hordouille-Savard, Simon III et Jean, s’établissent à Charlesbourg. En 1687, Jean épouse Marguerite Tremblay, sœur du futur seigneur des Éboulements, Pierre Tremblay. Leur deuxième enfant, Joseph, épouse Josepthe Morel en 1711. Son oncle Pierre est seigneur des Éboulements depuis un an et l’intendant vient de lever le moratoire sur le peuplement de l’île aux Coudres.

Joseph Savard, pilote de bateaux, et Josephte Morel s’installent sur L’Isle-aux-Coudres à l’automne 1719, près du cousin François Tremblay. Ils construisent leur cabane sur une butte près d’un ruisseau, sur la côte ouest de l’île. Le 30 avril 1720, Brigitte Savard, cinquième enfant de la famille Morel-Savard, devient la troisième personne française née sur l’île aux Coudres.

Avec la collaboration de Sylvain Dufour.
Des familles prennent racine sur la côte nord du Saint-Laurent, en aval de la côte de Beaupré, dès la deuxième demie du XVIIe siècle. Débutant à Baie-Saint-Paul, alors de la seigneurie de Beaupré, l’établissement français s’étend par la suite à Petite-Rivière-Saint-François (1676), à La Malbaie (1688), aux Éboulements (1709) et à l’île aux Coudres (1719). La région de Charlevoix devient le berceau de familles dont la nombreuse descendance se retrouve partout en Amérique du Nord.
Auteur de « La Malbaie, les premières années », Sylvain Dufour a grandi à La Malbaie au sein d’une famille qui s’y est implantée au début du XIXe siècle. Détenteur de plusieurs diplômes d’études supérieures, Sylvain est retraité d’une prestigieuse société d’État fédérale — le Centre de recherches pour le développement international.

Sylvain a travaillé avec le Musée de Charlevoix et Parcours Fil Rouge pour créer une série de balades généalogiques sur plusieurs familles de Charlevoix : Passeurs de mémoire. Le Musée et Parcours Fil Rouge vous invitent à une grande fête de famille dans vos villages d’origine. Visitez https://www.passeursdememoire.com/territoire/charlevoix

Partager

Lien copié avec succès

MRC Bandeau SKI 2024 970 x 250 V4