Services Mécaniques Simard

La marina de Cap-à-l’Aigle ne serait pas la même sans Guylaine Tremblay

2 juin 2022 3 minutes 1248 vues

La marina de Cap-à-l’Aigle ne serait pas la même sans Guylaine Tremblay

Existant depuis les années 60, le Port de Refuge de Cap-à-l’Aigle est aux couleurs de Madame Guylaine Tremblay qui y travaille depuis maintenant 39 ans. Le second chez-soi de Mme Tremblay dépend de son savoir-faire et de son expérience pour continuer d’accueillir les nombreux voyageurs qui naviguent le Saint-Laurent. De la rigueur et un sens de l’organisation sont nécessaires pour accomplir les fonctions de Directrice Générale que Madame remplit parfaitement. Découvrez le parcours intéressant de cette chef d’équipe maritime!


Native de Notre-Dame-des-Monts, Guylaine est la fille de cultivateurs et fait partie d’une petite famille de trois enfants. Après la polyvalente, à 17 ans, elle vole de ses propres ailes pour atterrir dans la Ville de Québec, à Limoilou plus précisément. Elle désire poursuivre ses études au niveau collégial et s’inscrit dans une technique d’administration comme les chiffres sont son point fort. À cette époque, les possibilités d’emploi se faisaient beaucoup plus rares qu’aujourd’hui, la jeune Guylaine décide alors de revenir dans son coin de pays, sans emploi, mais un diplôme en poche.


C’est alors qu’après 5 à 6 mois de congé forcé qu’un projet d’emploi se rend aux oreilles de Mme Tremblay qui correspondait à un poste en comptabilité à la marina de Cap-à-l’Aigle. Elle passe une entrevue avec quelques garçons également intéressés par l’emploi. Comme le conseil d’administration de l’époque était uniquement composé du genre masculin, c’était la chance à Guylaine Tremblay de se démarquer par ses compétences. Elle se fait engager pour un contrat de 20 semaines qui se transforme en travail permanent. Avec les années, Madame Tremblay gravit les échelons et devient gérante, jusqu’au jour où on lui donne les fonctions de Directrice des opérations qu’elle accomplit toujours.


Madame Guylaine s’occupe de tout ce qui touche l’administration de la marina, elle dirige le personnel, elle veille à l’entretien du port et des bateaux et accueille les touristes et les membres. Nul besoin de mentionner qu’elle est assez chargée, surtout présentement comme nous sommes en début de saison. L’été, 3 employés sont sur place dont deux étudiants pendant 8 semaines. Le nombre de touristes atteint souvent les 3000 par année et 50 membres sont inscrits au Port de Refuge de Cap-à-l’Aigle. En 39 ans de carrières, les dernières ont été assez remarquables même si cette industrie a toujours bien fonctionné.


La Charlevoisienne Guylaine Tremblay est également très impliquée dans son milieu. Elle oeuvre aussi dans le groupe des Lions dans le conseil d’administration depuis maintenant 1 an et dans le comité jeunesse. Son expérience en bénévolat ne se termine pas là, il se peut que vous ayez croisé Madame Guylaine au Centre des Loisirs de St-Hilarion comme elle y travaillait pendant 6 ans en tant qu’administrateur du Carnaval. Lorsque ses enfants étaient plus jeunes, elle participait aussi aux activités du pastoral de l’église de St-Hilarion. D’ailleurs, ses enfants ont aujourd’hui de beaux petits bébés, félicitations à la famille.


Guylaine Tremblay se trouve dans la municipalité de St-Hilarion depuis maintenant 35 ans aux côtés de son mari. Les projets à la marina vont bon train, la famille s’agrandit, le bonheur fait briller Guylaine Tremblay et son entourage. Souhaitons-leur le meilleur!




Par Léa Asselin-Abston

Partager
Lien copié avec succès

Émilie Foster, St-Jean-Baptiste3