Marché public La Malbaie

Lise Pilote avance vite et bien

29 janv. 2021 5 minutes 121 vues

Lise Pilote avance vite et bien

Aujourd'hui il sera question d'une Petoune à Colosse, cousine des Raisins. La traduction de cette lignée charlevoisienne qui contient des Pilote et des Dufour de Cap-à-l'Aigle, se cristallise dans la personnalité de Lise Pilote.

Lise est rapide, elle accumule les projets et les allers-retours entre Charlevoix et Québec depuis son enfance. Dans son adolescence, dès qu'elle en a le temps, elle quitte Québec ou vit sa famille pour rejoindre la ferme de son grand-père. Son père Laurent a déménagé la famille en ville pour des raisons professionnelles. Il est camionneur au long cours et sa base d'attache est à Québec, plus précisément dans le quartier Saint-Sauveur. Lise y habite toujours aujourd'hui quand elle n'est pas dans Charlevoix. Sa mère, qui est sa grande confidente et sa complice, est une Dufour de la rue Fleury. Elle fait partie de cette grande famille de Cap-à-l'Aigle bien connue des gens de La Malbaie. On les appelle, on ne sait pas trop pourquoi, les Raisins. La famille compte 5 enfants dont seulement un garçon.

[caption id="attachment_78459" align="alignnone" width="956"]Lise et sa mère Lise et sa mère[/caption]

Lise passe tous ses étés sur la terre familiale dans Charlevoix. Elle se fait des amis pour la vie des joueurs et joueuses de volleyball de Cap-à-l'Aigle. Elle tombe en amour avec un gars de la place avec qui elle vivra pendant plusieurs années. Tout en poursuivant ses études, elle a un premier emploi à CIHO alors que la station de radio est encore qu'un embryon. Une petite équipe se promène dans les villages pour couvrir les événements où l'animation se faisait sur place sans diffusion sur les ondes. Elle étudie en communications au Cégep de Limoilou avec Marc Larouche. Alain Laforest est également passé par ce programme.

lp5

Parmi ses amis de sport, figuraient Goujon (récemment décédé), Serge Dufour, Lorraine Lapointe, Marc Dufour de la Pizzéria du poste et bien d'autres. Après son cégep, comme Lise ne fait pas trop les choses comme les autres, elle va étudier en journalisme à Moncton au Nouveau-Brunswick. Parallèlement, elle se rapproche du capitaine Cordeau et elle jouera un rôle important et inoubliable pour elle, dans le projet du Pélican. Elle s'occupait des relations publiques et de presse en plus de superviser les visites touristiques du site. Elle poursuit avec une maîtrise en communications à l'Université Laval. Dans ce cadre, elle obtient une bourse pour une session d'études à l'Université d'Albany dans l'état de New York ce qui lui permettra de perfectionner son anglais, et de rencontrer un bel Américain. Elle vit une expérience culturelle intéressante. Elle a 32 ans et elle cohabite avec 3 Afro-Américaines de 21-22 ans. C'est une immersion totale dans la culture américaine

Spécialiste en communications, Lise enfile les projets les uns après les autres animées de sa passion et de son dynamisme incomparable et contagieux. Elle est impliquée dans l'organisation de nombreux événements à Québec comme : Psycho Québec à Expo Québec, le Festival de musique militaire, le congrès mondial des Chambres de Commerce et l'événement suprême de 400è anniversaire de la Ville de Québec. Pour ce dernier, l’apprentissage de son anglais lui a permis d’obtenir le contrat aux relations internationales. Ses deux réalisations principales sont : l'organisation d'un tintamarre acadien à Québec et le tintement des cloches au même moment à travers tout le Canada.

[caption id="attachment_78462" align="alignnone" width="902"]Avec Daniel Vézina directeur général du 400è de Québec en 2008. Avec Daniel Vézina directeur général du 400è de Québec en 2008.[/caption]

Dans Charlevoix, la liste est aussi longue. Avec son conjoint de l'époque, ils opèrent un gîte touristique, elle travaille, au Festival Molière, au Domaine Charlevoix et à l'ATR de Charlevoix. Durant les années 90, elle est responsable de la confection du guide touristique. Lise mentionne 3 mentors qui lui ont beaucoup apporté dans sa vie personnelle et professionnelle : le capitaine Cordeau de Pointe-au-Pic, le docteur Gilbert du Domaine Charlevoix et sa mère qui a toujours été son ancrage.

[caption id="attachment_78463" align="alignnone" width="911"]Avec le capitaine Cordeau Avec le capitaine Cordeau[/caption]

À la fin des années 90, elle occupe des emplois plus corporatifs, entre autres chez Desjardins à Lévis pendant 4 ans et demi aux communications internes. Son poste est aboli lors d'une restructuration et elle réalise plusieurs mandats à la ville de Baie-Saint-Paul et à la MRC. Suite à la création de la Coop de la santé, c’est elle qui la dirigera pour les 3 années suivantes.

lp10

Elle réalise un rêve en organisation des retrouvailles des anciens du Pélican en 2017. Mais son plus bel exploit fut de faire venir au quai de Pointe-au-Pic, le navire américain le Eagles pendant deux jours : 4000 personnes ont visité ce magnifique navire.

lp8

Elle continue de réaliser des mandats à Québec pour le YWCA et le Réseau femmes et politiques qui tente de convaincre les femmes de se lancer en politique municipale. Elle travaille aussi avec Guy Lépine et Pierre Harvey à organiser des événements dans Chaudière-Appalaches.

Lise garde un grand esprit de famille avec son frère, ses sœurs et sa mère. La course à pied fait partie de leurs activités à La Malbaie de même que des excursions en nature que ce soit à Baie-des-Rochers, dans les Hautes Gorges ou au Lac des Cygnes.

lp6

Lise a vraiment Charlevoix dans la peau même si elle dit qu'il lui reste un 10-15 ans d'activités professionnelles, elle aimerait beaucoup le faire à partir de leur chalet familial dans Charlevoix.

[caption id="attachment_78461" align="alignnone" width="466"]Avec sa mère et ses soeurs Avec sa mère et ses soeurs[/caption]

 

 

 

 

 

Partager
Lien copié avec succès

Services Mécaniques Simard