RECRUTREMENT Groupe LEBEL

Flore Colmant, de la Picardie à Charlevoix

2 mai 2022 4 minutes 579 vues

Flore Colmant, de la Picardie à Charlevoix

Si par hasard vous entendiez parler une personne âgée en picard, vous trouveriez quelques ressemblances avec les mots de nos aînés. C’est que dans les deux langages, certains mots du vieux français ont subsisté dans la prononciation et l’écriture. Flore Colment a grandi dans cette région du nord de la France. Cependant ses parents sont des Ch’tis que nous avons vu dans l’excellent film qui les a fait connaître. C’est dans la ville de Jules Verne à Amiens que Flore et sa sœur Julie ont été scolarisées. Il faut dire que son père travaillant dans le monde de l’éducation tentait de guider ses filles dans le meilleur chemin. Il voyageait beaucoup, car il faisait l’évaluation de programmes de formation en Afrique. La maman gardait le fort et veillait aux tâches quotidiennes que l’on retrouve dans une famille. Amiens n’étant pas loin de la mer, les fins de semaine sont consacrées à la baignade et au soleil durant la période estivale. C’est donc avec un Bac littéraire (équivalent secondaire 6). Flore précise que la région de Sainte-Valérie, le Côteau abrite une des plus belles baies du monde. Il faudra demander à Guy Rousset qui habite à 2 minutes de chez Flore et qui était président du club des plus belles baies du monde.


Amiens, Picardie

À 19 ans, c’est l’appel de l’aventure et le désir d’apprendre l’anglais qui l’amène à Los Angeles comme fille au pair. Elle y passe un an où elle fait diverses rencontres et visite la Californie. Son travail au pair n’est pas passionnant, mais elle atteint son objectif de bilinguisme validé par un test international. Pas encore totalement fixée sur son avenir professionnel, elle s’inscrit en langues et culture étrangères à l’université, mais elle ne termine pas. Son père, qui la connaît bien, lui suggère une carrière en tourisme. Ce sera le déclic qui la fera décoller. 4 ans d’études à Évry en très proche banlieue de Paris dans une école de tourisme lui permettent de décrocher son brevet de technicien supérieur et par la même occasion un emploi dans un hôtel 5 étoiles sur les Champs Élysées avec une clientèle des Émirats arabes unis. 

Sur les Champs Élysées


Mais elle a toujours en tête de revenir en Amérique. Elle pose sa candidature pour un permis vacances travail, ce type de permis est tiré au sort et elle gagne son pari, elle est sélectionnée. Un emploi l’attend au Manoir Richelieu à la réception. Elle est passionnée de tourisme et compte bien progresser dans l’industrie. Une opportunité se présente lui offrant des possibilités d’avancement et de travailler dans un endroit où les défis sont grands. Elle entre au service du Petit Manoir du Casino. Elle rencontre son prince charmant qui est aussi un collègue et ils se marient. Il est Québécois donc une vie au Québec pour Flore qui retrouve un peu beaucoup de sa Picardie dans Charlevoix. Elle est toujours en situation de permis de travail au Canada, mais ses démarches de résidence permanente sont en cours. Espérons qu’avec la situation de besoin de main-d’œuvre compétente, le gouvernement ne fasse pas de fausses notes. À 29 ans, Flore est directrice de la réception et du spa au Petit Manoir du Casino et on lui prédit un très bel avenir. Elle est extrêmement efficace sous pression (parole de moi-même), elle garde son clame et gère les situations qui ont été nombreuses durant la pandémie. Le Petit Manoir est un hôtel de 190 chambres qui fonctionnent très bien et les défis sont constants et comme partout la pénurie de main-d’œuvre rend parfois les choses difficiles. C’est une très bonne école pour Flore qui est toujours dans le feu de l’action. Sous le mentorat de Christiane Lambert, la directrice générale, Flore poursuit ses rêves professionnels et d’Amérique. Ici depuis 2019, elle s’est intégrée dans Charlevoix peut-être en raison de ses notions du picard. Dans ses loisirs, elle grimpe des montagnes dans Charlevoix pour profiter de la nature et du grand air. Elle est tante d’un enfant de sa sœur Julie et elle aimerait que sa famille prenne un avion pour traverser l’océan et la visiter en Charlevoix.



Le Petit Manoir du Casino se prépare pour l’été, mais on dirait qu’il est déjà commencé. C’est bien occupé, mais surtout le téléphone sonne sans discontinuer du matin jusqu’au soir. Flore a encore beaucoup de défis devant elle.


Partager
Lien copié avec succès

RECRUTREMENT Groupe LEBEL