Services Mécaniques Simard

Après 35 ans à diriger Niveautech Construction, Normand Duchesne passe le flambeau

13 juin 2022 5 minutes 1460 vues

Après 35 ans à diriger Niveautech Construction, Normand Duchesne passe le flambeau

Certaines personnes accomplissent de grandes choses au cours de leur vie, c’est le cas de mon beau-père Normand Duchesne qui est un modèle de succès, de persévérance et de leadership à mes yeux. Entrepreneur général, père, amoureux de la nature et des petits plaisirs de la vie, le Saint-Irénéen de souche a porté et porte toujours de nombreux chapeaux. Près à passer à une autre étape, probablement une des plus excitantes, Normand est fier de son parcours et a beaucoup de projets en tête pour l’avenir.


Maison de M. Lafleur, bicentenaire rénovée en 2017, un patrimoine de St-Irénée


Tout a commencé lors de l’été de ses 8 ans, le petit Normand s’amusait à construire des cabanes d’oiseaux, ayant déjà l’intérêt pour les créations de bois et la menuiserie. Il fut sans aucun doute inspiré par le métier de son père Wilbrod Duchesne, contremaître en construction. Ce dernier réalisa également de grandes oeuvres de son vivant, des contrats comme la construction du pont Leclerc, le pont de Saint-Urbain, les propriétés de la riche famille Trudel, par ailleurs. Feu Monsieur Duchesne était également sur les chantiers de construction des 2 premières maisons du Ruisseau Jureux, dont une qui a aujourd’hui été reconstruite par nul autre que son fils Normand, en gardant seulement la cheminée comme vestige du passé.



Pour Normand, il n’y avait aucune question à se poser: il entreprendrait un métier de construction. Il est donc allé à la polyvalente de La Malbaie pour ensuite suivre un cours de perfectionnement en menuiserie en Beauce. Il termine sa formation dans les années 80, au même moment d’une récession d’emploi importante ce qui en décourage plusieurs. À 18 ans, il se trouve un emploi sur un bateau de commerce d’aluminium où l’équipage voyageait de St-Irénée vers Montréal pour ensuite se rendre sur la Côte-Nord. Vers la fin de son mandat de matelot, Normand se fait engager au centre commercial, mais bien vite, il se rend compte que ce n’est pas pour lui. Il fait donc un choix assez inhabituel pour l’époque: celui de partir dans l’Ouest canadien à la recherche d’emploi!



Au départ, le jeune menuisier avait dans l’idée de travailler dans son domaine, mais il réalise que la pénurie d’emploi était répandue dans toute l’Amérique du Nord. Il se trouve donc à cueillir des fruits de toutes sortes, comme tout bon jeune voyageur-aventurier en quête de la découverte du monde et d’un peu d’argent de poche. Il garde de bons souvenirs entre amis de cette expérience particulière, mais d’autres aventures allaient se présenter pour Normand. À son retour, des contacts à Montréal lui proposent des opportunités en construction ce qui l’amène à déménager dans la grande métropole. Il est enfin engagé dans son domaine pour un entrepreneur de la place et y travaille pendant 2 années. À 26 ans, Normand Duchesne s’associe et commence sa carrière d’entrepreneur.



Les projets étaient abondants et assez impressionnants pour l’expérience des jeunes associés, tellement que l’avenir de la compagnie était assez instable. Deux ans plus tard, après plusieurs revirements de situation, Normand crée sa compagnie Niveautech Construction. C’est à 28 ans que l’oeuvre de la vie de mon beau-père débute! Après une année à travailler en ville en tant qu’entrepreneur général, il revient dans son coin de pays et prend des petits contrats et de la rénovation. Au départ il travaillait seul, mais petit à petit, il forme son équipe. Son premier gros contrat était une belle maison au Ruisseau Jureux et depuis, la carrière de Normand dans Charlevoix a explosé. Ses secteurs principaux étaient St-Irénée, Les Éboulements, Baie-Saint-Paul et quelques fois à La Malbaie. Sa clientèle tournait souvent autour des baby-boomers et jeunes retraités de la ville voulant profiter de la vie en campagne. Avoir un marché extérieur plutôt que local demande l’élément de la confiance, comme une bonne relation doit être présente entre les deux parties, ce que Normand maîtrise maintenant grâce à toute son expérience.






Les projets dont l’ancien entrepreneur est le plus fier sont les maisons à haut rendement énergétique, car il est l’un des premiers dans la région a avoir réalisé des maisons de type Novo climat et Leed Platine. Une formation a été de mise pour entièrement renouveler ses façons de construire les maisons, son expertise en la matière et les oeuvres que son équipe et lui ont créées le rendent plus que satisfait aujourd’hui. Leur talent ne passa pas inaperçu, par ailleurs. Niveautech Construction a été nominé 5 fois pour le prix de Qualité Habitation de l’association des constructeurs du Québec. En effet, Normand tient à remercier ses fidèles employés, mais avant tout bons amis de l’avoir accompagné durant toutes ses années dans cette aventure. Sans oublier sa conjointe, ma mère, Brigitte Asselin, pour son soutien et ses bons conseils, en plus de l’administration de la compagnie.




À 61 ans, officiellement le 24 mai 2022, Normand Duchesne a trouvé sa relève, Steve McLean et Patrick Welcher. Son parcours, ses oeuvres, ses clients satisfaits, son expérience et ses connaissances accumulées en 35 ans à diriger Niveautech Construction représentent le succès de la création de sa vie. Le dernier client qui a réclamé les services de Normand lui a demandé, en passant, s’il ne pouvait pas réparer sa cabane d’oiseaux qui était délabrée. La boucle s’est magnifiquement bouclée quant à la menuiserie pour Normand Duchesne.



Cet été le grand aventurier qu’est mon beau-père entrevoit profiter de la vie à 100%, ce qui signifie pour lui de découvrir le monde en voyageant dans son VR et de s’épanouir dans ses mille et un sports extrêmes, tels que le kite surf, le vélo, la planche à voile d’hiver, le ski alpin et bien sûr j’en oublie. Tous ces sports qui le passionnent profondément sont une manière de se ressourcer et de se détendre dans le moment présent, c’est grâce à ces activités qu’il a su garder un bon équilibre de travail et de plaisir dans sa vie. Mais maintenant, c’est l’heure de s’amuser et de relâcher toutes ces années de travail intense. Normand, je te souhaite que du bonheur même si je suis certaine que tu sauras profiter de chaque instant pleinement!





Par Léa Asselin-Abston

Partager
Lien copié avec succès

Marché public La Malbaie